in

Rapport El Karoui: peut-on parler d’une progression de l’islamisme en France?

Rapport El Karoui: peut-on parler d’une progression de l’islamisme en France?

Rapport El Karoui: peut-on parler d’une progression de l’islamisme en France?Rencontre avec Jamal El Hamri, chercheur en islam contemporain et président-fondateur de l’Académie Française de la Pensée Islamique (AFPI). Dans cet entretien sur Oumma, il revient sur le rapport de Hakim El Karoui qui parle notamment d’une progression de l’islamisme en France.

Publiée par Oumma.com sur Dimanche 16 septembre 2018

Rencontre avec Jamal El Hamri, chercheur en islam contemporain et  président-fondateur de l’Académie Française de la Pensée Islamique (AFPI). Dans cet entretien sur Oumma,  il revient sur le rapport de Hakim El Karoui qui parle  notamment d’une progression de l’islamisme en France.

40 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @ Othmane
    Dans votre réponse à Clarisse le 18 septembre 2018 à 21 h 35 min, vous avez écrit :
    [ Clarisse vous n’avez pas saisi ! Ce qui n’est pas acceptable c’est de laisser croire je ne sais quoi de négatif sur les mosquées ! ]

    Le sujet du rapport El Karoui est La Fabrique de l’Islamisme.
    Des mosquées en France ont effectivement été des centres de recrutement et de radicalisation. Depuis les attentats la grande majorité des représentants français de l’Islam ont pris position sans ambigüité contre la radicalisation, qu’ils ont clairement rejetée comme contraire à la religion. À part les fachos, irrécupérables, la majorité des citoyens français ne font pas l’amalgame.

    Mais l’État français, qui a déjà procédé au nettoyage, reste vigilant.
    _________________________

    Message aux Musulmans français qui critiquent le rapport El Karoui :
    VOUS N’ÊTES PAS SEULS.
    La fachosphère hurle car elle le trouve trop favorable aux Musulmans.
    Juste une petite citation (mais pour une fois je ne donnerai pas mes sources …) :

    [ Les 9 grands points à retenir des terribles, insupportables et inacceptables propositions du conseiller de Macron :
    – L’islam de France, prétexte pour imposer une discrimination positive des musulmans
    – Mise en accusation de la société française rendue responsable de la radicalisation…
    – Développer les différentes prétendues discriminations dont les musulmans souffriraient, discriminations qui justifieraient que l’islam et les musulmans fassent dorénavant partie du roman national
    – Construire un maximum de mosquées cathédrale en France ]
    Etc.

    • Et patati et patati … Du grand n’importe quoi ! Les mosquées ne sont pas les lieux de radicalisation dont vous parlez. Diverses études et rapports l’ont montrés, les auteurs d’attentats ne fréquentent pas les mosquées. Les lieux de radicalisation sont connus il s’agit des prisons et des réseaux sociaux …

  2. Mes propos ont été mal compris ou bien très certainement je me suis mal exprimé.
    Lorsque j’entends de la part de politiques qu’il vaut mieux apprendre l’arabe à l’école qu’à la mosquée je comprends que ces gens veulent nous détourner des mosquées comme s’il s’agissait d’endroits où il ne faudrait pas aller. Je la vois là l’insulte; et je m’étonne que personne ici n’ai compris dans ces propos le dénigrement des lieux de culte musulmans.
    Les musulmans savent comme le dit la tradition prophétiques que les meilleurs endroits sont les massajids (mosquées) et que les pires endroits sont les assouaqs (les marchés). Dans les mosquées les croyants s’extirpent un court instant du tumulte du monde, ils se confient à leur Seigneur, ils lisent Sa parole, ils apprennent à connaître leur Seigneur et à l’aimer, ils demandent pardon pour leurs mauvaises actions, ils demandent et espèrent Sa miséricorde, …

    • @othmane
      “je comprends que ces gens veulent nous détourner des mosquées”
      “je vois là l’insulte” !!!
      “dans les mosquées, les croyants se confient à leur seigneur, ils demandent et espèrent sa miséricorde” (je fais court). Ou es l’apprentissage de l’Arabe dans tout cela ?
      Qui conteste la démarche spirituelle, d’un musulman se rendant à la mosquée ?
      En tous les cas pas le rapport, que vous dénoncez .
      Il n’est question que de l’apprentissage de la langue Arabe.
      Langue vivante, dont l’usage n’est pas réservé aux seuls musulmans, au prétexte qu’elle serait enfermée dans un lieu de culte.
      Votre propension à voire des insultes, là ou d’autres ne voient que des mesures de simple bon sens est inquiétante, car de mon point de vue, elle frise quand même un peu la “parano”
      Pourquoi chercher systématiquement des raisons de conflits, là ou il pourrait facilement se dégager des points de concorde ?
      Si vous avez à ce point besoin d’ennemis, pourquoi les choisir à l’extérieur de vous même ?
      Parce que c’est plus commode, sans aucun doute .
      Nous sommes tous soumis à cette tentation, rassurez vous, vous n’êtes pas le seul à succomber à cette facilité ,néanmoins, à un moment ou un autre, il faudra faire un effort et prendre sur soi.
      C’est le prix à payer pour dépasser ce type de prévention, si l’on désire un tant soi peu progresser dans notre chemin de vie.
      Ce que je vous souhaite sincèrement.
      cordialement

      • Ne vous faites plus bête que vous n’êtes etiennedolet ! Pourquoi le rapport prône-t-il l’apprentissage de l’arabe à l’école ? M. Karoui le dit lui même : “Si l’on veut envoyer les petits Français dans les mosquées, on ne met pas de cours d’arabe à l’école”.
        Tout est dit ! Le principe de laīcité est encore une fois violé. En fait la laïcité n’est invoquée que pour stigmatiser encore une fois la même religion.

