in

Mehdi Bel Adef, le bachelier de l’excellence : 20/20 de moyenne générale

Elève particulièrement doué, doté de capacités au-dessus de la moyenne et d’une humilité confondante, le jeune havrais, Mehdi Bel Adef, est encore tout étonné d’avoir décroché la palme de l’excellence au baccalauréat S, obtenant la moyenne générale renversante de 20/20, à deux doigts de pulvériser un plafond qui semble inatteignable, même en rêve, pour beaucoup.     

                                                

« Je n'y croyais pas, je n'en revenais pas », a confié à chaud sur France 3 le lycéen abonné aux meilleures notes, qui fait la fierté de sa famille et de ses professeurs, intarissables d’éloges à son sujet. Autour de lui, cette réussite touchant à la perfection ne surprend personne, tant ses aptitudes exceptionnelles en ont toujours fait le premier de la classe, loin devant les autres, Mehdi Bel Adef étant par ailleurs armé d’un mental de champion, comme le prouve de manière éclatante sa ceinture noire de judo.                                                   

« On se focalise sur quelque chose et on n'abandonne pas, c'est la combativité ! », s’exclame celui qui impressionne son monde, à l’école comme sur les tatamis, alliant maturité et pugnacité de manière remarquable.

Promis à un grand avenir, le bachelier auréolé de gloire a aujourd’hui les honneurs de sa ville et de la presse locale, et fera à n’en pas douter un brillant étudiant en médecine, au sein de la faculté du Havre dont il franchira le seuil à la rentrée prochaine.

Habitué à avoir de l’avance, tant sur le plan intellectuel que de l’âge, le jeune Mehdi Bel Adef ne pouvait qu’anticiper sa présence dans les amphithéâtres, et c’est tout naturellement, et avec une aisance déconcertante, qu’il dévore des ouvrages sur l’anatomie depuis quelques mois déjà. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ émouvant récit de son pèlerinage à La Mecque par Malcolm X

L’humiliation : le marteau qui écrase la société palestinienne