in

L’un des commandos terroristes aurait pris la fuite

L’un des commandos terroristes court toujours dans la nature, telle est la conviction intime que se sont forgés les enquêteurs après avoir découvert dans une petite rue de Montreuil, ce dimanche matin, la preuve matérielle de sa fuite : la deuxième voiture qui, selon toute vraisemblance, aurait été utilisée pour la fusillade tuant 39 clients attablés dans les restaurants et cafés, situés dans le 10e et 11e arrondissement de Paris.

Ce véhicule, une Seat Leon noire, retrouvé abandonné par ses occupants faisait l’objet d’une recherche active depuis vendredi soir, et contenait trois kalachnikovs, selon les informations d'Europe 1.

Le scénario échafaudé par la police serait le suivant : après avoir fait un carnage à bord de la voiture, ce groupe de terroristes a quitté la capitale, peut-être en déposant au passage un kamikaze, près de la place de la Nation, celui qui s'est fait exploser dans le café près du boulevard Voltaire. Puis ils ont laissé la Seat noire avant, peut-être, de s’enfuir vers la Belgique. Cette Seat noire a été filmée par les caméras de vidéosurveillance de la ville de Paris vendredi soir et a été identifiée par plusieurs témoins assurant l'avoir vue sur trois scènes de crime : Le Petit Cambodge dans le 10e arrondissement, le bar de la rue de La Fontaine au roi dans le 11e arrondissement et celui de la rue de Charonne. 

Contrairement à ce qu'avait annoncé le procureur de la République de Paris samedi soir, le Français, qui a loué la Polo abandonnée devant le Bataclan, ne figure pas parmi les hommes interpellés. Soupçonné d'être l'un des terroristes du commando, ce dernier est activement recherché.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attaques Paris : Jean-Luc Mélenchon le clame avec force “L’islam n’a rien à voir avec ça”

Attentats à Paris : le point sur l’enquête