    • Il fut un temps où le français n’était enseigné que par des prêtres. Ca s’appelait le moyen âge. (le français, le latin, les mathématiques, l’histoire et la géographie). Car les rares écoles, réservées d’ailleurs aux riches, étaient toutes religieuses, et payantes. L’école laïque, gratuite, obligatoire, et ouverte à tous, est récente. Juifs, musulmans, et athées y sont acceptés. Où est le problème?
      S’agissant de l’apprentissage des langues, sans doute manque-t-on de profs compétents pour certaines langues, comme le chinois ou l’arabe. Remédier à cette pénurie est donc souhaitable. C’est tout. Ces deux langues sont parlées par ces centaines de millions de gens, et méritent donc toute note attention. Mais on peut apprendre le chinois sans être taoïste, ou bouddhiste. (ou communiste…). Aucune langue n’est propriété exclusive d’une religion, d’autant qu’il existe des arabes chrétiens, ou juifs, ou bien sûr athées ou agnostiques. Vous voudriez leur interdire de parler?

  3. Assalamou ‘alaïkoum.

    Nous avons déjà toléré et vécu avec une situation du culte Musulman dérogatoire au droit commun, donc dérogatoire au principe cardinal d’égalité citoyenne. D’une concession à l’autre nous avons fléchi, ce que nous avons cédé et concédé c’est notre dignité et la dignité de notre dine, nous avons négocié et marchandé et déprécié le culte Musulman et souffert qu’on le piétine. Notre défaitisme nous a valu des demandes nouvelles puis des injonctions de plus en plus pressantes. Nous avons capitulé sous le prétexte du moindre mal.

    Mais jusqu’à présent, en procratsinant, nous pouvions garder l’illusion d’un semblant de respect de notre dine et d’un semblant de traitement égal et symétrique aux autres cultes. Ce n’est plus le cas, c’est fini, terminé. Si ce rapport est suivi d’effets pratiques, et pour l’instant tout porte à croire que ce sera le cas, alors le culte Musulman vivra un traitement dérogatoire au droit commun et les Musulmans vivront l’infériorisation crue et délibérée.

    Quelles serons les autres étapes? Au fond, le rapport vise dans ses préconisations à bannir toute profondeur, nuance et richesse du penser des Musulmans, ou plus exactement de ce qui paraît de ce penser, puisque personne ne peut imposer un penser et une pensée unique. Bon en ce cas, pourquoi tant d’imans dans les mosquées? Moi je préconises qu’il n’y ait en France que quelques imans retransmis partout au moyens de nouvelle technaulogie genre hollograme. C’est quoi les futures étapes nous concernant? S’étonnera-t-on le jour où nous serons priés, invités puis enjoint à changer nos prénoms, puis nos noms de famille dont les consonnances ne font pas assez identité Française et sont une atteinte à l’indivisibilité de la république? Et sera-t-on surpris d’entendre ce jour-là des Musulmans, des responsables religieux s’en accomoder, justifier ces mesures, les trouver bonnes?

    Et quelles sont les étapes futures à ceux qui ne sont pas Musulmans, les Français de longue souche autochtones y compris ceux qui se croient sans conviction ni religion ni idéologie? Puisqu’ils auront vu les autres contraints sans réagir, s’étonneront-ils qu’on les contraigne à leur tour? Et le corps social ainsi divisé résistera-t-il au totalitarisme qui s’installe graduellement?

    Musulmans ou pas, maintenant, chacun sait ce qu’il a à faire, chacun est un peu maître de son destin et un peu maître du destin collectif, pas question de jouer les surpris et dire qu’on ne savait pas, parce qu’on sait, o voit, on est témoin.

    Croissant de lune.

  4. Chérif boudelal :je pense que vous avez vue juste ,clarisse vous été à côté de la plaque ,pas sur tout mais pour beaucoup de ce que vous commenté ,d’ailleurs je me demande à quoi vous joué !?

  5. Bonjour ou plutôt bonsoir.
    Qu’importe que vous eussiez préféré me contredire car clarisse et votre pseudo “étienne” ne sont pas si éloignés que cela puisqu’on s’attarde trop sur des apparences en tout cas, en toute circonstance quasiment.

    En tout état de cause, merci pour votre commentaire de soutien, de surcroît probant et tolérant aussi car il en manque ici.

    Il est très préjudiciable que les aînés et les anciens de la première génération d’immigrés et leurs enfants aient été balayés du premier pour laisser place aux jeunes qui manquent d’expérience sur le terrain et dans la société civile et à qui les médias ont trop donné la parole pour montrer une image dégradante des africains et des français d’origine africaine.
    ça ne peut plus durer car ces jeunes ne représentent qu’eux -même et se laissent manipuler par des gens sans scrupules comme ce tariq ramadan et ses pairs et d’autres aussi.

    Les pires ennemis des musulmans sont leurs nombrils, leurs egos, sont eux-mêmes et ça ils l’ont rapidement balayé de leurs esprits pour alimenter les discours de haine dans la population.

  6. Perplexe !
    Mon opinion n’est pas faite sur le sujet j’y rencontre trop de malaises et d’interrogations …
    Et comme je viens de lire l’article qui vient d’être publié sur Oumma
    De « l’Utopie » à la « Praxis » : Le Coran comme caisse de résonance du « chaos » et de la nature humaine… ? par Amine Ajar16 septembre 2018, 9 h 54 min
    Qui débute de la manière suivante :
    « « Tous les grands événements de ce monde se produisent deux fois », Hegel.
    « La première fois c’est une tragédie, la deuxième fois c’est une farce », Karl Marx. »
    A l’évocation du thème se dessine un spectre sous la forme de l’interrogation suivante :
    N’est-on pas en train (encore) de vouloir « coloniser » l’Islam ?
    La première “tragédie” (guerre d’indépendance) qu’on ne connait que trop… Tandis que l’actualité fait apparaître la deuxième à l’allure de « farce » de colonisation des esprits (es-tu là ?)…
    Parallèle entre colonisation d’hier et d’aujourd’hui :
    -L’impulsion de la pénétrante (la campagne expéditionnaire) par le corps étranger (dont la remise en cause est interdite) doit trouver un vecteur qui légitimerait l’intervention : l’islamisme (hier l’action “civilisatrice”) ;
    -La croyance à une certaine forme d’ accueil par les populations autochtones pour mieux les mettre à l’écart plus tard par l’apparence de caution de la “farce” par certains musulmans (quel légitimité a un individu désigné et pourquoi pas un genre de référendum dans le cercle religieux mieux mais même qui engagerait-il ?) ;
    -L’aboutissement, une mise sous tutelle, une main mise porteuse au future stérile ( comme toujours de plus de conflits et de souffrance d’innocents que d’avenir…)
    Alors, qu’une société qui se réforme sainement et durablement génère et forge ce genre d’impulsion au terme d’une lente maturation, d’une évolution… Et non pour se mettre au gout de…
    Juridiquement en France la laïcité purge ce genre d’initiative et renvoi un tel rapport aux oubliettes d’un Etat de droit. Car elle ne permet pas de s’insérer dans les rapports confessionnels privés. Ou alors il faudrait des rapports sur chaque confession, et encore… Je ne vois pas à quel train une démocratie peut raccrocher ce genre de wagon ? Même des événements de guerre (tel l’’Algérie ou l’Indochine) n’y ont pas conduit…
    Ce questionnement pourrait mériter dans le souci du respect des institutions ( les enjeux ne sont pas moindres : liberté, liberté de culte, liberté d’expression, séparation et respect de l’Etat et des cultes, respect et dignité de la personne humaine, égalité entre citoyens…) d’’être éclairé par la position de la Cour européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales tant le procédé peut paraître respirer la tarte à la crème …
    Tous cela me laisse perplexe avec un arrière gout de moisi…

