in

New York : une femme agent de police voilée agressée par un islamophobe, alors qu’elle n’était pas en service

Il y a deux ans de cela, l’acte de bravoure de Aml Elsokary, une femme agent de police voilée sous son uniforme, faisait les gros titres de la presse new-yorkaise, les éloges pleuvant pour saluer l’héroïne du jour à qui un homme âgé et une petite fille, prisonniers d’un immeuble en feu, devaient la vie sauve.

Deux petites années plus tard, dans une Amérique qui a succombé aux chants de sirène « trumpiens », la policière musulmane, auréolée de gloire, a de nouveau fait les manchettes des journaux mais pour être passée de l’autre côté de la barrière, victime de l’islamophobie désinhibée et furieuse.

Alors qu’elle était redevenue une mère de famille ordinaire, heureuse de faire ses emplettes à Brooklyn en compagnie de son fils de 16 ans, au cours d’un week-end de repos bien mérité, Aml Elsokary a été apostrophée par un homme ivre de haine qui lui hurla « Retournez chez vous ! Je vais vous égorger ! », en la croisant sur le trottoir.

Ignorant que derrière cette passante revêtue d’un hijab se cachait un agent de police loué par sa hiérarchie, connu pour ne pas reculer devant le danger, cet islamophobe de la pire espèce s’en est pris violemment à son fils, l’insultant copieusement tout en le rudoyant pour le faire tomber.

Après avoir été déstabilisée par la brutalité de cette attaque surprise, Aml Eloskary a très vite repris du poil de la bête, retrouvant ses réflexes professionnels et le sang-froid qui la caractérise pour se dresser face à son assaillant, lequel a fini par battre en retraite.

Recherché activement pour “crime de haine”, l’identité de ce dangereux énergumène, dont la rhétorique inflammable du nouvel homme fort de Washington a certainement armé le bras, n’a pas été divulguée par la police de New York. On peut toutefois compter sur sa victime expiatoire pas comme les autres pour en dresser le portrait-robot fidèle.

Récemment, l’agression verbale subie par une Arabo-américaine dans le Queens a été filmée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France : Manuel Valls, NO PASARAN !

 Il y a 30 ans Malik Oussekine tombait sous les coups de la police