in

Mohamed Abdeslam : « J’ai vu mes frères 2 à 3 jours avant leur départ. Il n’y avait aucun signe. Il n’y a pas eu d’adieu, pas d’au revoir. »

Dans une interview accordée à la chaîne belge RTBF, Mohamed Abdeslam, frère du kamikaze Brahim et de Salah recherché activement par la police en Belgique, confie qu'il souhaite que Salah se rende « pour qu’il puisse nous apporter des réponses à nous, sa famille mais aussi aux gens et aux familles des victimes. Nous préférons le voir en prison plutôt que dans un cimetière ».

Mohamed Abdeslam avait été interpellé samedi 14 novembre et libéré ensuite, n'ayant aucun lien avec les attentats de Paris. La famille Abdeslam ne comprend pas comment les deux frères se sont embarqués dans cette horreur.

Mohamed Abdeslam explique : « J’ai vu mes frères 2 à 3 jours avant leur départ. Il n’y avait aucun signe. Il n’y a pas eu d’adieu, pas d’au revoir. J’étais proche de mes frères, ils faisaient partie de ma vie, nous avions des conversations banales. Ils ont découché dans la nuit de mercredi à jeudi. Rien de très alarmant, ça arrivait régulièrement, ils sont jeunes. Je ne me suis pas inquiété. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aux États-Unis, deux hommes ont failli rater l’avion parce qu’ils parlaient arabe

Bataclan: Mohamed, un témoin raconte avoir vu le commando quelques minutes avant l’attaque