  7. Il faudrait peut-être commencer par une analyse rationnelle de tous les termes qu’on nous balance depuis une trentaine d’année, à commencer par ce fourre-tout qu’on a baptisé « islamisme » et qui ne veut rien dire. Concernant plus particulièrement les Frères musulmans et leurs différentes mouvances et orientations, en particulier en France, il faudrait avoir des réflexions approfondies. Quoi de commun entre Amar Lasfar, Tarek Oubrou, Mohammed Morsi, Haniyeh ou Qaradaoui sur les problèmes de société alors qu’ils sont tous censés être FM ? Il faut aussi voir s’ils ont quoique ce soit à voir avec le salafisme et avec ce qu’on appelle à tort l’islamisme. Si l’on se réfère aux jeunes musulmans de France, ils ont plutôt tendance à considérer que Musulmans de France/UOIF cherche trop à courtiser les pouvoirs en France plutôt qu’à représenter les musulmans et leurs problèmes, sociaux, économiques, culturels et autres et qu’elle a capitulé sur tous les sujets internationaux qui intéressent les musulmans, à commencer par la Palestine.

    • Tout cela est, probablement, très juste.
      Et donc, pratiquement, vous faites quoi ?

      Je trouve les Musulmans désespérants. Peut-être d’ailleurs sont-ils désespérés.
      Désespérants car ils paraissent souvent incapables de surmonter leurs divisions, de dépasser leurs origines géographiques, de se mettre d’accord sur le sens d’un hadith… etc.
      Repli frileux devant toute perspective de repenser l’interprétation même contestable de tout ce que la tradition a porté depuis des siècles. Refus du libre arbitre, c’est-à-dire d’utiliser le cerveau dont leur créateur les a pourvu dès qu’un auto-proclamé porte-parole du créateur ouvre la bouche. Soumission.

      Les Musulmans du 21e siècle en France sont impuissants car ils sont asphyxiés.
      Ouvrez les fenêtres.
      Redéfinissez la notion de spiritualité. C’est bien autre chose que la soumission à des rites.
      Et engagez-vous résolument dans la société civile. Il y a des opportunités.
      Engagez-vous. Mais pas avec le drapeau musulman à la main ou le voile sur la tête.
      Parce que vous vous ferez jeter.
      Nous respectons et, éventuellement, nous élisons ou embauchons une femme ou un homme pour ses qualités humaines et/ou professionnelles. Pas pour sa religion. Surtout quand on la CRIE dans la rue (le voile).
      Savoir que telle ou telle personne estimable est, par ailleurs, catholique ou protestante ou musulmane ou juive, contribuera sans doute à nous donner de l’estime pour la religion ainsi représentée. Mais cela relève de la sphère intime.

      Engagez-vous. Agissez. Le racisme existe c’est vrai et crée des situations difficiles et douloureuses. Mais sachez aussi que la bienveillance est probablement plus répandue que vous ne le pensez.

      • @ Mistigri, que du réchauffé, des répétitions, le libre-arbitre dont tu te targues et que les autres n’ont pas, donc tu serais libre et pas conditionnée, en es-tu si sûre? Sinon, pourquoi es-tu si prévisible, pourquoi tes développements sont-ils invariablement anti-Musulmans, es-tu soumise à une culture, la culture laïciste par exemple? Montres-toi vraiment libre pour une fois dans ta vie, déconstruis tes prêts-à-pensers, regardes l’Islam et les Musulmans comme une extra-terrestre nouvellement arrivée sur terre, veux-tu? Et ça s’adresse aussi aux autres anti-Musulmans inconditionels accrochés à ce site où ils rencontrent peu de résistance étant visiblement les plus nombreux. Vous étouffez la voix des autres et vous parlez de liberté?

        Et pourquoi pas des rapports et des préconisations pratiques s’agissant et des autres religions et des autres nuances philosophiques, pour leur apprendre une pensée commune, puisque c’est de ça qu’il s’agit finalement. Et ça peut concerner n’importe qui, même ceux qui se croient dépourvus d’idéologies ou religion, pourquoi pas? Exemple, un rapport sur le féminisme et ses dérives non? Avec injonction d’un féminisme républicain dont les modes d’actions seraient fixés d’avance pour sortir de l’obscurantisme idéologique etc. Ce qui se joue là, autour de ce rapport El Karoui, c’est la cause de la liberté, et la liberté est affaire de tous, y compris la liberté chère de Mistigri.

        Croissant de lune.

        • @ croissant
          Toutes religions — ou idéologies — confondues il est des croyants ou des adeptes que leur foi/convictions grandit.

          Il en est d’autres dont toute une partie du cerveau a manifestement été lobotomisée.

  8. on peut tourner le probleme dans tous les sens
    l’apprentissage de l’arabe est inutile pour lutter contre l’islamisme,mais essentiel pour islamiser la france.

