in ,

Londres : les Honneurs du Nouvel An distinguent 40 musulmans britanniques

La reine Elisabeth II s’en est allée, mais la tradition monarchique des Honneurs du Nouvel An, qu’elle incarna au cours de son long règne, est loin d’avoir tiré sa révérence sous les ors de Buckingham Palace…

La souveraine la plus célèbre de la planète n’est plus, mais le dévoilement fébrilement attendu d’une liste prestigieuse, celle des distinctions royales, véritable point d’orgue des fêtes de fin d’année de l’autre côté de la Manche, lui a survécu. C’est à son héritier, le roi Charles III, qu’il incombe désormais de perpétuer ce rituel immuable avec la majesté qui lui sied.

Publicité
Publicité
Publicité


Entourée d’une effervescence que le temps n’émousse pas, l’annonce des heureux lauréats de la promotion 2022 a, cette fois encore, conclu l’année en apothéose sur les rives de la Tamise, révélant entre autres les noms des 40 personnalités musulmanes mises à l’honneur.

Ces musulmans britanniques, femmes et hommes, distingués par le roi, vendredi 30 décembre, sont officiers de police, médecins, sportifs, scientifiques, chefs d’entreprise, responsables d’associations caritatives… Ils ont été élevés au rang d’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique ou faits Membres de l’Ordre de l’Empire britannique, en reconnaissance de leurs précieuses et remarquables contributions. Tous font la fierté de leur communauté. 

Zara Mohammed, secrétaire générale du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB)

« Nous félicitons chaudement tous ceux qui ont été récompensés par le roi Charles pour cette liste d’honneur du Nouvel An », s’est enthousiasmée Zara Mohammed, secrétaire générale du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), ajoutant : « C’est formidable de voir de telles excellentes contributions à notre société être reconnues, un véritable témoignage du travail vital que les communautés confessionnelles continuent de jouer pour façonner notre Grande-Bretagne diversifiée

Parmi eux, figurent notamment : Asrar Ul-Haq DL, l’un des premiers officiers de police asiatiques du Grand Manchester, qui s’est fait un devoir, tout au long de sa carrière, de favoriser une relation positive entre les communautés marginalisées et les forces de l’ordre ; le médecin de renom Robina Shahnaz Shah, récompensée pour la qualité des soins prodigués à ses patients ; Nadra Ahmed, louée de tous, pour son dévouement au sein des services sociaux, Usman Ali, pour ses efforts déployés en faveur de l’égalité des chances et de la cohésion sociale en Écosse, et l’imam Abdul Qazi, fondateur du Jamia Islamia Ghousia Trust, à Luton.

Sans oublier la passionnée du ballon rond, Jawahir Roble, laquelle, après fui les affres de la guerre à Mogadiscio, a gravé son nom dans l’histoire du football britannique, en tant que première femme arbitre noire, musulmane et voilée du royaume.

« C’est avec une grande humilité et une profonde gratitude que je reçois l’insigne honneur qui m’est fait. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidée et soutenue tout au long du chemin », a-t-elle confié, visiblement émue, aux micros qui se tendaient vers elle.

Publicité
Publicité
Publicité

Nous vous proposons de retourner dans un passé proche, en 2018, sous le règne de la défunte Elisabeth II, pour (re)découvrir les musulmans qui furent honorés par Sa Gracieuse Majesté.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Non à la trahison : le peuple marocain refuse la normalisation avec Israël

À Gaza, fuir le chômage pour mourir en Méditerranée