in

Selon le cheikh marocain Abdellah Nahari, les séismes sont dus… aux maillots dans les piscines et sur les plages

Ses fans sont suspendus à ses lèvres et l’écoutent religieusement, tandis que ses détracteurs mettent en garde contre sa redoutable capacité de nuisance et son tempérament hargneux, le Cheikh Abdellah Nahari, adepte de Facebook et multirécidiviste du buzz, est connu comme le loup blanc au Maroc pour ses prêches provocateurs, frisant l’incitation à la haine, dont le dernier en date laisse sans voix…

N’étant pas à un paradoxe près, l’autodidacte de la prédication animé par un radicalisme qui lui fait dire des énormités, et parfois même embrase des esprits impressionnables, au point d’avoir été poursuivi pour « incitation à la violence » par la cour d’appel d’Oujda, est très en phase avec son époque hyper-connectée qui voue un culte à la communication virtuelle. Une époque, dont il voue aux gémonies certains aspects et certaines personnalités marocaines de manière tonitruante, mais dont il a su très vite tirer le meilleur profit sur le Net, en termes de notoriété et de rentabilité.

Cet économiste de formation qui s’emporte de manière passionnelle lors de ses sermons faits sur mesure pour la Toile, au grand dam de certains de ses homologues religieux, dont le cheikh Abdelabari Zemzmi qui le considère comme un « intrus dans le champ de la prédication », ne semble recouvrer l’esprit cartésien que lorsqu’il mesure sa cote de popularité dans les réseaux sociaux.

Parmi les perles dont le Cheikh Abdellah Nahari gratifie régulièrement les Marocains, si la plus choquante fut sa déclaration de juillet dernier, quand il a estimé froidement que les victimes des effondrements de trois immeubles à Casablanca ont péri parce qu’elle n’étaient pas parties prier à l’aube, la plus belle est certainement la plus récente, lorsqu’il a éclairé d’un jour nouveau le phénomène naturel des séismes en l’attribuant au port de maillots dans les piscines et sur les plages. Totalement irrationnel, mais vrai !

Quant au burkini, la parure de bain spécialement conçue pour la femme musulmane dont le succès ne se dément pas, il ne trouve pas grâce non plus aux yeux du Cheikh sans concession qui, sans le taxer d’être à l’origine de catastrophes naturelles dantesques, l’a toutefois habillé pour l’hiver…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paris: rassemblement de soutien à Gaza (vidéo)

Hadj: pas de vols en provenance d”Israël