  9. Nous n’avons pas du tout le contenu de ce qui se dit entre les murs de l’Elysée et du gouvernement. Qu’El Karoui ait pris une position très ferme au point de susciter la polémique dans l’esprit d’hommes éclairés comme Dalil Boubakeur c’est qu’El Karoui connaît des éléments qui nous sont inaccessibles, à nous tous citoyens de tout horizon dans ce dossier très délicat.
    Donc qu’il faille accepter les dissensions, le débat, la polémique naissante, pourquoi pas? Car ce à quoi on reconnaît une démocratie qui autorise et tolère un débat public, c’est son ouverture d’esprit à autrui et en France c’est le cas car elle demeure encore un pays tolérant qu’on le veuille ou non.
    Juger négativement El Karoui et son rapport signifie aussi que ces esprits portés à juger sont étroits d’esprit. Ne pas omettre également que les parents musulmans n’ont pas fait entièrement leur boulot de parents car bon nombre d’enfants, d’adolescents se sont retrouvés dans des pays en guerre comme la Syrie contre leur gré et à leur insu car des enfants n’ont pas le discernement nécessaire, ni la possibilité légal de refuser de suivre leurs parents ou un de leurs parents radicalisés vers un no man’s land déchiré et violenté par la guerre ou ils ont perdu leurs enfants qui sont tombés dans des addictions horribles. La France a perdu un certain nombre de ses enfants morts sous les bombes, sous les mitraillettes.
    Donc il vaut mieux tolérer qu’ait lieu ce débat pour éclaircir le rapport El Karoui qui paraît dur, pour certains musulmans car le contenu de son rapport est aussi le fruit d’intenses négociations avec des acteurs politiques et ça les français musulmans l’omettent souvent pour se donner bonne conscience et dire qu’ils sont encore victimes au lieu d’abandonner ces discours stériles de victimisation, de pseudos victimes car les musulmans sont victimes d’eux-mêmes, de leur ego, de leurs intérêts personnels ou nationalistes ou les deux à la fois au lieu de se rassembler, de se fédérer autour des valeurs républicaines avec paix et sérénité pour les inculquer à leurs enfants. Les générations d’aujourd’hui toutes origines confondues religieux ou non croyants vivent une époque où les sociétés incitent à être individualiste et conflictuel entre leurs propres concitoyens au grand dam des jeunes, des enfants qui eux n’ont rien demandé car ce sont des enfants, des jeunes adolescents.

    Enfin français, françaises, allez voter aux élections législatives pour ne pas vous laisser gouverner par ceux ou celles qui ne vous représentent pas et ne représentent pas les intérêts de la nation et de la France et du peuple. Il faut comprendre que la montée infernale des populistes, des extrêmes-droite européennes ne sont pas à négliger et ne doivent pas passer à nouveau pour asseoir leur intolérance et leur autoritarisme car ce sont vos enfants qui vont souffrir de l’erreur et du manque de discernement des électeurs majeurs, adultes, vaccinés. Donc que ceux et celles qui votent aillent voter au moins pour le moins pire pour les enfants de France et de l’Union européenne et des enfants de tous pays. Voter n’a jamais été une utopie mais voter un droit et un devoir pour les générations futures également.

  10. Nous n’avons le contenu de ce qui se dit entre les murs de l’Elysée et du gouvernement. Qu’El Karoui ait pris une position très ferme au point de susciter la polémique dans l’esprit d’hommes éclairés comme Dalil Boubakeur c’est qu’El Karoui connaît des éléments inaccessibles dans ce dossier très délicat.
    Donc qu’il faille accepter les dissensions, le débat, la polémique naissante, pourquoi pas? Car ce à quoi on reconnaît une démocratie qui autorise et tolère un débat public.
    Juger négativement El Karoui et son rapport signifie aussi que ces esprits portés à juger sont étroits d’esprit. Ne pas omettre également que les parents musulmans n’ont pas fait entièrement leur boulot de parents car bon nombre d’enfants, d’adolescents se sont retrouvés dans des pays en guerre comme la Syrie contre leur gré et à leur insu car des enfants n’ont pas le discernement nécessaire, ni la possibilité légal de refuser de suivre leurs parents ou un de leurs parents radicalisés vers un no man’s land déchiré et violenté par la guerre. La France a perdu un certain nombre de ses enfants morts sous les bombes, sous les mitraillettes.
    Donc il vaut mieux tolérer qu’ait lieu ce débat pour éclaircir le rapport El Karoui qui paraît dur, pour certains musulmans car le contenu de son rapport est aussi le fruit d’intenses négociations avec des acteurs politiques et ça les français musulmans l’omettent souvent pour se donner bonne conscience et dire qu’ils sont encore victimes au lieu d’abandonner ces discours stériles de victimisation, de pseudos victimes car les musulmans sont victimes d’eux-mêmes, de leur ego, de leurs intérêts personnels ou nationalistes ou les deux à la fois au lieu de se rassembler, de se fédérer autour des valeurs républicaines avec paix et sérénité pour les inculquer à leurs enfants. Les générations d’aujourd’hui toutes origines confondues religieux ou non croyants vivent une époque où les sociétés incitent à être individualiste et conflictuel entre leurs propres concitoyens au grand dam des jeunes, des enfants qui eux n’ont rien demandé car ce sont des enfants, des jeunes adolescents.

    Enfin français, françaises, allez voter aux élections législatives pour ne pas vous laisser gouverner par ceux ou celles qui ne vous représentent pas et ne représentent pas les intérêts de la nation. Il faut comprendre que la montée infernale des populistes, des extrêmes-droite européennes ne sont pas à négliger et ne doivent pas passer à nouveau pour asseoir leur intolérance et leur autoritarisme car ce sont vos enfants qui vont souffrir de l’erreur et du manque de discernement des électeurs. Donc que ceux et celles qui votent aillent voter au moins pour le moins pire pour les enfants de France et de l’Union européenne et des enfants de tous pays. Voter n’a jamais été une utopie.

  11. Je suis scandalisé par ce rapport ainsi que par les propos de politiques à propos de l’apprentissage de la langue arabe laissant à penser qu’il vaut mieux apprendre l’arabe à l’école qu’à la mosquée. Ces propos sont insultants, diffamatoire !
    Les musulmans doivent refuser de se faire insulter de la sorte !

