in ,

L’été où l’Adhan résonna en Espagne, dans le palais de l’Alhambra

L’Adhan a résonné dans le palais de l’Alhambra, pour la première fois depuis près de cinq siècles

L’Adhan a résonné dans le palais de l’Alhambra, pour la première fois depuis près de cinq siècles

Publiée par Oumma.com sur Mercredi 6 juin 2018

Publicité

 

Pour la première fois depuis cinq siècles, l’appel à la prière a retenti dans l’enceinte majestueuse du palais de l’Alhambra, à Grenade. Les murs en résonnent encore…

Publicité
Publicité

14 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Jean-Daniel Leroy,

    JDL

    A l’envers ça fait LDJ…

    Vous savez la Ligue violente, ultra-raciste interdite dans plusieurs pays…

    Ce qui est dommage avec ce genre de personnes c’est que le fanatisme et la violence font obstacle à la réflexion juste la place pour l’impulsion, la méchanceté et la bêtise…

    Cet état s’arrange-t-il avec le temps ?

    Espérons pour lui… Sinon Tant pis …

    What else !

  2. N’est-ce pas un monde plein de problèmes ? Car comment expliquer un flux migratoire dans un sens et pas dans l’inverse. Que faire de tous ces jeunes qui nous pourrissent la vie dans les banlieues ? Auront-ils le courage d’émigrer pour développer le pays de leurs parents ou grands-parents ?

    Par contre, si vous me trouvez une chambre d’hôte en Algérie dans votre famille, Rachid, je vous achèterai un mouton.

    • Je rentre sur le fil vous expliquer pourquoi il y a un flux migratoire dans un sens?
      c’est parce qu’il y a un flux, ou un déluge continue depuis plus de 2 siècles , de ressources Ducon.
      Laissez les richesses là où elles sont, ou payez les à leur juste prix sans vous ingérez ni soutenir aucune dictature, à ce moment là personne ne viendra “contempler ” votre “belle” gueule

      • La civilisation musulmane a été plus efficace il y a très longtemps. C’est fini, Marocain.
        Qui vit autour de chez moi, sinon des Algériens et des Marocains, nés ici en plus, et qui ne veulent pas repartir au bled ?

        On court vers la lumière, et pas l’inverse.

    • “Car comment expliquer un flux migratoire dans un sens et pas dans l’inverse.” Effectivement, comment expliquer le flux d’occidentaux vers les pays du golfe et pas de flux dans l’autre sens ? Pourquoi les occidentaux quittent-ils leurs pays pour aller vivre avec femmes et enfants dans des pays musulmans ou la charia est appliquée, étrange !

      • Où êtes-vous allé chercher ça ? Dans ces pays de charia, on importe de pauvres bougres qui travaillent beaucoup pour des salaires de misères.
        Eh oui, la tradition esclavagiste de ces paradis reste très présente.
        Croyez-moi, le système social français attire beaucoup de vos coreligionnaires, et ils ne voudraient pas vivre et travailler, surtout dans le Golfe. Ils restent.
        Vous vivez ici ?

  3. Voilà qui devrait rafraîchir la mémoire ensuquée du roy des borgnes qui règne en maître au roy “Ohm” des aveugles.
    C’est un petit film fort instructif qui reprend certaines découvertes issues de l’âge d’or des sciences de la civilisation musulmane.

    La photographie, le cinéma, la médecine, l’astrologie, l’astronomie, toutes ces disciplines doivent beaucoup à l’apport des savants arabes de l’époque mais n’auront pas eu hélas d’éviter que d’aucuns soient nourris de préjugés et demeurés ancrés au plus profond de l’être jusqu’à un âge avancé.

    Oumma a déjà diffusé ce court-métrage , voilà une occasion d’en revoir l’histoire.https://www.youtube.com/watch?v=hwFPO2eSHac

  4. Quand la beaufitude s’invite en la personne du roy des sots, rien ne va plus.

    Sait-il seulement ce sombre ignorant que c’est à partir de cette époque justement que les occidentaux, furieux de voir leur emprise sur le savoir et de la connaissance, s’étioler et avec de voir s’éloigner la domination sur le monde, mettront tout en œuvre pour “casser « une dynamique jusque-là jamais égalée: le mariage de l’Orient et de l’Occident.
    C’est parce qu’ils ne supportaient pas de perdre le contrôle sur les richesses convoitées qu’ils feront tout pour inoculer le poison de la jalousie et priver ainsi les arabo-hispaniques d’un droit élémentaire celui de briller sur la science et en cela d’avoir sinon le pouvoir, celui de susciter le respect près de l’humanité et mû par les hommes de bonne volonté.

