in

Réunions non mixtes: Pour le porte-parole jeunesse de la France insoumise, “on s’indigne uniquement quand on parle de noirs et d’arabes “

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Croissant de lune, j aurais préféré que toutesl les discriminations soit entendu dans ce cercle , lié au sexe , a l âge. Au physique, aux handicaps, a l’origine, la oui je soutiendrai totalement la démarche , mais là on discrimine au nom de la discrimination
    On stigmatise une couleur au nom de l antiracisme . Mais en parlant de vote, j espère qu on est tous près , car personne ne réalise le Ras de.marée FN qui arrive en 2022. On en reparlera.

  2. @ djeser, oui, évidemment, ce sont des affaires humaines, on n’est pas dans les mathématiques. Votre Basque à peau basané ne dira pas souvent qu’il a la peau noire, je n’en ai pas rencontrés, le Kabyle non plus ne se comptera pas souvent comme portant peau noire, vos exemples sont tirés par les cheveux. On est d’accord, ce n’est pas parfait, on n’est pas dans la rigueur mathématique. Ce dont il s’agit, c’est que des gens qui allèguent des situations de discriminations tiennent des temps de parole préparatoires pour constat et éventuellement revendications, pour que ce ne soit pas d’autres qui revendiquent à leur place et en leur nom et s’aproprient leurs parole. Un exemple me revient à l’esprit, dans les débuts de l’association S-O-S Racisme et d’autres, on a beaucoup revendiqué la non discrimination à l’entrée dans les lieux de loisir genre boîte de nuit, il y avait paraît-il certains établissements qui n’admettaient pas tout le monde. Si en ce temps-là je me fusse trouvé moi dans un groupe de paroles de ce genre, je me serais indigné qu’on revendique d’aussi petites choses et qu’on ne hiérarchise pas les priorités, cette revendication était de dilettentes, société des loisirs, à la rigueur, je me serais satisfait de ces discriminations parce que ce que je veux moi, c’est la conquête authentique de l’égalité, travail, logement, et donc l’élévation en vraie force. Je soupçonne cette revendication d’être suggérée par des gens dilettentes et paresseux, des gens qui veulent premièrement faire la fête, moi je veux d’abord qu’on travaille, donc si je me fusse trouvé dans un groupe de paroles de ce genre, j’eusse insisté sur la hiérarchie des priorités, lutter d’abord contre la discrimination au travail et au logement, ça me semble évident.

    Alors non, c’est pas parfait des groupes mettons par couleurs de peau, c’est malléable, c’est contestable. Mais est-ce que ça vaut pareille levée de bouclier? Non, le principe d’égalité citoyenne n’inspire pas cette levée, faites pas semblant de ne pas comprendre Djéser.

    Est-ce dangereux, ce genre de groupes? Des pays démocratiques avancés en agissent ainsi, on n’a pas entendu parler de dangers importants.

    Bon, en gros, ce que je vois, moi, c’est qu’une certaine gauche, une fausse gauche a oublié les classes sociales, ne parle plus de travailleurs, c’est ringhard, elle a oublié la lutte contre les discriminations effectivement raciales ou selon les origines si vous voulez. La diversité maintenant, la diversité admise sans levée de bouclier, n’est plus qu’affaire de sexe, de genre et d’orientations sexuelle, la diversité n’est plus pour cette gauche que cela, l’important, la priorité, c’est la lutte contre le sexisme et l’hommophobie, et là on tolère bel et bien les réunions séparées. Ce ne sont pas et de loin les discriminations les plus douloureuses et affligeantes, d’ailleurs elles s’atténuent largement, tandis que d’autres discriminations ne suscitent plus l’indignation. C’est cette fausse gauche socio-bourge qui a trahi les couches populaires pauvres, qui trahit aussi les mêmes couches qui souffrent de discriminations augmentées selon l’origine. Cette gauche socio-bourge et porteuse de sacs à main s’étale sur les incivilités qui augmente, cette gauche faite de retraités pour l’instant bénéficiaires du système qui tient les couches populaires à une certaine distance. C’est cette gauche à qui on donne le temps de décamper des grandes villes avant les confinements contraignants, et s’il arrive des évènements réactionels à cette injustice assumée dans certains quartiers, ceux qui se sont carapatés parce qu’ils en ont moyens n’auront pas la décence de se taire mais blâmeront et s’indigneront si des troubles se produisent dans des quartiers populaires. Ce sont les gens de cette fausse gauche qui interrogés se situent dans la classe moyenne, plus de revendications salariales ni de pouvoir d’achat et si des gens de minorités dites visibles souffrent et font état de leurs maux, c’est comme de bien entendu à cause de leur inapropriation culturelle et des trucs de ce genre.