    • Qu’avez-vous contre le patrimoine culturel et littéraire arabe que les enfants pourront apprendre à nouveau à l’école? Les enfants comme les adultes n’apprennent jamais les textes littéraires en lien avec la culture arabe dans les mosquées où ils apprennent la religion.
      L’arabe est une langue vivante donc l’arabe n’appartient pas aux musulmans.
      Vous êtes un adepte de la régression culturelle et sociale des musulmans de France.
      Ce n’est pas dans la mosquée que les enfants apprendront à devenir de bons citoyens actifs et impliqués dans la société française. Ils sont des enfants de la république française que ça vous plaise ou non. sinon il y a toujours le bled et son incurie à se réformer pour offrir une réelle instruction dans ses écoles du bled pour les enfants et pour les gens comme vous.
      Ou vous aimez la France son histoire, sa tolérance ou vous ne l’aimez pas et ça ne regarde que vous au lieu de lancer des intoxs et de fausses informations aux parents non instruits qui paniquent et manifestent pour grossir les chiffres d’intolérants en matière d’instruction qui en France est l’une des plus tolérantes en occident pour respecter les enfants sans faire de différences.
      Ou bien 3ème option vous êtes un blédard qui depuis qu’il vit en France n’a pas pris le temps de se cultiver sur l’histoire de France, sa culture, sa nation.
      J’aime la France comme elle est aujourd’hui: respectons son histoire qui est la nôtre aussi et la multitude culturelle qui compose notre culture française et notre nation.
      Vous faites partie de ceux qui aiment la fitna dans les sociétés c’est-à-dire que vous aimez diviser pour imposer votre ignorance et votre intolérance dans nos écoles républicaines et ça on ne vous laisse pas et on ne vous laissera pas faire; Il y a eu trop de morts pour vous laisser poursuivre votre violence en France.

      • Clarisse vous n’avez pas saisi ! Ce qui n’est pas acceptable c’est de laisser croire je ne sais quoi de négatif sur les mosquées !
        Je n’ai rien contre l’apprentissage de la langue arabe à l’école de la république. Pour les musulmans l’arabe est un outil permettant d’apprendre l’islam. Cela ne vous a pas échappé les textes canoniques ou non tels que les ouvrages classiques d’exégèse, de droit musulman, … sont en arabe. Ajouté à cela les sermons du vendredi bien que traduits en français en séance sont en langue arabe. La langue arabe est donc un impératif si l’on veut connaître et pratiquer au mieux son islam.
        Pour terminer l’arabe du Coran est inimitable. Normal me direz-vous c’est la parole divine !
        Enfin avant de qualifier tels ou tels propos d’absurdes posez-vous la question de savoir si vous les avez compris …
        Sans rancune !

        • @Othmane

          Personne n’a préconisé l’interdiction de l’enseignement de l’arabe littéraire dans les mosquées. Le sujet est bien plus trivial: Une langue parlée et écrite par des centaines de milliers de personnes est insuffisamment enseignée en France. Que l’Education Nationale projette de faire des efforts pour solutionner ce problème est juste normal. Si, ensuite, certains étudiants veulent se spécialiser dans la langue classique, ou sa déclinaison au 7ème siècle, grand bien leur fasse. Mais, êtes-vous bien persuadé qu’il faille être un expert en langues anciennes pour pratiquer votre religion?
          Si vous voulez mon avis, le service communication de votre dieu devrait faire preuve d’un peu plus de pédagogie. … Enfin, si l’on adhère à vos arguments. Ca n’est plus” Nul n’entre ici s’il n’est géomètre”, mais: “Nul n’entre ici s’il n’est expert en langues orientales”. Péquenots s’abstenir. Désormais, il faut des diplômes pour accéder au paradis. …Enfin, au vôtre.
          Je n’ose imaginer l’accueil réservé aux chinois. Voire même aux musulmans asiatiques. Vous aussi, vous voulez leur peau? Dur.

    • Enfin pour clore ma réponse à votre commentaire absurde, un vrai musulman et une vraie musulmane sont cultivés pour de vrai et continuent de s’instruire tout au long de leur vie.
      Vous allez interdire aussi aux musulmans de devenir médecins; les intolérants comme vous marchent sur la tête. Vous voyez des interdits partout alors il faut vous faire soigner c’est mieux pour tout le monde. On aura au moins la paix. Rien n’est pire que de persister dans l’ignorance comme vous sans vouloir avancer, progresser.
      Et l’arabe on l’apprenait dans les lycées de la république françaises il y a plus de 30 ans et bien on s’est instruit et cultivé et ça fait encore de nous de vrais adultes et citoyennes et citoyens responsables. Et ça nous a permis de ne pas nous faire avoir et de ne pas tomber dans le piège tels que le vôtre car vous êtes peut-être manipulés par des extrémistes, des intégristes qui vous mentent sur les écoles de la République française.
      Mais votre intolérance et votre ignorance nous lasse complètement.
      Je plains vos enfants uniquement si vous en avez vraiment. être de bons parents bienveillants n’est pas donné à tout le monde de nos jours. C’est à croire que les français comme les françaises préfèrent faire leurs vies avec soit un homme à problèmes soit avec une femme à problèmes pour traîner leurs casseroles après un divorce ou après une séparation.

    • Les musulmans qui veulent donner une éducation religieuse musulmane à leurs enfants, peuvent le faire entre les 4 murs de leurs logements mais ce rapport d’El Karoui n’interdit pas l’éducation religieuse musulmane dans les mosquées à condition que les intervenants qui enseignent les bases de l’islam dans les mosquées, ne soient pas des intégristes, des extrémistes qui pousseront les enfants musulmans vers l’intolérance et vers les dérives sectaires comme les salafistes qui nous ont pourri la vie en France depuis quelques décennies déjà. On vivait bien en tant que musulmans et en paix en France sans ces salafistes intolérants, violents dont on ne veut pas. inutile de lancer une vaine polémique stérile sur internet comme celle sur l’âge de consentement sexuel pour un adolescente ou une adolescente. Vous semblez savoir lire, écrire alors cessez d’écrire des commentaires intolérants sur ce dont vous n’avez pas connaissance comme sur ce rapport El Karoui dont vous ne connaissez quasiment rien. On pourrait se demander si vous écrivez vos commentaires du bled car vous vivez peut-être au bled pour faire paniquer les jeunes musulmans de France et leurs parents pour les inciter à enfler une fausse polémique et un faux débat.

