in ,

L’US Air force nomme sa première femme aumônier musulman

Elle est entrée dans l’armée par vocation et a cheminé sûrement vers la voie de l’aumônerie par pure dévotion, Saleha Jabeen, la femme officier et religieuse à la fois, qui a fait vœu d’obéissance et d’abnégation, fait désormais figure de pionnière Outre-Atlantique. Elle est, en effet, la première femme musulmane à avoir été ordonnée aumônier au sein de l’US Air Force.

Se sentant depuis toujours investie d’une mission suprême au service de sa communauté de foi, mais aussi de son prochain quel qu’il soit, cette sous-lieutenant au parcours sans faute, qui a quitté son Inde natale il y a 14 ans afin d’étudier aux Etats-Unis, aspirait par-dessus tout à embrasser ce sacerdoce.

C’est sur sa terre d’adoption que Saleha Jabeen aura pu exaucer son souhait le plus cher, au cours d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée, le 18 décembre dernier, dans l’enceinte de l’Union théologique catholique de Chicago. Il est revenu au général Steven Schaick, chef des aumôniers de l’Armée de l’air, l’honneur de lui épingler l’insigne religieux qui la distingue dorénavant des autres officiers.

Publicité
Publicité
Publicité

« Mon frère, son parcours de vie et de foi, ont toujours été une grande source d’inspiration pour moi. C’est grâce à son dévouement de tous les instants et à sa carrière militaire que j’ai pris conscience de l’importance de l’aumônerie dans les forces armées », a déclaré celle qui vient d’entrer dans les annales de la « Grande Muette » américaine et qui a à cœur, conformément à la charge qui lui incombe, de conseiller et d’accompagner spirituellement au mieux les militaires de confession musulmane, mais aussi ceux d’autres obédiences, tout en veillant à ce que la liberté religieuse de tout un chacun soit préservée.

« Chaque fois que nous faisons progresser les libertés religieuses, c’est une victoire pour tous les croyants », s’est félicité pour sa part le général Steven Schaick, qui n’a de cesse de prôner la diversité dans l’aumônerie placée sous ses ordres. « Outre qu’elle est amplement méritée, la nomination de Saleha Jabeen est un grand jour pour les musulmans, ainsi que pour les personnes de toutes confessions », s’est-il exclamé, sous le regard ému de la mère de la première femme aumônier musulman de son unité.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. @patrice. En première approche, on ne peut que souscrire humainement à vos propos qui dénoncent toutes les oppressions, motivées par différentes idéologies (la religion
    est bien la plus efficace parce qu’en référence à un absolu). Mais en y réfléchissant, sans contrôle de la population, tout ça est inévitable. Voilà pourquoi on finit par passer de l’universalisme au nationalisme. Avec un tel discours pétri de bonnes intentions, vous risquez (sous couvert d’idéaux républicains comme les droits de l’homme), de rejoindre les croyants qui expriment leur insouciance mortifère dans le « croissez et multipliez vous » et le « Dieu y pourvoira », avec en toile de fond la sacralisation de la vie humaine,. Je suis plus nietzschéen (la vie n’est qu’une variété rare de la mort) et évolutionniste (l’homme n’est qu’un animal parmi d’autres soumis à un écosystème qui n’est pas illimité et finit par le contraindre). En d’autres termes, même nos plus belles valeurs nous conduiront à la catastrophe. Notamment il n’y a pas le choix : il faut renoncer à une part de liberté et contrôler les populations tant que nous ne serons pas en mesure de coloniser d’autres planètes. Sinon il faudra aussi renoncer à l’égalité et à la fraternité en nous faisant la guerre, d’abord entre nations puis entre communautés puis entre familles puis entre individus.

