in

Les propos abjects de Karl Lagerfeld sur les réfugiés en Allemagne

Karl Lagerfeld, l’homme fort de Chanel qui demeure éternellement caché derrière ses lunettes noires dans une France hostile à tous les masques sur le visage, était très en verve samedi soir dernier, sur le plateau de l’émission « Salut les Terriens ». Une verve qui a révélé une islamophobie éloquente, égratignant son vernis brillant de « Kaiser » de la mode…

Interrogé par Ardisson sur l’actualité politique chez lui, en Allemagne, et notamment sur la percée du parti nationaliste, le très eurosceptique AFD, lors des récentes élections fédérales, ce dernier y est allé de son analyse aux relents nauséabonds, avec son inimitable accent allemand.

Imputant à la chancelière Merkel l’entière responsabilité de la montée en puissance du populisme de l’autre côté du Rhin, Karl Lagerfeld a pointé du doigt l’afflux de réfugiés sur le sol allemand en laissant éclater au grand jour un racisme viscéral qui a, malheureusement, apporté de l’eau au moulin de la fachosphère bien de chez nous…

« Elle (Angela Merkel) n’avait pas besoin de se taper un million en plus (des réfugiés), pour se donner une image charmante, après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée dans l’histoire de la crise grecque. C’est un peu ça. Tout à coup, la fille de pasteur ressort », a-t-il fustigé, avant d’enfoncer le clou de manière infâme.

A la question posée par Ardisson, « Est-ce que vous croyez qu’elle l’a fait pour faire excuser son attitude pendant la crise grecque, ou pour montrer que l’Allemagne, par rapport à ce qui s’est passé pendant la Deuxième Guerre mondiale, était finalement un pays accueillant ? », le grand couturier de 84 ans, bien qu’avouant « là, je vais dire une horreur », ne s’est pas pour autant réfréné. Et la sénilité n’est pas une excuse qui peut être invoquée pour l’absoudre de ses propos abjects.

« On ne peut pas, même s’il y a des décennies entre [les deux événements], tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après », a-t-il lancé, avant de s’enfoncer un  peu plus en racontant une anecdote hautement inflammable : « Vous savez, on demande aux gens de prendre de jeunes gens [pour les embaucher, NDLR]. Je connais quelqu’un en Allemagne qui a pris un jeune syrien, qui parlait un peu anglais. Au bout de quatre jours, vous savez ce qu’il a dit à la dame ? ‘La meilleure invention de l’Allemagne, c’est l’holocauste’. Il était dans la rue la minute qui suit, je vous le dis tout de suite ».

A ces mots, la fachosphère en ébullition a exulté, au premier rang de laquelle figure l’écrivain Renaud Camus, le théoricien fielleux du « Grand remplacement », félicitant le directeur artistique de la maison Chanel d’avoir soufflé sur les braises de la haine sur la petite lucarne cathodique, en prime time, qui plus est dans une émission à forte audience.

Du côté du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), c’est un autre son de cloche qui a retenti, au vu de l’avalanche de plaintes déposées par des centaines de téléspectateurs.

Le « Kaiser » de la mode a non seulement perdu de sa superbe chez “les Terriens”, mais a aussi lamentablement desservi une industrie qui en a perdu au passage quelques paillettes…

 

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. De toutes façons, vu l’état dans lequel il est, son opinion n’intéresse plus personne. C’est comme Brigitte bardot, de vieilles icônes rabougries qui vivotent et s’agitent dans leurs derniers soubresauts pour montrer qu’elles sont encore en vie…On ne peut pas être et avoir été.

  2. Attendez, il n’est tout de même pas sorti du cadre de la mode; il froissait bien les vêtements….maintenant il froisse ceux qui les portent…
    Ce ne sont pas des paroles abjectes…ce ne sont que des retouches d’un vieux tailleur….sénile et bien imbibé d’une vieille culture fachiste….c’est bien du ARDISSON”…bientôt il fera une émission sur une tombe…enfin……

  3. Assez pathétique -version bouffonnerie sénile- de voir ce type plonger dans la rhétorique d’extrême droite alors que les nazis de son propre pays l’auraient envoyé dans un camp de concentration pour son homosexualité. Décidément le ridicule ne fait plu son boulot.

  4. 84 ans , c ‘est l’âge de la dégénérescence, ce monsieur a exactement le même faciès que son cadavre, il ne se dégradera pas plus ça, ,,, et comme disait Robert Sabatier, le racisme est une manière de déléguer à l ‘autre le dégout qu ‘on a de soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Egypte interdit un jouet pour enfant, offensant pour Al-Sissi

Quand le gouvernement israélien insulte la République française et ses élu.e.s