      • @Clarisse

        J’approuve bien entendu vos propos raisonnables, sans restriction.
        Assez bizarrement j’ai reçu une éducation religieuse intégriste, créationniste, raciste, et communautariste. Mes parents n’étaient pas en cause, bien au contraire, mais le catéchisme catholique des années 50 était formulé sur ce modèle.
        Je me suis bien vite extrait de ce schéma, au point de rompre les ponts avec mon curé pétainiste, puis avec l’église en général, quand j’a commencé à comprendre son degré de pourriture. Et puis, il y avait la logique…
        Ca laisse quand même un vide. Et aussi des séquelles psychologiques engendrées par les interdits religieux.
        Mais je comprends qu’on puisse s’interroger sur le fond. Y a-t-il une vie après la mort? Un Dieu? Un jugement? Les détails, on s’en fout. Mais, si ça serait chouette de revoir nos parents dieu sait où, le reste me semble incohérent. La croyance s’explique, mais est très improbable. C’est juste mon avis.

    • Salam akhi Othmane, eh bien ça fait longtemps que les Musulmans se laissent insulter et piétiner, on aurait du mal à imaginer semblable hostilité à d’autres. Sur l’enseignement de la langue Arabe, qu’elle soit enseignée et proposée dans les écoles ne me gêne pas, ça s’est déjà fait. Ce qui m’ennuie c’est pourquoi serait-elle forcément mieux enseignée que dans les mosquées ou des bénévoles se dévouent. Et finalement, ce que le rapport ne dit pas assez ouvertement, c’est qu’on voudrait limiter tout simplement l’enseignement de la religion dans les mosquées, parce que la langue toute seule, je ne vois pas où est le problème. L’enseignement de l’Arabe dans les mosquées a commencé même lorsque cet enseignement était proposé à l’école, parce que les reconvertis le demandaient, donc comment faire autrement, les faire retourner à l’école? Vas apprendre l’Arabe à l’école et reviens après, on t’aprendra le reste. Au fond, c’est comme si on reprochait aux églises, enfin, certaines peu nombreuses aujourd’hui qui le font encore et les paroisses de faire du catéchysme.

      Malheureusement, notre faiblesse politique objective est le fruit de certaines propagandes quiétistes et salafi. Sans cesse, on entendait tel ou tel dire que votter c’est du chirk, votter c’est haram, s’engager, l’action citoyenne et politique, c’est haram et rend kafir, parce que c’est prêter allégeance au gouvernement du taghout etc. Ceci à un moment où naissait l’électorat Musulman. J’ignore l’efficacité pratique de cette propagande de gens qui se vivent comme en lévitation, ne vottez pas, faites hijra, YouTube en est rempli. Et des fatwas à l’emporte-pièce, en veux-tu en voilà. Ces gens-làn’ont eu de cesse que d’allourdir les contraintes dans la vie des Musulmans. Manifester est haram, parce qu’il y a un hadith qui dispose le droit du chemin, il fallait la trouver celle-là, oui c’est vrai que les manifestants encombrent les chemins pendant un certain temps, pas plus que la circulation et les travaux intempestifs pas toujours nécessaires comme les budgétivores rompoints, prétextes à preybandes et partages sous la table le plus souvent, raison pourquoi ils ont tant fleuri.

      Seule la voix fédérative de Tariq Ramadan et certains autres comme Nabil Ennasri pouvait fortifier les Musulmans de France et les porter à plus d’action et vraie intégration. C’est cette voie et voix moyenne qui est aujourd’hui étranglée, donc nous avons d’une art les salafi quiétistes et d’utre part les pseudo-laïcistes mais vrais anti-Musulmans, des hypocrites qui se présentent à tort comme partisans de laïcité. Si nous ne nous occupons pas de la politique, c’est la politique qui s’occupera de nous et de notre cas, voilà en gros ce qui se produit. Il est permis de piétiner les Musulmans parce qu’ils sont défaitistes, ne” se défendent pas, à force de concessions ils en arriveront un jour à abjurer.

      Croissant de lune.

      • @Croissant

        Vous semblez considérer l’Islam politique comme un devoir, mais au nom de quoi? D’un prosélytisme pathologique qui vous pousse à contraindre vos semblables? Qu’est-ce qui vous empêche de pratiquer votre religion sans emmerder personne?
        La religion n’a pas à se mêler de politique, et vice versa. Ni de politique, ni de sciences.
        En France, plusieurs religions cohabitent sans problèmes, grâce à la loi de 1905. A chaque fois que l’une d’elles déroge à la règle, et intervient dans le temporel, ça donne une grosse merde. Confère l’opposition des cathos à la contraception, dans les années 60. Puis, à l’avortement, à l’homosexualité, au PACS, au mariage gay, à la PMA. Juste pour mémoire, pour le cas, probable, où vous adhéreriez à ces théories liberticides, les mêmes sont favorables à l’interdiction de l’Islam. Le mot “laïcard” a été forgé par Charles Maurras.
        En résumé, vous avez le choix entre défendre la laïcité et vous tirer une balle dans le pied. Mais ne venez pas vous plaindre après. Tout le monde vous rira au nez.
        Que Tarik et Adolf vous accueillent et vous protègent.

    • @othmane
      un peu de calme svp
      personne n’insulte personne,et il ne sert à rien de jeter de l’huile sur le feu, en surjouant l’indignation.
      Si les synagogues, les églises, les temples, les mosquées, étaient des outils pédagogiques, destinés à l’apprentissage des langues, cela se saurait depuis longtemps.
      entre ces lieux de culte, et l’école publique, républicaine et laïque , les missions diffèrent depuis la création de l’école obligatoire (1905).
      Qu’est ce qui vous gène vraiment dans cette affaire ?
      Que l’école publique remplisse son rôle, qui est de dispenser du savoir à tous ses élèves, en maintenant sa neutralité en matière de religion ?
      Ou que les mosquées se voient disputer leur mainmise sur les consciences ( de ceux auxquels elles dispensent également de l’enseignement)?
      Si les écoles de la République vous paraissent moins bien adaptées que les mosquées, en ce qui concerne l’apprentissage de l’Arabe, il vous reste encore le choix des “écoles dites confessionnelles”.
      cordialement

      • Dommage que votre esprit de tolérance ne soit pas dupliqué ou centuplé chez certains commentateurs de ce site oumma.com
        Ce que vous écrivez est juste. Mais certains préfèrent l’opium ou le bâton pour reprendre le titre d’un roman à rebours: l’opium qui correspond à un excès de sectarisme dangereux pour toute démocratie ou le bâton qui correspond à cette auto-flagellation spirituelle quasi-permanente pour se donner bonne conscience d’être des victimes selon certains commentateurs qui se reconnaîtront.

