in ,

Rencontre avec Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’Islam de France

Rencontre avec Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l'Islam de France

Rencontre avec Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l'Islam de FrancePour ce premier entretien accordé à Oumma, Ghaleb Bencheikh, le nouveau président de la Fondation de l'Islam de France, évoque les enjeux cruciaux que constituent l'éducation, la connaissance et la formation et ses objectifs prioritaires.

Publiée par Oumma.com sur Lundi 14 janvier 2019

Publicité

 

Au cours de ce premier entretien accordé à Oumma, depuis son élection à la présidence de la Fondation de l’Islam de France (FIF) en décembre dernier, Ghaleb Bencheikh a tenu en préambule à saluer l’action de Jean-Pierre Chevènement, dont il vient de reprendre le flambeau.

Figure connue de la radio et du petit écran, l’animateur et producteur de « Questions d’islam » sur France Culture et de l’émission « Islam » sur France 2 esquisse un tour d’horizon des enjeux cruciaux que constituent, pour l’instance laïque qu’il préside, l’éducation, la connaissance, la formation et la culture, sans oublier les débats académiques, nourris et constructifs, entre intellectuels musulmans et non musulmans.

Réhabiliter l’image de l’islam, désamorcer les polémiques passionnelles et déconstruire les thèses extrémistes font partie des objectifs prioritaires que se fixe Ghaleb Bencheikh, dont le père Abbas Bencheikh Hocine occupa les fonctions de recteur de la Grande Mosquée de Paris, entre 1982 et 1986.

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Mr Galeb

    Je viens de vous voir dans une diatribe plus islamophobe que geert wilders sur une chaine de télévision entouré d’une brochette d’islamophobes telle l’intellectuel farceuse Bécassise, le Jean Jaurès cathodique alias Mélanchon et quelques pauvres intellectuels en mal de reconnaissance audiovisuel. Vous avez abondé avec un certain plaisir contre votre propre croyance, venant de vous c’est assez surprenant. Vos invités vous ont laissé divaguer et ils jouissaient a l’idée de voir un intellectuel musulman allez au delà de leurs espérances. Avouez que vous aussi vous y avez trouvé un malin plaisir votre ego c’est emporté et là vous vous êtes senti encore plus français et laïque que les laïques les plus extrémistes. Ou est ce peut être l ‘exposé de votre lettre de motivation pour intégrer l ‘équipe du poulain Franco-Tunisien de la banque Rothschild Mr El Karoui de la fondation pour un NOUVEL ISLAM DE FRANCE???
    Je vous avoue que votre prestation ma rappelé le triste dilemme dans lequel l ‘esclave noir d’Amérique “le home nigger” ou le nègre d’intérieur se trouvait et qui pour contenter ses maîtres parlait à la première personne du pluriel lorsque son maître était malade il disait nous sommes malades en s’infligeant ainsi un châtiment psychologique jusqu’à se dénigrer et dénigrer ses semblables afin de mieux servir et être asservi par le maître blanc tout puissant.
    Vous aviez sur ce plateau autant de panache et de sincérité qu’un vendeur de tapis de second choix. De grâce cesser de faire dans le superficiel car dieu tout puissant est omniscient et sachez entre autre Mr Benchikh que personne ne peut traiter quelqu’un d’hypocrite mais que seul l’hypocrite SAIT qu’il est hypocrite. Un dernier conseil laisser la linguistique et la grammaire à qui de droit!!!!!
    Parler clairement c’est comprendre parfaitement le message à transmettre et le transmettre de la plus simple des manières sans excès linguistiques.

  2. Monseigneur Ghaleb, si vous lisez ce message et je suis certains que vous le lirez, sachez que le réceptacle du savoir doit être exempt d’impuretés, dans le cas contraire ce n’est que de la connaissance que l’on emmagasine pour épater la galerie et pratiquer le verbiage chronophage ingrédient de perdition des philosophes non éclairés tels les BHL ou autres!
    Il y a entre le cœur et la langue un lien de vérité, si ce lien est coupé le discours du conférencier n’impactera en rien l’auditoire quand bien même ce conférencier soit le plus éloquent au monde. Par contre si ce lien est établi alors le pire des analphabètes aura plus d’impacte sur le cœur de l’auditoire que vous n’aurez en 500 émissions de télévisions.

  3. Salam

    Il represente que lui-même et le pouvoir qui la mis en place. Un muslim courageux serait du côté des opprimés….diffamé par les serviteurs des multinationales….bref il est libre dans le troupeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Maroc : le prochain concert d’Enrico Macias à Casablanca déclenche un tonnerre d’indignation

Elle dit stop au racisme en Tunisie