in

Réponse à Geoffroy Didier qui veut instaurer un “test de radicalisation” au collège

La lutte contre le terrorisme est un combat grave et sérieux qui nécessite de la part des responsables politiques ou de ceux qui veulent le devenir une réflexion approfondie et une connaissance solide du sujet. Au-delà d’un populisme certain, la proposition de Monsieur Geoffroy Didier d’instaurer une sorte de radicalo-islamotest au collège au même titre que l’alcootest aux abords des autoroutes démontre le peu de sagesse et de réalisme de son auteur.

Le terrorisme ne se résume malheureusement pas à une simple infraction au code du vivre ensemble en France. C’est un problème mondial qui nécessite des efforts en matière de coopération internationales et la contribution d’alliances
stratégiques.

 Pour être au cœur du sujet, j’invite Monsieur Geoffroy Didier, candidat à la primaire des Républicains, à partager avec nous sa réflexion concernant nos relations avec les pays qui rivalisent dans l’exportation de l’extrémisme et dont l'attitude vis-à-vis du terrorisme n'est pas sans poser quelques questionnements.

Nous serions également intéressés de connaitre sa position sur les fournisseurs d’internet qui permettent aux terroristes de propager leur haine à travers les réseaux sociaux pour radicaliser la jeunesse du monde entier.

Enfin, je rappelle que contrairement au ridicule, le terrorisme tue et face à cette violence, le seul moyen de nous prémunir est de rester unis et solidaires pour faire front commun contre les barbares et les sanguinaires.

Abdallah ZEKRI
Président de l'Observatoire Contre l'Islamophobie
Secrétaire Général du CFCM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport mondialisé : du pain et des jeux

Judo : un judoka égyptien refuse de serrer la main de son adversaire israélien (vidéo)