    • @Z

      La colonisation d’autres planètes est un leurre. Rien n’indique d’ailleurs qu’on pourrait y trouver une nourriture consommable, au cas où on solutionnerait les problèmes de transport, qui paraissent insolubles. On n’a d’ailleurs pas encore trouvé de planète abritant la vie, et dotées d’une atmosphère respirable.
      S’agissant de la Terre, la pollution et la pénurie à venir de ressources minières nous condamnent inéluctablement à la catastrophe, comme vous les laissez entendre. Et ça pourrait bien se produire dans moins d’un siècle.
      Tout juste peut on essayer de limiter la casse, ou de retarder l’échéance fatale. Mais l’option dictatoriale est aussi une impasse. Je pense même que ça ne fera qu’aggraver les choses, car on mettra au pouvoir des gens qui ne défendront que leurs intérêts bien compris.
      Je ne propose donc pas de solution miracle viable à long terme, juste une gestion plus ou moins démocratique de la descente aux enfers.

  2. Cette nomination d’une femme aumônier musulmane au sein d’une armée de l’air au passif historique extrêmement lourd, me parait plutôt et particulièrement contre-nature. Comment concilier Islam et US Air Force ? Comment apporter une caution morale et religieuse à une entité qui a pulvérisé et vitrifié des dizaines de milliers de japonais en 1945 (quel rapport crédible entre Islam et Bombe H ?), qui a empoisonné des milliers d’enfants et villageois vietnamiens à l’agent orange, ou calciné des milliers de civils au napalm, qui collectionne encore aujourd’hui des guerres discutables voire douteuses aux quatre coins du globe ? Qui ne se soucie pas sérieusement des victimes collatérales extrêmement nombreuses et systématiques à chaque campagne de bombardements en Afghanistan ou ailleurs ?
    D’aucuns diront que je fais dans l’anti-américanisme primaire, d’autres que je suis dans la démagogie… il faudra expliquer cela aux centaines de milliers de familles meurtries et endeuillées par l’US Air Force depuis près d’un siècle. Amen

    • Anti américanisme primaire peut être. Mais vous soulevez à l’évidence une contradiction intéressante qui se résout néanmoins par le fait que les musulmans américains comme tous les américains, doivent servir leur patrie d’abord, à mon avis. Le multiculturalisme américain n’est pas tant une ouverture sur le monde que le fait de fédérer des composantes culturelles autour de « homeland ». Comprenez en substance que les États-Unis restent nombrilistes (ou nationalistes au choix) et absolument pas obsédés par l’universalisme, sauf quand ça les arrange. D’où leur accommodement raisonnable avec beaucoup de choses, notamment les droits de l’homme à l’étranger et le fait qu’ils sont un allié relatif de l’Europe. Mais bon on a beau avoir inventé les droits de l’homme, on y fait aussi quelques entorses pour des raisons économiques. Donc difficile de se poser en juge.

      • @Z

        L’éternelle alliance du sabre et du goupillon… Enfin, version minorité religieuse + femme. Peu m’importe qu’il s’agisse de l’US Air force. Les religieux qui bénissent les canons cautionnent moralement des tueries de masse. J’ai été choqué par cette pratique dès ma plus tendre enfance, ce qui m’a valu un conflit létal avec mon aumônier, quand je fréquentais le catéchisme. (Ca, + ses propos antisémites!!).
        Bref, la seule chose que j’aurais envie de retenir du christianisme (et du judaïsme), c’est: « Tu ne tueras point ». Mais c’est un peu comme le « pas de contrainte en religion », on n’y croit plus.
        Enfin, lorsque vous évoquez le devoir de « défendre (servir) sa patrie », j’ai aussi un doute. Les USA ne sont pas attaqués. Ils le furent jadis, durant la deuxième guerre mondiale, mais tel n’est plus le cas. Les musulmans, ou autres croyants, n’ont donc pas le moindre devoir de s’engager.
        Dernier point: Les vraies motivations des guerres américaines sont passablement glauques, en lien avec des intérêts particuliers sans grand rapport avec l’intérêt national. (piquer des ressources, vendre des armes, mettre en place des dictatures corrompues). Aucune religion ne devrait apporter sa caution à ces pratiques.
        En revanche, dénoncer les guerres, la pauvreté, les mauvais traitements réservés aux migrants, serait beaucoup plus logique, et je note que le nouveau pape va dans ce sens, ce qui déplaît d’ailleurs fortement au Vatican. C’est pourtant ce qu’on attend de lui.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Libye : le maréchal Haftar a quitté Moscou sans signer l’accord de cessez-le-feu

Disparition du penseur musulman allemand Murad Hofmann