in

Londres : conviée à un débat, l’ambassadrice d’Israël est chassée par des étudiants pro-palestiniens

Copieusement huée par une foule d’étudiants britanniques pro-palestiniens qui, mardi 9 novembre, s’étaient rassemblés devant la London School of Economics (LSE) pour s’indigner contre sa venue, Tzipi Hotovely, l’ambassadrice d’Israël en poste à Londres, a fait une sortie encore plus fracassante que ne le fut son entrée…

Persona non grata, cette figure du Likoud, précédée par son colonialisme forcené, son hostilité à la solution à deux Etats et ses harangues anti-palestiniennes haineuses, était, comble du cynisme, l’invitée de marque d’un débat ayant trait à… la paix au Proche-Orient ! Elle aura juste eu le temps de recevoir un bouquet de fleurs.

Conspuée par une foule en colère, c’est sous les cris « Vous n’avez pas honte?! Honte à vous, Israël est un Etat terroriste ! », que l’ancienne ministre chargée de l’expansion des colonies juives illégales a rapidement tourné les talons, avant de s’engouffrer précipitamment dans sa voiture.

Publicité
Publicité
Publicité

Tzipi Hotovely, l’extrémiste de droite de l’Etat d’apartheid, qui a toujours plaidé en faveur d’une annexion unilatérale de la Cisjordanie, n’ayant cure de s’attirer les foudres du gouvernement britannique à maintes reprises, qui dénonçait une « violation flagrante du droit international», a battu en retraite piteusement.

Un petit tour, et puis s’en va, en ravalant son orgueil et son fiel… « Une victoire pour la Palestine ! », ont exulté les étudiants pro-palestiniens de la London School of Economics, tandis que disparaissait au loin le véhicule de l’intruse hautement indésirable.

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Guerre 14-18: une photo rare d’un soldat musulman, cavalier dans l’armée française, priant dans l’Oise en 1916

La marque de luxe Cartier fait briller l’Islam