in

Ce que l’on sait de l’assaillant de Notre-Dame-de-Paris

L’homme d’origine algérienne qui a agressé ce mardi un policier au marteau sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris était doctorant à Metz. C’est là qu’Arnaud Mercier a commencé à diriger la thèse de l’assaillant. Cet homme “cultivé, pro-occidental mais seul” depuis qu’il étudiait à Paris après avoir vécu et travaillé en Suède et en Algérie.

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’attaquant serait encore vivant : ouf, en voilà enfin un qui aura peut-être des choses à dire sur ses motivations. Depuis ben Laden, les terroristes avaient trop tendance à nous laisser à nos spéculations quant au pourquoi, et sur les moyens à utiliser pour combattre réellement cette mode meurtrière.

  2. Cette attaque n’a absolument aucun sens si ce n’est le basculement dans la FOLIE d’un être seul et probablement très frustré sur différents sujets…

    AUCUN SENS

  3. Bonjour
    Vue les profiles des gens qui commettent ces méfaits, je pense qu’ils vivent loin de la religion, de la spiritualité, et ils tournent en rond et finissent par faire des actes de folie comme si pour se venger de l’Islam. Ils veulent se suicider en salissant l’image de l’Islam. Ils rendent peut être L’Islam responsable de leur échec.Et bien sur les médias c’est du pain béni vue qu’ils veulent salir l’Islam qui est le dernier rempart contre le mondialisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Prince Harry rompt le jeûne du Ramadan

Attentat Londres : les musulmans rendent hommage aux victimes et témoignent de leur soutien à un royaume en deuil