    La renaissance doit en partie à l’apport islamique et n’est rien d’autre qu’en cet instant vu et revisité qui verra les orientalistes de toutes obédiences tentés de « noyer » le pois(s)on islamique.
    « De 1492 date une nouvelle conception fondatrice de l’Occident, une vision politico-religieuse de l’exclusion et de la possession. Il s’appuie à la Renaissance sur un mythe coriace, celui de l’« exclusivité fondatrice de la source gréco-romaine ». Comme si le monde ne devait rien à Sumer, à l’Égypte, à Babylone, à l’Inde ou à la Chine, comme si le judaïsme ou le christianisme n’avaient pas une dette fondamentale envers les antiques religions de Mésopotamie ! Évacué aussi, le rôle fondamental des philosophes musulmans dans l’adaptation de la philosophie antique au monothéisme. » Thierry Camous

    « Successeur de Rome, l’Occident n’avait pu hériter du latin une culture scientifique que les Romains ne possédèrent jamais. La science antique avait été babylonienne, indienne, grecque, alexandrine. Au VIe siècle, en Iran, elle avait passé du grec encore, et du persan et du sanskrit, on avait cessé de s’ enrichir aux mains des savants iraniens et arabes, qui accomplirent les progrès des plus décisifs en astronomie et en trigonométrie, en botanique et en pharmacie…
    Alors dès le Xe siècle les Espagnols se mirent au travail, pendant plus de trois cents ans, avec l’aide des Italiens de Salerne et plus tard des Provençaux de Montpelier, ils allaient traduire, en latin surtout, les minces traités ou les énormes encyclopédies des géomètres, des astronomes, des médecins et des alchimistes arabes…
    Les grenades, la poudre à canon, les fusées. Le papier fabriqué en chine au premier siècle de notre ère, était là depuis le XIIe. L’imprimerie enfin, offerte à une princesse japonaise du temps que Charlemagne apprenait à lire, renaissance était possible. » Georges Fradier

    Le concept nouveau voudra qu’on associe à l’histoire de l’occident et à ses origines, les termes judéo-chrétien comme si l’islam n’avait jamais contribué à son rayonnement et pire, sera repris par la « beaufrèrerie » comme étant une vérité intrinsèque et sur laquelle nul n’aura de revenir. A quand une loi Fabius Gayssot bis pour réprimer les malandrins qui en contesteraient la véracité ?

    • L’Espagne n’est pas une colonie musulmane.
      Les arabes, neuf siècles en Espagne, ils n’ont pas transmis le message, ils ont préféré passer du bon temps avec les femmes espagnoles.
      Et quand les hommes sages leur rappelait le but de leur présence, ils disaient que les gens du livre ne comprenaient rien.

      Résultat, ils ont quitté l’Espagne, la tète basse, ils n’ont pas laissé un seul homme qui appelle à la prière après neuf siècle de dance et musique.

      Ils lisaient le coran en arabe, celui qui ne fait pas son boulo sera écarté et remplacé, ils croyaient que cette loi concerne uniquement les juifs.

      Une fois dehors, ils ont compris que c’est d’eux qu’ils s’agit, mais c’est trop tard.

      • En fait, le Maghreb est conquis par les vrais Arabes à la fin du 7e siècle, après une assez longue résistance. Les luttes entre musulmans en Arabie (sunnites contre chiites), donnent un répit.
        Par contre l’Espagne est conquise juste après principalement par les Berbères fraîchement soumis qu’il fallait bien occuper. Et ils y resteront pour coloniser le pays.
        Dans deux cas, les tribus d’Arabie à la mort du Prophète et la soumission des tribus berbères, il a fallu “occuper” des peuples, disons un peu habitués à piller et à se faire la guerre.

        Si on parle maintenant d’Arabes au Maghreb, c’est que cette région conquise par la douceur et la persuasion a été colonisée par les vrais Arabes, en plusieurs fois, car des tribus bédouines viennent s’installer dans les siècles suivants.
        Cette colonisation a été tellement réussie que beaucoup d’habitants du Maghreb se définissent actuellement comme “arabes”.

        La langue, du moins officielle, et surtout la religion, sont les meilleurs moyens de soumettre les peuples vaincus. Les Espagnols ont fait de même en Amérique.

        • @Leroy
          Nous serions heureux d’apprendre tes sources. Les “informations” et avis contenus dans les paragraphes suivant “Et ils y resteront………….à piller et à se faire la guerre.” “Si on parle………… comme “arabes””.
          Il est très facile à partir d’un fait historique de broder et de raconter n’importe quoi et de donner des avis à l’emporte pièce. Es-tu historien, anthropoloque, sociologue?

        • Leroy , apprenez
          Etre arabe n’est pas une race et depuis très très longtemps, bien avant le coran.
          Etre arabe est avoir la langue maternelle arabe.

          En ce monde tout le monde parle de race sauf les arabes.

          Je suis berbère père mère jusqu’au nieme grand père, je ne peut pas vivre sans l’arabe parce que le coran est en arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Un jeune fan de Mohamed Salah a le bonheur de prendre une photo avec lui, après s’être cogné contre un réverbère…

L’élue américaine Rashida Tlaib refuse les conditions posées par Netanyahou