in

Pour United Airlines, une canette de Coca peut être une arme utilisée par une musulmane

Pourquoi Tahera Ahmad, une passagère au-dessus de tout soupçon, qui occupe l’honorable fonction de directrice de l’engagement interreligieux au sein de l’Université Northwestern, a-t-elle soudainement fondu en larmes, profondément choquée et blessée, à bord d’un avion de la compagnie américaine United Airlines,vendredi 29 mai ?

Pour la simple et bonne raison qu’elle a été confrontée à la discrimination islamophobe qui frappe aveuglément dans les airs, se voyant refuser sèchement par un steward sa demande anodine de canette de Diet Coke non ouverte, motivée exclusivement par des raisons d’hygiène.

A ces mots qui ont manifestement fait l’effet d’une bombe, l’agent de bord, en plein excès de zèle caractérisé, s’est réfugié nerveusement derrière le règlement intérieur qui, selon ses dires, interdit de servir des canettes ouvertes, au motif qu’elles peuvent être utilisées comme de véritables armes. Un règlement intérieur à géométrie variable, qui fait preuve d’un incroyable laxisme quand il s’agit d’individus non musulmans, comme a pu le constater, effarée et humiliée, la malheureuse Tahera Ahmad.

En effet, à peine s’était-elle vu infliger un « Non » cinglant, faisant d’elle la « terroriste » potentielle du vol, que le steward a servi une canette ouverte à un autre passager, enfreignant allègrement un règlement prétendument inflexible, à moins qu’il ne soit celui de l’arbitraire… Mortifiée, Tahera Ahmad a cherché vainement du soutien auprès des autres passagers, lesquels ont préféré fermer les yeux sur l'incident, l’un d’entre eux, haussant le ton, lui rétorqua avec vulgarité : « Vous, les musulmans, vous devriez la fermer ‘f…k up’ ». C’en était trop pour la jeune femme qui, se retrouvant démunie et isolée à des milliers de kilomètres du sol, s’est effondrée en larmes, n’ayant d’autre choix que de subir les événements en attendant d’être sur la terre ferme pour en dénoncer l'injusticre criante.

C’est sur Facebook que Tahera Ahmad a raconté son vol cauchemardesque, qualifiant le comportement du personnel de United Airlines de « dégoûtant », et contrairement à l’indifférence et au mépris qui régnaient à bord, les marques de solidarité et de sympathie ont afflué sur le Net, jusqu’à prendre la forme d'un hastag très repris sur Twitter, et d’un appel au boycott de la compagnie aérienne, plusieurs internautes exigeant de sa direction des excuses publiques. De quoi, peut-être, sécher les larmes de celle qui prône le dialogue interregelieux et le respect mutuel au sein de l’Université où elle officie, mais aussi partout où elle passe, et même au-dessus des nuages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La brutale irruption d’un homme armé dans une mosquée de Lyon a pétrifié les fidèles

La contre-manifestation contre les bikers islamophobes et armés, devant la mosquée de Phoenix (vidéo)