in

Invasion de criquets en Afrique : des millions d’enfants bientôt menacés de malnutrition

Au Kenya, en Somalie et en Ethiopie, les criquets ravagent les plantations et les cultures. Des millions d’enfants seraient bientôt menacés de malnutrition.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. N’oublions pas qu’à la différence du Covid-19 qui n’a pas encore des traitements spécifiques et dont on fait grand cas allant jusqu’à de grandes prières de fraternité universelle inter-religieuse comme en témoigne un autre article, la famine en revanche on sait la soigner, et elle tue plus que le Covid-19, alors quid de la grande fraternité humaine dont on nous rebat les oreilles? J’ignore ce que sera le monde d’après, mais le monde d’aujourd’hui n’est pas meilleur que le monde d’hier et les maux y sont hiérarchisés selon qu’ils atteignent ou non aux pays riches quoi. Qu’en disent les gauchistes de services s’ils répondent encore à l’appel? Ou bien ça c’est autre chose, de l’histoire ancienne ou lointaine plutôt?
    Allez, allez, je veux lire les gauchistes ici pour voire s’ils ne se prennent pas les pieds dans les tapis de leurs contradictions, quid de l’internationalisme, de l’humanisme, du principe d’égalité humaine? Allez, venez ferrailler avec le Croissant de lune.

  2. Assalamou ‘alaïkoum. N’y a-t-il aucun moyen de transformer les criquets d’épreuve en bénédiction, de ravageurs des cultures et facteurs de famine en ressource alimentaire? Pourtant le criquet se mange bel et bien. J’ai lu quelque part que 20 grammes de criquet contiennent autant de protéines une fois tenu compte du bilan digestif que 110 grammes de steack de boeuf. N’y a-t-il pas moyen d’en capturer en nombre avec quelques drones tirant entre eux des filets? Allez, essayez d’imaginer la chose avec moi. Les capturer massivement pour en faire de l’excellent engrais puisqu’il est connu que les terres qu’ils dévastent une année portent meilleure récolte l’année suivante. Voire d’en élever un peu pour consommation de protéines, les gens du sahara en font excellente consommation, ne pourrait-on pas augmenter cette ressource alimentaire? La direction des nuages est aisément connaissable, c’est de la météorologie, les nuées de sauterelles se laissent pousser par le vent, presque certainement, les nuées se forment et voyagent à la faveur de vents réguliers mais peu violents et à direction constante. Il est étrange que le désert aride aie de quoi nourrir tant et tant de bestioles, faut croire qu’il y a du nutriment épars et même de l’eau éparse dans le désert. Quand donc à la faveur de changements du climats la ceinture désertique sera-t-elle humide et fertile? Car alors, quelle immense ressource? Plaise à Allah changer les déserts en vastes prairies de pâturages et champs de labour.
    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’araignée, le pigeon et les musulmans

La presse américaine ironise sur une France qui impose le port du masque et interdit celui du voile