in

Ouyahia, directeur de cabinet du président Bouteflika,accuse BHL de vouloir porter atteinte à l’unité de l’Algérie

L'appel à soutenir une manifestation, à Paris, du Mouvement de l'Autonomie de la Kabylie  (une organisation séparatiste d'extrême droite), par la revue "La règle du jeu" dont le fondateur et directeur n'est autre que BHL, a provoqué des critiques virulentes en Algérie contre le magnat de la philosophie.

C'est désormais au tour d'Ahmed Ouyahia, un homme politique algérien de premier plan, qui a été Premier ministre et qui est l'actuel directeur de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika, d'accuser BHL de vouloir détruire l'Algérie. Dans un discours prononcé à l’ouverture des travaux du congrès extraordinaire du RND, parti du pouvoir (avec le FLN), Ouyahia a notamment déclaré : "Comment concevoir que l’instance souveraine du parti puisse délibérer en occultant la situation grave prévalant dans notre voisinage et dont l’une des conséquences se manifeste à travers des tentatives criminelles d’introduire des quantités énormes d’armements qui ont été interceptées grâce à la vigilance de notre Armée nationale populaire ? Comment limiter cet événement majeur dans la vie de notre parti à une simple opération électorale, alors que des tentatives de porter atteinte à l’unité nationale se manifestent de plus en plus, à travers un groupuscule local dont les connexions extérieures viennent d’être confirmées par le sinistre Bernard-Henri Lévy qui a été à l’origine de la destruction d’un pays frère et voisin ?» (traduction Algérie-patriotique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La mère catholique de l’élève musulmane, refoulée de son lycée, veut porter plainte pour discrimination

Enfances brisées : les mineurs palestiniens dans le viseur de la répression israélienne