in

Michel Onfray diabolise honteusement l’islam, suite au meurtre de Londres

Bien sûr, on aurait pu faire l’impasse sur le nouveau délire du philosophe Michel Onfray, dont la haine inextinguible de l’islam lui fait dire des énormités qui passent comme une lettre à la poste dans l’ignorance banalisée. Bien sûr on aurait pu s’épargner la nouvelle diatribe ignominieuse de celui qui abuse le bon peuple en passant pour un exégète du Coran, dont il affirmait il y a peu, dans l’indifférence générale, qu’il était la « parole du prophète » et non pas de Dieu…

Rebondissant sur le meurtre de Londres avec l’indécence et l’inconséquence qui le caractérisent – sans parler de ceux qui lui offrent une tribune – le prosélyte de l’athéisme y est allé de sa litanie de l’épouvante, erronée et outrancière, comme à l’accoutumée.

Et après, le penseur libertaire se défendra de clouer au pilori les musulmans qui l’entourent, ou plutôt qui l’empêchent de respirer et de philosopher en rond, parce que cette diabolisation honteuse et ravageuse n’est pas l’œuvre d’un islamophobe, non cela va de soi, mais en plus se veut être salutaire, pour le bien de la communauté, comme de bien entendu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Islam: la foi des convertis (reportage France 2)

Le MI5 aurait tenté de recruter l’un des meurtriers du soldat anglais