in

Ménard, le maire qui compte les musulmans plus vite que son ombre…

Le maire de Béziers, Robert Ménard, dont le passe-temps favori consiste à recenser le nombre d'élèves musulmans qui ont l’outrecuidance de respirer l’air de sa bonne ville, et pire encore d’apprendre à lire et à écrire dans les écoles de son fief, a été convoqué, hier, par la police judiciaire de Montpellier pour rendre des comptes sur ce chiffrage illégal.

Mais que risque donc cet édile, qui ne semble guère être submergé de travail, ni étouffé par les scrupules, pour s’adonner à ce fichage délictueux, dans un pays où les statistiques ethniques sont interdites? Interrogé par BFMTV, Cyril Hennion, membre de Ligue des droits de l'homme, affirme que si les faits étaient avérés, Ménard pourrait encourir une peine de 5 ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende.

Alors bientôt Ménard le taulard ? Le premier magistrat de la cité de Béziers, qui trouve le temps de dénombrer les écoliers "mahométans" en se basant entre autres sur leur prénom, aurait tout loisir de se lancer dans une autre comptabilité, et cette fois-ci des plus légales : compter sur ses dix doigts le nombre de jours de tôle qui lui resterait à passer dans sa cellule…

Nul doute que notre sinistre comptable profiterait de son séjour carcéral, notamment lors des repas et promenades, pour calculer du doigt le nombre de prisonniers musulmans qu’il aurait identifiés à partir de ses critères très personnels : la pilosité du visage, le port de babouches, mais aussi la façon de se gratter ou pas le nez avec l'index droit, habituellement utilisé pour terminer la prière musulmane.

Mettez Ménard n’importe où, y compris sur la lune, rien ne l’arrêtera dans son comptage obsessionnel des musulmans supposés et imaginaires! Si la République se cherchait un expert-comptable hors pair, elle l’a trouvé avec le maire de Béziers, le Lucky Luke du chiffrage des musulmans, capable de dénombrer les fidèles de l'islam plus vite que son ombre…

La rédaction Oumma 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 mois de prison pour avoir tenté de brûler une mosquée à Mâcon

Oumma lance la grande chaîne de la solidarité contre le fichage raciste des musulmans