in

Mohammed VI pose ses conditions pour visiter Israël

Le roi Mohammed VI a reçu, il y a quelques semaines, une invitation du Premier ministre israélien pour visiter Israël, lors d’un entretien téléphonique après la décision du Maroc de reprendre ses relations diplomatiques et commerciales avec Tel-Aviv, en décembre dernier.

Alors que de nombreux observateurs écartent une visite du Souverain en Israël actuellement, le journal israélien Maariv rapporte que Rabat pourrait accepter cette invitation et que le roi a posé des conditions.

Maariv, proche de l’armée israélienne, rapporte en citant des sources françaises que le Souverain marocain a posé comme condition aux israéliens la reprise du processus de paix avec l’Autorité palestinienne et la présence du président palestinien, Mahmoud Abbas Abou Mazen, lors des rencontres et réunions de cette visite, si elle est décidée.

Publicité
Publicité
Publicité

Mondafrique

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Quelle issue pour les ouïghours et les palestiniens ?

    Voilà deux peuples encore méprisés de nos jours, qui font souvent l’actualité à cause de leurs conditions de vies et de leurs droits qui sont bafoués par les autorités. Ouïghours de chine et palestiniens vivant dans la bande de gaza et en Cisjordanie, deux peuples qui présentent des points communs, ils sont tous deux Musulmans, mais la cause de la ségrégation qu’ils vivent est quant à elle différente : si la raison est d’abord territoriale pour les seconds, elle est en revanche religieuse et culturelle pour les premiers.

    Vivre des situations d’apartheids en 2020 est quand même bien triste et symptomatique d’un monde qui se cherche encore, et dont l’aboutissement est encore à parfaire. Alors essayons de réfléchir à quelques pistes qui pourraient peut-être améliorer le sort de ses laisser pour compte :

    Les seules réponses qui ont été apportées au problème palestinien est le boycott d’Israël et la condamnation de sa politique qui fait d’ailleurs l’unanimité à travers le monde hormis quelques rares pays qui soutiennent sa politique colonial. Exceptés cela, nous sommes aujourd’hui dans l’impasse : l’avenir des palestiniens n’a pas l’air de présenter de véritables éclaircies. Aujourd’hui, contre toute attente et dans la consternation générale, plusieurs États musulmans ont décidés de normaliser leur relation avec Israël. Les raisons sont peut-être économique ou sécuritaire, des pactes qui sont perçu comme une trahison et une incompréhension. Beaucoup pensent que cela va définitivement condamner les palestiniens à l’oubli. Mais cette situation peut être bénéfique pour les palestiniens, réponse surprenante ?

    Une piste n’a pourtant pas été suffisamment étoffée pour trouver un véritable accord de paix : « les relations diplomatiques régionales ». Celle-ci est la grande absente du conflit israélo-palestinien, si les armes et l’adversité n’ont pas su apporter la paix entre Israël et ses voisins arabes, il ne reste alors que la diplomatie. Israël ne peut pas vivre indéfiniment isolé sur lui-même, le silence radio avec ses voisins n’apporte rien si ce n’est la haine et les fantasmes. Si ces accords ont sûrement une nature stratégique, il faut inviter les émirats ou le Maroc à être a la hauteur de la responsabilité qu’il ont contractée : Faire preuve de courage en défendant l’intérêt des pays appartenant à leurs mêmes zones géographiques et ayant la même culture ou pas.

    Voilà l’anomalie et le désordre que nous observons depuis 50 ans, nous assistons à des alliances entre l’Iran et la Russie ou l’Arabie saoudite et les usa, et bien d’autres, comme la Turquie qui devrait se rapprocher de la Bulgarie, de la Grèce ou de la Syrie, plutôt que de se faire le défenseur des musulmans du monde, tout comme les Usa qui devrait construire un avenir avec le Mexique ou le canada, plutôt que de jouer à l’arbitre du monde. Mais tout ce que nous observons n’est que pagaille et confusion car cela pénalise les états-voisins les plus vulnérables : qu’il soit un État musulman, chrétien, juifs ou autres, arabe ou pas, nous avons une responsabilité à leurs égards et un devoir d’assistance. L’alliance régionale est la seule qui a du sens et un véritable avenir pour tous car elle ne laissera personne sur le bord du chemin. Les alliances lointaines à travers le monde que nous voyons aujourd’hui n’ont aucun avenir et surtout aucune efficacité contre une épidémie, une famine ou une guerre.

    Antoine Griezmann a mis fin à sa collaboration avec huawei, le boycott s’organise dans le monde et peut être une réponse face à la politique chinoise à l’égard des ouïgours.

    Mais l’une des véritables solutions est également d’établir des relations diplomatiques équilibrées, qui une fois de plus sont quasi-inexistence dans cette région du monde où la chine a imposée son influence et surtout sa dépendance à de nombreux pays dans le monde. Ce déséquilibre a rendu inexistant les pays voisins de la Chine qui devraient exercer une influence positive ainsi que des échanges constructives avec elle. La Chine comme les Usa sont devenu des ogres dévorant les petits, mais pour un monde plus équilibré à l’avenir, il faut que chaque nation se développe économiquement, politiquement et culturellement pour être d’une part véritablement souverain et ne dépendre de personne, sans écraser les autres, et pour d’autre part, exercer une influence positive sur ses voisins. C’est là tout le drame des ouïghours qui n’ont aucun véritable défenseur dans cette région d’Asie, tout comme les palestiniens au moyen-orient, ce qui n’est pas normal une fois de plus, car ce n’est pas à l’Europe d’ agir en priorités, ni aux musulmans de s’indigner, ni aux américains d’arbitrer, mais c’est aux états du continent asiatique d’être en premier lieu responsable, et à la hauteur de ce drame humain.

    Les musulmans du monde ont un problème avec une certaine interprétation de la laïcité, ce principe de neutralité serait pourtant salutaire aux peuples ouïghours qui vivent une persécution en raison de leur religion. Il est dommage que cette laïcité si décriée n’est pas davantage de défenseur dans les autres régions du monde, ce qui éviteraient peut-être ce genre de drame.

    Tous ces principes que nous venons de voir comme la laïcité, l’alliance régionale ou le développement durable éviteraient pourtant de nombreux fléaux à travers le monde. Mais ce n’est sûrement pas la Chine ou les Usa qui en seront les garants ou mêmes les défenseurs, il est mème difficile de penser qu’un jour, tous les états y adhérent d’une manière spontanée. Si nous voulons vraiment orienter le monde vers ce genre de principe plus juste et équilibrée, il faudra alors envisager de fonder une agence internationale pour le développement et l’exploitation raisonnée de la planète afin de stimuler une même direction….

    http://jonasdjeser.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Mise en place d’un “passeport africain uni“ qui permettra de voyager sans visa dans les 55 pays du continent

Au cœur de la mémoire franco-algérienne : le combat des irradiés du Sahara