in

Rassemblement en soutien à Elsa Lefort et Salah Hamouri, vendredi 12 février, à 18h30, Métro Invalides

Communiqué de presse : Solidarité avec Elsa Lefort et Salah Hamouri contre l’impunité d’Israël

L’acharnement israélien contre Salah Hamouri continue obstinément. Trois ans après qu’il soit sorti de prison où il a passé 7 ans de sa jeune vie, sur la base d’un dossier vide, les dirigeants israéliens le poursuivent pour l’empêcher d’avoir une vie normale sur la terre où il est né : en Palestine.

Et maintenant, en plus de ces attaques contre lui, c’est sur sa femme, enceinte de 6 mois et demi, que les foudres viennent de tomber brutalement, cyniquement, sans la moindre humanité, et en toute illégalité, en ce début 2016.

Le 21 décembre 2015, disposant d’un « visa service » officiel valable un an et attribué par les autorités israéliennes, Elsa est venue en France. Elle en est repartie le 5 janvier. Et à l’arrivée à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv le cauchemar a commencé. Les autorités israéliennes l’attendaient avec un plan sordide, calculé à l’avance. Ils contestèrent la validité de son « visa de service » au prétexte qu’elle n’avait pas de « visa épouse », ces deux visas étant strictement indépendants l’un de l’autre. Ils la mirent en prison deux jours, sans le moindre ménagement malgré sa grossesse visible.

Elsa enceinte maintenant de près de 8 mois ne pourra plus prendre l’avion d’ici quelques jours. L’enfant « risque » donc de naître en France et ne pas avoir le « statut » de Jérusalémite, ce qui sera d’emblée un obstacle pour lui et son avenir.

Il faut absolument empêcher ce terrible déni de justice et cet arbitraire inacceptable qui s’abat désormais sur la femme de Salah et sur leur enfant avant même qu’il ne soit né. Un arbitraire qui ne repose sur strictement rien d’autre que des mensonges inventés de toute pièce par les autorités israéliennes. A Jérusalem, ville annexée contre le droit international, Israël mène une politique de discrimination systématique à l’encontre des Palestiniens, avec l'objectif de changer la démographie de la ville.

Nous sommes face à un problème politique. Les autorités françaises et le ministre des Affaires étrangères doivent prendre leurs responsabilités et aider cette Française à rejoindre son mari pour qu’ils puissent vivre et circuler librement tous les 3, avec leur enfant, à Jérusalem. Il est temps d’agir face à l’impunité d’Israël.

 

 

C’est le sens du rassemblement que nous organisons en présence d'Elsa Lefort, vendredi 12 février, à 18h30, devant le ministère des Affaires étrangères, au métro Invalides.

Nous appelons donc toutes les organisations, associations, citoyen-nes, élu-es, à être présents vendredi au rassemblement pour soutenir Elsa et Salah et rappeler qu’ils ont des droits que leur donnent les conventions internationales et qu’Israël n’est pas au-dessus des lois !

Premiers signataires : Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Parti Communiste Français (PCF) – Nouveau Parti Anti Capitaliste (NPA) – Association France Palestine Solidarité (AFPS)

Contact Stéphanie PAPIAU 06.73.95.50.27 | [email protected]om

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. On peut éviter une autre guerre mondiale (plus large et plus meurtrière encore que les précédentes), en appliquant ces recommandations :

    BOYCOTT

    SOYEZ DES NÔTRES POUR CONVAINCRE LES VÔTRES !
    Réveillez-vous les amis/amies de la Paix, et tous les damnés de la Terre !

    Certes toute action en faveur de la cause palestinienne et de la paix est utile. Mais la meilleure sinon la seule solution pour avoir la Paix en Palestine et dans le monde est celle-ci :

    UN SEUL ÉTAT EN PALESTINE EST LA SOLUTION SINE QUA NON POUR LA PAIX EN PALESTINE ET DANS LE MONDE. POUR Y ARRIVER IL CONVIENT DE BOYCOTTER ÉLECTORALEMENT LES SIONISTES ET LEURS COMPLICES PARTOUT DANS LE MONDE

    Pour que le soutien de la cause du peuple palestinien soit plus efficace, il faut aller jusqu’au bout dans son engagement en s’attaquant aux racines du mal : le sionisme et ses complices. Il est de plus en plus urgent d’opter pour le BDS nouvelle formule.
    En règle générale la victoire d’un peuple occupé ne peut être réalisée que par la lutte armée pour renforcer l’action diplomatique. Dans le cas de la Palestine, la lutte armée doit être accompagnée par le boycott de l’ennemi et de ses complices, sur tous les plans. Et le boycott électoral des candidats sionistes et leurs complices en Occident en est la meilleure solution. Car ce sont les élus sionistes et apparentés des pays occidentaux qui constituent les poumons et l’oxygène d’israël.

    L’objectif d’UN SEUL ÉTAT pour tous les habitants de la Palestine historique, sur le même pied d’égalité, sera l’unique solution pour réaliser une Paix juste et durable en Palestine et dans le monde ; sans cela le monde entier restera malade car le virus sioniste s’est bien incrusté, non pas dans le corps juif comme l’avait bien dit Maxime Rodinson, mais dans le corps de l’humanité tout entière ; et la seule solution c’est de l’en extirper. Et pour ce faire, il convient de boycotter électoralement les assassins à distance qui commettent des crimes au nom de chacun d’entre nous.

    Pourquoi israël n’a jamais été condamné, ni même sanctionné pour ses nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité ? Parce que sa force réside dans la faiblesse de ses adversaires ; et cette force se trouve chez ses lobbies qui détiennent les postes clés des institutions occidentales qui ont les pouvoirs de décisions. Pour y faire face, il faut une prise de conscience des peuples, une révolution dans les esprits et une détermination des militants qui soutiennent sincèrement la juste cause du peuple palestinien.
    Si les peuples ne veulent pas continuer à être complices de la lâcheté de leurs dirigeants qui se prosternent honteusement devant les sionistes qui financent israël à coup de milliards avec l’argent des contribuables, ils doivent en finir avec les lobbies sionistes de chez eux.
    Le fait de dire on ne boycotte que les produits venant des colonies comme l’ont demandé les Palestiniens, ne tient plus debout. Omar Barghouti nous l’a dit à maintes reprises : « Ce ne sont pas les Palestiniens qui doivent dicter aux peuples ce qu’ils doivent faire chez eux pour combattre le sionisme. A eux de prendre l’initiative de faire ce qui peut être efficace pour combattre la politique raciste d’israël ; et le boycott des candidats complices aux élections est l’une des solutions sinon la meilleure pour réaliser la paix.
    Rien ne peut justifier le refus de boycotter les sionistes et leurs complices sur le plan électoral sinon de vouloir protéger l’État de l’apartheid israélien et prolonger la souffrance des Palestiniens. Que tout le monde sache que tant que la Palestine est occupée, son peuple sans droit et réprimé, il n’y aura de paix assurée nulle part ailleurs.
    MERCI DE PARTAGER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les tribulations d’un journaliste blessé par un tireur israélien

Les musulmans sont-ils “à part” ? Une étude scientifique américaine répond à cette question