in

Meeting, la Palestine après Balfour 1917-2017

Par l’Union Juive Française pour La Paix

La Palestine après Balfour 1917-2017: 100 ans de colonialisme / 100 ans de résistance

Nous appelons toutes les personnes éprises de justice à se joindre à nous le dimanche 5 novembre 2017 à 14h00 à Saint-Denis pour dénoncer le centenaire d’une Déclaration coloniale injuste à l’origine d’un siècle sanglant qui a arraché la Palestine du monde arabe dans le cadre du découpage du Proche-Orient.

Premiers signataires : ATTAC, ATMF, BDS, Ensemble !, FTCR, FUIQP, MJCF Bobigny/ Drancy, MJCF 94, NPA, PIR, UJFP.

Avec les interventions de :

- Joseph Massad, historien palestinien et auteur de La persistance de la question palestinienne.

- Ilan Pappe, Professeur à l’université d’Exeter et auteur de Le nettoyage ethnique de la Palestine.

- Rabeb Abdulhadi, chercheuse palestinienne , professeure à l’université de San Francisco (SFSU) et directrice du programme AMED (Etudes des ethnicités et diasporas arabes et musulmanes).

- Alain Gresh, journaliste politique et auteur de De quoi la Palestine est-elle le nom ?

- Ainsi qu’Elsa Lefort pour le collectif de soutien à Salah Hamouri.

Le 2 novembre 1917 alors que la première guerre mondiale entre dans sa dernière année et que l’empire ottoman est en pleine déliquescence, la déclaration Balfour est adoptée par le gouvernement britannique. Celle-ci adressée à Lord Rothschild par le ministre britannique Balfour, antisémite notoire, s’avère totalement illégale au regard du droit international.

Cette déclaration de soutien au mouvement sioniste alors ultra minoritaire parmi les communautés juives voit le Royaume Uni promettre une terre qui ne lui appartient pas à un personnage Lord Rothschild qui ne représente que lui-même. En confortant ainsi le mouvement sioniste, la Couronne britannique vise un objectif en particulier : le contrôle du Proche-orient et du canal de Suez. Un an plus tôt, Londres et Paris avaient en effet négocié le dépeçage de la région via les accords Sykes-Picot qui définissaient les lignes de partage pour chaque puissance coloniale. Cette déclaration constitue l’un des volets de la main mise occidentale sur la région.

En préconisant l’établissement d’ « un foyer national juif » en Palestine au mépris du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, cette promesse non seulement bafoue grossièrement le droit du peuple palestinien à l’autodétermination et sonne aussi comme la fin du rêve d’un monde arabe uni et indépendant. Le peuple palestinien tout au long de son histoire contemporaine et déjà sous le mandat britannique a toujours considéré le 2 novembre comme un jour de deuil national.

Aujourd’hui, un siècle plus tard, le Royaume-Uni, les États-Unis, Israël et sans doute aussi la France s’apprêtent cyniquement à célébrer le centenaire d’une déclaration qui représente pour l’Occident la marque de son œuvre coloniale dans la région arabe et pour le peuple palestinien la première étape de sa dépossession. C’est dans ce cadre que nous tenons à porter depuis Paris une voix forte. Une voix qui dénonce ces lugubres festivités et qui remet la lumière sur un siècle de colonisation et de destruction de l’Orient arabe dont les conséquences ne finissent pas de se faire sentir. Une voix qui tiendra à re-faire récit, à redéfinir les termes du débat en rétablissant pleinement la dimension coloniale du conflit. Enfin, cette voix se voudra bien sûr et surtout celle qui relaie la résistance du peuple palestinien depuis un siècle et qui se montre solidaire par le renforcement de la campagne de Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’Etat d’Israël.

NOUS AVONS BESOIN DE SOUTIEN FINANCIER LA DENONCIATION DE LA DECLARATION BALFOUR ET LA SOLIDARITÉ AVEC LA RÉSISTANCE PALESTINIENNE NE PEUVENT SE FAIRE SANS LE SOUTIEN DE TOUTES ET TOUS :
Contribution directe via le lien suivant :
https://www.helloasso.com/associations/agence-media-palestine/collectes/lapalestine-apres-balfour

Evènement facebook

Des militant-e-s du collectif organisateur de l’événement « La Palestine après Balfour : 100 ans de colonialisme, 100 ans de résistance », dans lequel s’engage l’UJFP, vous invitent à venir à la Bourse du travail de Saint-Denis le 5 novembre !

#Palestine #100Balfour

#Palestine #BalfourAPPEL À LA JOURNÉE DU 05 NOVEMBRERdv le dim 5 nov 2017 à 14h00 à la Bourse du travail de Saint-Denis pour dénoncer ensemble le centenaire de la déclaration Balfour, première étape de la colonisation de la Palestine.Avec les interventions de : Ilan Pappe, Joseph Massad, Alain Gresh et Rabab Abdulhadi.

Publié par La Palestine après Balfour, 1917-2017 sur samedi 14 octobre 2017

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Un grand merci au jeune juif qui a eu le courage de témoigner. Combien de fois faudra t il répéter qu’être antisioniste n’est pas être antisémite, mais quand cela sort de la bouche d’un juif c’est encore mieux.

  2. Les juifs arabes sont originaires de la région et cela est reconnu par tout le monde.
    Le problème , On fait payer au monde musulmans les conneries du monde judao chrétien.

    ” Quand un tissu de mensonge bien emballé a été vendu progressivement aux masses pendant des générations, la vérité paraîtra complètement absurde et son représentant un fou furieux”.
    Dresde James

  3. Pourquoi critiquer la politique “européenne” et pas “occidentale” ? Les Etats-Unis ne seraient ils pas aujourd’hui les premiers coupables de soutien à Tel Aviv parmi les Occidentaux et en quoi l’Europe orientale serait elle responsable de la politique coloniale des puissances de l’Europe occidentale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le témoignage poignant d’un réfugié rohingya

Incroyable mais vrai : l’Arabie saoudite accorde la nationalité à un robot !