      • Votre question rhétorique en dit long: et j’approuve la réponse contenue déjà dans votre question. chaque lieu de culte a vocation à rester un lieu de culte sans ingérence dans les écoles laïques et républicaines et publics de surcroît.

        • Votre réponse confirme bien votre ignorance du sujet. La langue arabe contrairement au français dans le christianisme est un “objet théologique” fondamental. Le Coran la mentionne dans plus de 10 versets comme langue de la révélation.
          Vous comprendrez (mais je n’en suis pas si sûr) qu’il n’y a pas de Coran donc pas d’Islam sans langue arabe.

    • Il n’ y a aucune insulte ni injure de la France contre les musulmans car les mosquées continuent d’enseigner les bases de l’islam aux enfants mais apprendre une langue vivante comme l’arabe est du ressort d’enseignants des lycées publics ou privés mais pas des mosquées et c’est logique sinon comment les adolescents apprendraient l’arabe et son patrimoine littéraire ou des cours de civilisation aussi pour les intéressés.??

      Vous êtes trop dans la victimisation pour en comprendre l’intérêt. Il y a plus de 30 ans on apprenait l’arabe dans certains lycées et bien c’était riche d’enseignement et on ne se faisait pas avoir par des intégristes salafisés pour nous retourner le cerveau car on savait répondre et on parlait l’arabe mieux que les ignorants salafisés et sectaires.

    • Qu’ elle insulte ?
      Cela veut tout simplement dire, qu’ apprendre l’ arabe, pour pouvoir discuter, échanger, et pas seulement pour prier. L’ arabe n’ est une langue de priere .
      Disons que votre reaction, nous prouve, qu’ apprendre l’ arabe dans les mosquées, n’ ouvre pas particulirement l’ esprit.
      L’ arabe est peut etre la langue du coran, mais pas que !

  12. San rapport de force on pèse moins qu’une feuille morte !

    Y aura-t-il un musulman qui ne mâche pas ses mots pour dire la Vérité aux Français ?
    L’islamisme et le “terrorisme islamique” sont des inventions des services secrets des États qui ont intérêt à déstabiliser les États des pays arabes et musulmans qui ne roulent pas pour eux, et les communautés musulmans en Occident.
    Les USA et israël, par leurs services de renseignement interposés (CIA – Mossad), sont les inventeurs du “terrorisme islamique”. Ce sont eux qui le financent, l’arment et les planificateurs des attentats qu’il commet en Occident. Pourquoi ? Pour donner une image terne des “arabes” et des musulmans aux peuples occidentaux afin de ne pas s’opposer aux guerres que leurs États entreprennent contre les pays arabo-musulmans ou contre le répression qui pourraient commettre contre les communautés musulmane en Occident.

    Pour ce qui concerne les États qui sont dans leur point de mire, c’est pour les affaiblir afin de mieux les dominer et accaparer leurs richesses. Quant aux communautés musulmanes en Occident, c’est pour les empêcher de s’organiser et se constituer en “lobby” qui pourrait avoir un rapport de force électoral et politique, entre autre, afin de ne pas concurrencer les sionistes qui dominent les institutions des pays occidentaux. Car ce sont les lobbies sionistes en Occident qui servent de rempart à l’État de l’apartheid israélien et empêchent les grandes puissances de prendre des positions contre sa politique néo nazie, et éviter à ce qu’il soit condamné sur le plan international.

    Je devine pourquoi les musulmans qui connaissent parfaitement la vérité mais n’osent pas la dire, car ils savent que s’ils en parlent ils vont être lynchés par les médias pro israéliens. Et comme ils savent également que leurs communautés pèsent moins qu’une feuille morte dans les sociétés occidentales, car sans rapports de forces électoraux et politiques dans les pays occidentaux où ils vivent. En attendant un miracle qui viendrait de ces communautés musulmanes, il faut subir et patienter sans rien dire. Ne dit-on pas (chez les musulmans) que la patience est une vertu ? Donc soyons patients et vertueux.

    P-S: pourriez-vous (Oumma) publier à mon compte ce message, en déclinant votre responsabilité ?
    Merci par avance.

    • Et le gros revers du boomerang consiste à ce que vous persistiez dans vos déclarations de complotisme contre les musulmans donc ce n’est pas du tout étonnant que les musulmans n’avancent pas du tout car ils sont divisés et en plus ils parlent en permanence de complot contre eux alors que les musulmans d’aujourd’hui ne veulent pas assumer les responsabilités de leurs actes et en premier lieu l’éducation de leurs enfants qui laissent à désirer et qui est quasi-désastreuse. Pour preuve des jeunes de cités disent aux adultes qu’ils sont responsables de ce qui arrive et se produit en France aujourd’hui et des clichés négatifs contre les jeunes banlieues, je leur donne raison à ces jeunes qui osent déclarer ces adultes qui par ignorance, par violence par radicalisation, par obscurantisme, ont jeté l’opprobre sur les enfants et les jeunes d’aujourd’hui dans notre société. Des gens comme vous qui voient des complots partout contre les musulmans devraient aller se faire soigner pour schizophrénie. Les musulmans ne sont pas organisés, ne sont pas structurés et ne sont pas cohérents et ne participent à la vie de la société française au quotidien. Il n’ y a pas beaucoup de musulmans dans l’Assemblée nationale ou au Sénat. Alors ras le bol des déclarations toutes faites de complots et de bla bla futiles. Et laissez les jeunes voter au lieu de leur bourrer le crâne d’histoires de complots à dormir debout. Assumez vos actes, tous vos actes dont vous comme vos pairs êtes responsables pour changer, vous réformer et participer à la vie politique, à la société tout simplement que vous devez accepter comme elle est car elle est le fruit aussi des conséquences liées à la violence, au refus de respecter la laïcité, la République et ses valeurs etc.. Les filles avec foulard des années 1980-1990 auraient fermé leurs bouches et seraient parties à l’école pour étudier sans attirer l’attention des médias pour faire le buzz durant le JT de 20h , les jeunes filles et les jeunes garçons n’auraient pas cédé au rejet de la laïcité et des valeurs républicaines. Elles ont mis à sac des décennies de travail de leurs aînées et de leurs aînés qui accédaient à des postes d’avocats, de médecins petit à petit. Balayez déjà devant vos portes au lieu de hurler au faux complots sur internet pour faire peur aux enfants, aux adolescents et aux parents et aux adultes. Toutes ces politiques sont issues de vos comportements intolérants et irrespectueux vis-à-vis de la France, de son histoire, de sa nation, de sa culture. Plus vous vous braquerez plus vous donnerez du poids aux arguments de celles et de ceux dont vous direz qu’ils sont vos adversaires et j’en fais partie car on ne peut plus laisser pourrir gravement la vie des enfants, des jeunes qui sont l’avenir de nos sociétés et qui doivent grandir et apprendre dans la sécurité et dans la bienveillance sans une chape de plomb sur leurs têtes qui leur hurlent dans les tympans qu’il y a vos faux complots partout.

