in

Maroc : Ahmed Ouahmane, arrêté puis libéré pour avoir dénoncé publiquement la présence de sociétés israéliennes

Ahmed Ouahmane, militant BDS de Casablanca, arrêté lors de la foire Nationale des dattes d’Erfoud (Sud du Maroc) pour avoir dénoncé publiquement la présence de sociétés israéliennes dans cette foire, a été emprisonné un mois, et vient de montrer, à sa sortie, qu’il est tout sauf intimidé par cette répression.

Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Que dire d’un pays dirigé par un despote corrompu, et où les rares contestataires se positionnent en tant qu’antisémites? Quid du salaire minimum, des aides sociales, de la liberté d’expression, de la démocratie? La seule qualité du roi du Maroc est de tolérer les juifs. C’est là la seule chose qui dérange l’opposition. Bien. Chacun ses petits problèmes. C’est loin, le Maroc. Mais elle est passée où, la gauche? Drôle d’époque. Les révolutionnaires sont désormais tous des fachos. Du coup, leurs malheurs nous intéressent un peu moins.

  2. Il serait important et salutaire pour la cause palestinienne, qu’un journaliste et reporter sérieux se penche sérieusement sur cette question (Relations soutenues et permanents entre le Maroc et cette colonisation criminelle de la Palestine). J’ai pu observé moi même (sans être un journaliste ou spécialiste du reportage, tant le réalité est bien visible) que plusieurs entreprises marocaines, au Maroc -Notamment à Safi et à Marrakech- travaillent directement avec cette colonisation. N’oublions pas non plus, hélas chez nous, en France, la plupart des commerces dits arabes (tenus par des Arabes et principalement des Marocains) vendent des produits de cette colonie en toute connaissance de cause. Le BDS nécessite un minimum de conscience que nos confrères ont perdu au profit d’intérêt digne d’une identité de serpillière

  3. On va dénoncer les sociétés marocaines aussi !
    Ah ben non pas possible : Il n’y en a pas !!!
    A part des épiceries et des vendeurs de shit, pas beaucoup de sociétés marocaines en France…

  4. Il convient de botter le roi ! Que les Marocains bougent à leur tour pour libérer leur pays de ses traîtres, en premier “le gardien des croyants” qui a hérité le sionisme de son père.

    En tout cas 1000 bravos à ces militants marocains qui ne cèdent pas au chantage du régime sioniste, d’être envoyés dans les prisons du roi pour leurs convictions.
    Abraham Serffaty (militant marocain, issu d’une famille juive) a passé 17 ans en prison de Hassan II pour avoir dénoncé le sionisme et israël, et soutenu l’autodétermination du peuple sahraoui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Un consulat iranien incendié en Irak, les manifestants visent Téhéran

Caraïbes : la justice statue en faveur d’une policière voilée victime d’une discrimination religieuse au travail