in

Québec: Foutre la paix aux Musulmans

Le résultat était chose prévisible: plutôt que d’optimiser les efforts d’empathie collective manifestée à la suite du crime lâche, haineux et sans scrupule survenu à London, fallait, bien entendu, politiquement instrumentaliser l’affaire.

(…)

Parce que le fléau de l’islamophobie, n’en déplaisent aux excités trop aveuglés par leur québécophobie, n’a rien de québécois, justement. Plutôt un phénomène pratiquement international, merci au 11-Septembre.

Publicité
Publicité
Publicité

Pensons ouïghour, ce peuple turco-musulman d’origine faisant actuellement les frais de la plus récente cruauté humaine, orchestrée cette fois par le régime chinois. Selon les estimations officieuses, près de 1 million de ceux-ci seraient actuellement détenus dans des camps de travaux forcés, là où ils servent, commodément, de cheap labor à quelques multinationales bien en selle : Apple, Amazon, BMW, H&M, Adidas, Gap, Nike, Lacoste, Zara et maintes autres.

(…)

Sans être (heureusement) en mesure d’égaler le niveau d’atrocités présentement commis en Chine, le virus de l’islamophobie grimpante contamine et effiloche le tissu social un peu partout : la France, justement, où cette même islamophobie constitue le meilleur allié électoral de Le Pen, dont le père avait d’ailleurs inventé le faux concept de racisme anti-Blanc, histoire de s’auto-victimiser (tiens, tiens), et de placer une cible au cul du Musulman français (re-tiens tiens).

Publicité
Publicité
Publicité

(…)

Et le Québec, islamophobe? Non, mais aux prises avec ses parts d’ombre:  Alexandre Bissonnette et autres Meutes (des gens «un peu» racistes, selon notre premier ministre). Le triste épisode de la Charte des valeurs, où le ministre en charge martelait «avoir un malaise avec le voile». Pensons également au «il y a des hidjabs partout, ça suffit!», de Jean-François Lisée, ou encore à l’épouvantable publicité électorale du Bloc, laquelle imitait un déversement pétrolier se transformant en… niqab. Dernièrement? Une poignée de candidats de ce même Bloc s’étant fait pincer avec des propos du genre, voire pire, et ayant néanmoins obtenu la bénédiction du chef Blanchet afin de poursuivre leur campagne.

Et pourquoi cette trêve de supposés problèmes avec les Musulmans pendant la pandémie? Parce que les obsédés de l’identité, ici comme ailleurs, étaient occupés autrement. Le seul endroit où l’enjeu a réellement existé, selon le rapport Bouchard-Taylor? Dans la tête des médias et politiciens populistes souhaitant en tirer profit.

Foutons-leur la paix, en bref. Et aimons-nous, crisse.

Journal Métro

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam, comment le climat médiatique se paie parfois en violence, comment y a-t-il pas seulement des mots après les mots, mais des actes au bout des mots? Voici un article tribune qui illustre semble-t-il la chose au Canada. De la haine anti-Musulmane au Canada et au Québec, nourri de médias où les faussaires à force de surenchérir l’un sur l’autre se perdent dans leurs creschendos. Mais une gouvernance Canadienne équilibrée pour l’instant, ainsi je me réjouis du fait que les acteurs meurtriers animés semble-t-il de haine de Musulmans soient pris vivant parce que le Canada est un pays libre. Pas comme la France et hélas il se pourrait que ces débats à mauvaise thématique aient essaimé de France vers le Canada. Et en France même ces tendances rhétoriques sont abondamment aprovisionnés de gens qu’on présente comme Musulmans, lesquels parfois se prennent au sérieux. Plaise au site Oumma veiller à la qualité des artivles et des échanges et à ne pas se laisser polluer de ces tendances néfastes et ne pas devenir un jour le regard anti-Musulman sur l’actualité.

    https://www.middleeasteye.net/fr/opinionfr/canada-attaque-famille-musulmane-islamophobie-endemique

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Autorité palestinienne refuse un million de doses de vaccin israéliennes proches d’expirer

Le Bahreïn, le « Wall-Street » de la finance islamique