in

Londres: George Nick, 69 ans, a risqué sa vie en restant près de deux jours en haut d’une grue de 200m pour attirer l’attention sur le sort des Palestiniens

George Nick, 69 ans, vient de risquer sa vie en restant près de deux jours en haut d’une grue de 200m, près de l’ambassade des Etats-Unis à Londres, pour attirer l’attention sur le sort des Palestiniens… et il a réussi !

Il a grimpé sur cette grue mardi, à 16h, y a accroché un drapeau palestinien et il n’en est redescendu que mercredi soir. « J’ai passé 3 mois en Palestine et j’y ai vu trop d’atrocités, a-t-il déclaré. J’ai vu une famille entière brûlée vive dans sa maison après que des colons y eurent jeté des explosifs. J’ai vu des oliveraies arrachées, des cimetières musulmans profanés. Les Palestiniens n’ont aucun droit. On leur prend même leur eau et leur électricité. Je ne peux plus supporter que nous restions là à ne rien faire. Il faut que nous soyons solidaires pour que les Palestiniens puissent enfin être libres ».

La police et les pompiers sont restés plusieurs heures à tenter de convaincre ce militant, monté sans casque ni ceinture de sécurité, de descendre de cette grue, qui fait face à l’ambassade US, installée là depuis janvier 2018.

Publicité
Publicité
Publicité

Des sympathisants sont restés en bas de la grue en solidarité, jusqu’à ce que George décide d’en descendre.

Middle East Eye

EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Covid-19 en Égypte : effondrement du tourisme

Les Saoudiennes autorisées à vivre seules sans la permission de leur tuteur masculin