in

L’extrême droite autrichienne traque les “islamistes” dans les jardins d’enfants

Dans les verts alpages d’Autriche, l’obsession de l’islam qui hante l’extrême droite gonflée à bloc rend l’air particulièrement irrespirable, et ce n’est pas la traque odieuse, frisant le grotesque, des « islamistes » en herbe dans les jardins d’enfants, les classes maternelles et primaires, qui va contribuer à revivifier le climat ambiant…

Signe des temps parasités par une islamophobie proche de la névrose, les néo-fascistes en ordre de bataille ont sonné l’hallali contre les fidèles de la deuxième religion du pays, sous la férule de leur leader bouillonnant du FPÖ, Heinz-Christian Strache, qui voit derrière chaque musulman, de 7 à 77 ans, un terroriste en puissance.

Tous les bancs d’école où apprennent à lire et à écrire les chères têtes blondes autrichiennes, toutes les cours de récréation, et bientôt toutes les crèches et pouponnières devront être passés au peigne fin pour débusquer les « djihadistes » pris au berceau, comme l’exhortent des nationalistes fulminants qui ont décidé de franchir un nouveau palier dans leur chasse aux sorcières rocambolesque et d’un autre âge.

"Nous devons savoir quels jardins d'enfants, quelles écoles en petite section sont engagés dans une idéologie violente, contaminant nos enfants, et formatent les esprits, dès le plus jeune âge, pour former des bataillons de jeunes musulmans qui vont aller se battre aux côtés des terroristes de l’Etat Islamique à l'étranger", s’est récemment époumoné Heinz-Christian Strache devant le Parlement, en déposant une motion pour légitimer ce harcèlement quotidien des musulmans, leur rendant sciemment la vie impossible, au nom d’une lutte anti-terroriste qui a bon dos.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour l’islamophobe Brigitte Gabriel “l’islam ne peut pas s’intégrer aux Etats-Unis”

Sarkozy appelle l’UMP à voter contre la reconnaissance de la Palestine