    Si je votte et pour qui je votterais, ça ne vous regardes pas, je réfléchis sérieusement à l’abstention pro-Marine, que l’abcès soit crevé, je veux que cette France officielle actuelle, cesse d’être en tant que se complaisant dans la politique dissociante du bouc émissaire, même si ça passe par plus d’épreuves, mais je ne veux pas que les choses continuent leur cours, je veux que cette élite hypocrite perde l’influence voire davantage, qu’elle soit traduite en justice pour sa corruption, pour sa politique médiatique du bouc émissaire qui ressemble à un appel à violence et pour ses choix lamentables dans la gestion de l’épidémie. En ai-je dit assez?

    Mais racontez-nous si vraiment ce sont les réunions préparatoires catégorielles de l’UNEF qui vous indisposent ou si vous avez un problème personnel avec les luttes contre les discriminations, pour l’égalité. Vous cachez pas derrière votre petit doigt.

    Croissant de lune.

  3. Si tu ne comprends pas , dis moi aussi jusqu ou peut on aller pour définir si quelqu un est blanc ou pas ? Doit on lui demander sa pièce d identité ? L interroger sur son origine ? Sur celle de ses parents ? Croissant tu ne réalises pas vraiment la difficulté et la dangerosité de definir ce qu est être non blanc ou pas.

  4. Croissant, je vais quand même t’apporter d’autres éléments de réponse à ton irréfutable argumentation :
    Qu’est ce qu’être blanc ? est ce un prénom , est ce une manière de pensée ? est ce une simple apparence physique ? vaste question, l’unef ne l’a surement pas déterminé.

    romain, un basque à la peu basané, sans aucun problème d’intégration peut donc intégrer ce fameux cercle de syndicat , tandis que Sofiane ce kabyle aux yeux bleus qui nous rappellent brad pitt, ne le pourra pas malgré son témoignage intéressant. voila pourquoi « il ne faut pas se fier aux apparences », cela emmène à des jugements erronés, à des cliches sans fondements, connaissant ton système de valeurs, je sais que cela ne te pose pas de problème de conscience; mais dieu merci, il y a des lois pour empêcher ce type de dérive autoritaire et discriminatoire; Maintenant si cela ne te convient pas, va voter !! mais de ce cote la aussi .. je ne te vois pas vraiment voter pour un parti en particulier…

  5. Croissant, je vais quand même t’apporter d’autres éléments de réponse à ton irréfutable argumentation :
    Qu’est ce qu’être blanc ? est ce un prénom , est ce une manière de pensée ? est ce une apparence physique ?
    romain, un basque à la peu basané sans aucun problème d’intégration peut donc intégrer ce fameux cercle de syndicat , tandis que Sofiane ce kabyle aux yeux bleus qui nous rappellent brad pitt, ne le pourra pas malgré son témoignage intéressant ? voila pourquoi « il ne faut pas se fier aux apparences », tra

  6. @ Djéser, ne faites pas comme si vous n’avez pas compris, ce dont il est question ici, les réunions dites non mixtes de gens de l’UNEF, ce sont des groupes de parole pour plus de précision, des temps de parole exploratoires et préparatoires.

    Que la République ignore les races et les couleurs de peau, on doit l’entendre comme une répudiation du racisme politique, la notion de race je ne sais pas, mais ignorer politiquement la substance et la réalité des couleurs de peau, je ne sais pas où est-ce que vous trouvez ça, ce serait irrationel, or, je prête encore à la République la rationalité qu’elle revendique.