      • @clarisse
        votre commentaire, frappé au coin du bon sens éclaire cette page.
        Je partage, hélas ce constat. Je dis “hélas”, car j’aurai préféré vous contredire.
        Mais la réalité, constatée maintes fois sur le terrain, m’oblige à vous donner raison.
        Le monde Musulman est en crise, ce sont les Musulmans eux même qui le disent, et vos propos font bien évidemment écho à ce malaise.
        La communauté est divisée,chacun s’estimant légitime pour apporter sa propre réponse ainsi que ses propres solutions.
        Le fossé ne cesse de se creuser, entre ceux qui se crispent sur des positions conservatrices (les wahhabites notamment, mais pas qu’eux) et ceux qui souhaitent sortir de cette impasse, morale, intellectuelle et spirituelle, en entrant dans le 21ème siècle aux cotés du reste du monde, (non-musulman) en harmonie avec le reste de la planète.
        Le monde musulman ne pourra durablement se couper du reste du monde, en s’inventant en permanence des ennemis au prétexte qu’ils ne sont pas adeptes de son propre culte .
        Beaucoup l’ont compris, (vous semblez vous-même avoir bien mesuré cet enjeu) mais hélas, leur parole est peu audible, et bien souvent menacée.
        De plus, quand les élites font faillite, en étalant médiatiquement leurs impostures comme dans l’affaire Ramadan, l’amertume remplace l’espoir, car l’avenir devient figé.
        Ce désarroi d’une large partie des citoyens français de confession musulmane est parfaitement compréhensible, puisqu’ils ne se reconnaissent pas dans les actions violentes, ni dans les archaïsmes des barbus moyenâgeux, pas plus que dans les délires victimaires et parano des prédicateurs anti-occident.
        Beaucoup de travail reste à faire , malheureusement dans l’urgence, car la situation ne cesse de se dégrader.
        A commencer par l’essentiel à mes yeux :
        reconnaître , dénoncer, combattre les pires ennemis de l’islam, qui ne sont pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de cette religion, en l’empêchant d’évoluer.
        cordialement

        • Bonjour ou plutôt bonsoir.
          Qu’importe que vous eussiez préféré me contredire car clarisse et votre pseudo “étienne” ne sont pas si éloignés que cela puisqu’on s’attarde trop sur des apparences en tout cas, en toute circonstance quasiment.

          En tout état de cause, merci pour votre commentaire de soutien, de surcroît probant et tolérant aussi car il en manque ici.

          Il est très préjudiciable que les aînés et les anciens de la première génération d’immigrés et leurs enfants aient été balayés du premier pour laisser place aux jeunes qui manquent d’expérience sur le terrain et dans la société civile et à qui les médias ont trop donné la parole pour montrer une image dégradante des africains et des français d’origine africaine.
          ça ne peut plus durer car ces jeunes ne représentent qu’eux -même et se laissent manipuler par des gens sans scrupules comme ce tariq ramadan et ses pairs et d’autres aussi.

          Les pires ennemis des musulmans sont leurs nombrils, leurs egos, sont eux-mêmes et ça ils l’ont rapidement balayé de leurs esprits pour alimenter les discours de haine dans la population.

      • Il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir dit l’adage. De la bienveillance et du complot ???
        Reprenez les unes de ces magazines L’Express, Velours actuelles, Marianne, Charlie Hebdo, … sur l’islam et les musulmans. Reprenez les affaires du voile, du halal, de l’identité nationale, du burkini, des joueurs de l’équipe de France, de Menel sans oublier blés attentats … Sans être victimaire les musulmans sont dans le tambour de la machine à laver politique et médiatique depuis plus d’une décennie. Personne ne peut le nier ! Il n’y a pas beaucoup de musulmans à l’Assemblée nationale ou au Sénat ! C’est juste … Encore faut-il se demander pourquoi …

    • Salam akhi Cherif Boudelal, bravo, voilà une parole généralement tue. Mais attention, que cette parole soit tue nous porte peut-être parfois à l’exagération. Enfin, ton commentaire sera entendu par beaucoup comme purement complottiste, il n’est peut-être que réaliste. J’aime bien citer Ahmed Heïkel, le journaliste et historien égyptien disparu, qui fut rédac-chef du quotidien El-Haram. S’agissant du complot il a dit ceci :

      “L’histoire n’est pas qu’un complot mais il y a du complot dans l’histoire”.

      Et puis ton commentaire se reçois sur les esprits peu lucides, à l’instar de cette Clarisse qui nous inonde de ses interventions décousues. Je rêves ou elle a écrit en substance que les filles ne devaient pas se voiler, qu’à cause d’elle nous avons perdu du temps et des carrières? Quel raisonnement! Si la cause des Musulmans de France se limite à accumuler des carrières et des postes, alors ce n’est pas une cause.

      Bravo Cherif, presque sans réserve, je soutiens. Ce genre de parole sincère s’est raréfiée sur ce site pourtant dédié aux Musulmans me semblait-il, qui a trop toléré la parole anti-Musulmane qui y pilule, et bientôt on pourra en dire, “regard anti-Musulman sur l’actualité”.

      Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De « l’Utopie » à la « Praxis » : Le Coran comme caisse de résonance du « chaos » et de la nature humaine… ?

L’icône de la cause palestinienne Ahed Tamimi appelle au boycott d’Israël