in

Mohammed Ben Salmane poursuit toujours la traque de ses opposants

Quatre mois après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite poursuit la traque de ses opposants, chez lui et dans toute l’Europe. Tentatives de kidnapping, attaque au cœur de Londres, le régime ne recule devant rien pour faire taire ses critiques. En toute impunité, la famille royale saoudienne n’a pas hésité à s’en prendre à un homme d’affaires suisso-saoudien et à un Prince en séjour à Genève. Enquête.

Publicité

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Abu Manshar assassin de feu Khashokgi continue d’oppresser ses opposants de facon barbare et ses geoles regorgent de saoudiens de tout bord des hommes de lettres,journalistes,etidits et imams celebres, saoudiennes qui osent defendre les droits des femmes ,hommes f’affaires et meme ses cousins de princes malmenés arrêtés et traînés dans la boue pour les escroquer.

  2. Tout le monde excepté Trump penserait que MBS abu manshar devrait être interne dans un hôpital psychiatre avant qu’il ne soit trop tard pour ruiner son pays et mettre en faillite économique et politique le royaume qui est entrain de sombrer dans le néant sous la direction d’un détraqué mental très dangereux aussi pour la région toute entière.

  3. MBS OU MOBESO ET LE PLUS GRAND CRIMINELLES AUTORISÉS HALTE À L’INJUSTICE IL FAUT LE POURSUIVRE EN JUSTICE POUR CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ COMMIS AU YÉMEN L’ASSASSINAT DE JAMAL (jk) SAOUDIEN etc…

    • C’est surtout sa technique quand y te reproche le moindre truc haram mais lui resto et tout s qui s en suit. Technique vraiment inadmissible.. lol il est capable de jugé haram le piment presque l’eau si elle est France, mais lui ça compte pas.

  4. mais tout le monde sait que les monarchies absolutistes pseudo-théocratiques, les dictatures militaires, les régimes oligarchiques-mafieux, les Etats occupants, sont des « démocraties” dès lors qu’elles sont alliées aux puissances occidentales et qu’elles permettent de piller les richesses locales et de soumettre les peuples aux dettes usuraires, pétromonarchies, Tchad, Afghanistan, Yemen Hadi, Bruneï, Turkmenistan, Ouzbekistan, Azerbaïdjan, Ukraine, Kosovo, Ruanda, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

5 ème mandat de Bouteflika: le ras-le-bol des Algériens

Soulèvement contre le 5e mandat: le début et la fin