    Des réunions dans le secret, mais non, si elles étaient secrètes, l’UNEF n’en eut pas mentionné librement l’existence, séparées si vous voulez mais secrètes, non. A moins que vous évoquiez des sociétés secrètes genre les loges Massoniques mais personne ne les attaque, alors que pour le coup, leur opacité défie le principe d’égalité et de transparence notamment dans les affaires et l’influence politique.

    Quid de l’Union des étudiants Juifs de France, du CRIF en tant qu’acteur politique, j’ai pas entendu dire qu’on pensait à les dissoudre, la LDJ alors, ça c’est choquant mais puisque Marine Le Penn elle-même défend cette milice aux droits privilégiés, on dirait bien que la République ou plus précisément, les décideurs qui parlent en son nom et se donnent pour Républicains s’accomodent bien des entorses au principe d’égalité.

    Vous m’avez mal lu, et pas du tout l’article que j’ai retransmis de middle east eye, on sent la réaction épidermique, argumentez plus que ça avec moi, la question est importante, ça mérite que vous vous creusiez plus les méninges.

    Croissant de lune.

  7. Croissant, on comprend ton raisonnement mais ce que tu occultes ,c est que tu le veuilles ou pas la République ne reconnais ni de race , hormis la race humaine , ni de couleur de peau en particulier. C est pour cela que des réunions ethniques ne peuvent être acceptés et être assimiles a un club de scrabble comme tu le dis. Il me semble qu une association de chasse et pêche, de bridge ou même une mosquée accepte tout le monde jusqu a preuve du contraire.

    Maintenant concernant des réunions a huit clos pour dénoncer des discriminations ne servira à rien si elle se font dans le plus grand des secrets.

  8. Si d’aventure l’UNEF était dissoute, il faudra se souvenir que le CFCM en est indirectement responsable, si le mot « responsabilité » a un sens s’agissant de ces gens irréfléchis. Ils ont validé et donc encouragé l’extrême-droitisation médiatique et politique en France, ils ont induit le président et le gouvernement en erreur en suggérant que les Musulmans de France allaient suivre sans trop broncher la signature de la charte lamentable, laquelle en fait sera piétinée, alors les gens du gouvernement pareillement irréfléchis, croyant pouvoir sirfer au-delà du RN, ont lancé cette attaque médiatique contre l’UNEF. Si l’UNEF n’est pas dissoute, mais plus probable, si l’UNEF, grand syndhicat estudiantin s’auto-censure au moins dans l’immédiat, pareil, le CFCM n’y sera pas pour rien, lui qui s’est censuré d’avance. S’il arrivait malheur à la militante Mélanie Luce, lunchée et menacée sur les réseaux sociaux sans vigilance ni indignation de personne, le CFCM en porterait sa part de responsabilité. Mais oui, flûte, la soumission, le larbinage n’est pas sans conséquence, en plus ça ne sert à rien, la preuve, Marlène Schiapa nous piétine, à quoi Abdallah Zikri a répondu mais sa réponse déroge à la charte qui l’assignait au silence face à des membres du gouvernement Français, désolé, c’est dans la charte. L’à-plaventrisme du CFCM encourage la marche vers la dictature totalitaire, il se pourrait qu’un jour, le grand public Français nous maudisse, nous autres Musulmans mais pas du tout pour les raisons que nous croyons aujourd’hui mais au contraire, pour avoir flanché par vile complaisance. Que répondrons-nous alors? Que le CFCM c’est pas nous? Pitoyable alors qu’on l’a souffert depuis les années Sarkozi.

    Quand on croit acheter du repos au prix du déshonneur, on perd l’honneur et le repos en même temps, le CFCM pouvait s’opposer fermement à la charte, soit le gouvernement reculait, soit le CFCM était dissout, et alors, la belle affaire. Au lieu de cela, le CFCM a ouvert par ce dangereux précédent une voie large et pour l’instant sans limites connues à des mesures arbitraires, discrétionaires, dérogatoires au droit commun et au principe d’égalité. Il y a toujours des conséquences, la lâcheté des uns est au détriment d’autrui, le CFCM a nui à la France et à la république.

    Croissant de lune.

  9. Les réunions dites non mixtes ne sont qu’un moyen très ordinaire de faire des constats, concernant un groupe de gens qui ont quelque chose en commun. Si on proscrivait toute réunion dite non mixte, alors quid de l’ensemble du syndhicalisme, de toute la vie associative, des formations politiques qui sont finalement des associations, et en fin de compte de ce qu’on nomme démocratie? Je poses cette question à un correspondant qui brille par sa mauvaise foi ici, cet @ Dominique Macquet.

    Par exemple, comment s’occuper de chasse et de pêche si à un moment donné, des chasseurs et des pêcheurs ne se réunissaient pas entre eux, et encore selon leurs localités? Je ne suis pas chasseur, j’ai des avis sur la chasse mais je ne peux pas me mettre à la place d’un chasseur, c’est difficile à comprendre pour certains, où ils ont la compréhension sélective. Effectivement, on tolère bel et bien des réunions de femmes qui se regroupent selon des sensibilités très variables, sinon pas de féminisme ni mouvement féminin. Les gays eux-mêmes font d’importantes réunions entre eux, franchement j’ai pas envie d’y assister, avant l’épidémie, chaque année ils tenaient des rassemblements démonstratifs, ils ne m’ont pas demandé mon avis, je le garde pour moi.

    Je ne suis pas Noir, ni métis de Noir et Blancs, puis-je me mettre complètement à la place d’un Noir? Je n’en suis pas sûr, en tout cas, s’ils tiennent entre eux des réunions exploratoires, de constats, d’analyses, pour ensuite communiquer au grand public le résultat de leurs réunions, si résultat il y a, ben, je trouve ça logique. Je ne sais pas si j’aprouverais ou si je critiquerais leurs éventuelles revendications, s’il y en a, mais ai-je à me trouver toujours là comme pour épier ce qu’ils se racontent? Non, je crois pas! Le problème commencerait si par exemple on érigeait une associations en permanence réservée aux Noirs, et encore, il y en a bien réservées aux femmes et aux LGBT. Oui, jusqu’à meilleur informé, on a liberté de se réunir avec qui on veut, la liberté de réunion ne prévoit pas qu’on se réunit absolument avec tout le monde, car ainsi, aucune réunion ne se tiendrait, ce serait vide de sens. Sinon, on devrait proscrire les réunions syndhicales de salariers sous prétexte qu’elles excluent patrons et actionnaires, vous voyez comment la fraude dialectique des faussaires fâchosphériques ou de fausse gauche sort du simple bon sens?

    Ce petit article a le don de faire sortir certains de leurs gonds, je les attends de pied ferme, qu’ils argumentent sans rouerie, je déconstruirai leur argumentaire avec droiture.

    Voici un article où Pierre Tevagnant le fait mieux que moi, si ça passse pas au-dessus de la tête à certains ici,

    https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/france-unef-mixite-droit-syndical-democratie-racisees-avenir-lyceen

    Croissant de lune.

  10. Il a raison.
    Égalité dise t-il ? Avec toute les communautés non je ne crois pas!
    Ils se sont pas gênés de detruire le catholicisme alors l’islam ils font s’en donner a coeur joie.
    Résultat ? Plus de gens se convertisse a l’islam.

  11. Le problème vient de ce que l’UNEF n’est pas l’ UENAMMF, l’ Union des Etudiants Noirs, Arabes, Maghrébins et Musulmans de France, ni l’ UFEF, l’ Union des Femmes Etudiantes de France… Si l’adhésion ne peut y être interdite à d’autres car discriminatoire (cf lien), au moins son objet permettrait-il plus aisément de circonscrire présence et prise de parole…
    David Guiraud est d’une mauvaise foi propagandiste inouïe, typique des trotskystes: il va seulement à la pêche aux voix… et Oumma l’encourage semble-t-il !!!
    https://www.associationmodeemploi.fr/article/l-association-peut-elle-choisir-ses-membres.63659

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tunisie: Mais d’où vient l’argent de Rached Ghannouchi ?

Muhammad n’est pas Mahomet et islâm n’est pas soumission