in

J.Biden, B. Johnson, J.Trudeau, les vœux de bon Ramadan adressés aux musulmans par des dirigeants occidentaux

Alors que le silence de la France demeure, année après année, coronavirus ou pas, toujours aussi assourdissant dans le concert occidental des meilleurs vœux ramadaniens, les voix de chefs d’Etat et de personnalités politiques anglo-saxons ont été, une fois encore, les premières à résonner, presque à l’unisson, d’une rive à l’autre de l’Atlantique, pour accueillir chaleureusement le mois béni entre tous.

De Joe Biden, le président américain fraîchement intronisé, à Justin Trudeau, le Premier ministre canadien qui se fait fort de ne pas déroger à la tradition, à Boris Johnson, le Premier ministre britannique qui en a fait un rendez-vous incontournable, en passant par Ilhan Omar et Rashida Tlaib, les deux premières parlementaires musulmanes à siéger sous la coupole du Capitole, à Washington, sans jamais avoir renié la ferveur de leur engagement pro-palestinien, tous se sont empressés de célébrer l’arrivée de cette parenthèse islamique enchantée et de ses précieux bienfaits.

Loin des polémiques bruyantes, ineptes et vaines à la française qui ne connaissent aucune trêve, pas même la plus sacrée de l’islam, et au contraire retentissent de plus belle à l’annonce du début du jeûne du Ramadan, dont la meute de nos polémistes de bas étage ignore le sens profond, voici un florilège des messages adressés à leurs concitoyens musulmans par des dirigeants occidentaux. Des poids lourds de la politique qui font entendre une tout autre tonalité que celle, haineuse et électrisante, qui ne cesse d’embraser les esprits en France depuis plus d’une décennie, en les abrutissant chaque jour davantage.

Publicité
Publicité
Publicité
Le couple présidentiel américain

« Alors que beaucoup de nos compatriotes américains commencent à jeûner demain, nous mesurons encore plus à quel point l’année écoulée fut difficile », a écrit Joe Biden dans un communiqué officiel.

« En raison de la pandémie qui persiste, les amis et les êtres chers ne pourront pas, cette année encore, se rassembler pour célébrer dignement le Ramadan, et beaucoup trop de familles musulmanes endeuillées vont malheureusement le fêter en pleurant les êtres aimés disparus tragiquement. Heureusement, nous savons aussi que nos communautés musulmanes commencent le mois de la révélation avec un espoir renouvelé », pouvait-on lire sous sa plume et celle de son épouse.

« Beaucoup se concentreront sur l’augmentation de leur conscience de la présence de Dieu dans leur vie de tous les jours, réaffirmant leur engagement au service des autres, ainsi que leur foi le leur commande, tout en exprimant leur gratitude pour les bénédictions dont ils jouissent – la santé, le bien-être et la vie elle-même », ont-ils poursuivi, avant de conclure sur une note porteuse d’espérance, en utilisant l’expression qui, à n’en pas douter, aurait suscité un vif émoi en France : Inch’Allah… « Nous espérons pouvoir renouer avec la traditionnelle célébration de l’Aïd à la Maison Blanche l’année prochaine, Inch’Allah ».

Publicité
Publicité
Publicité
Le Premier ministre canadien

« Bien que le COVID-19 nous prive de nous rassembler durant ce Ramadan, il ne pourra pas empêcher les musulmans de célébrer les valeurs essentielles de l’islam. A tous ceux qui le fêteront à la maison ou en ligne, Sophie et moi vous souhaitons paix et bonheur. Ramadan Mubarak ! », a tweeté et déclaré Justin Trudeau, face caméra, de manière vibrante, non sans rendre hommage aux extraordinaires contributions des musulmans canadiens à l’effort de solidarité nationale, face à un virus mortifère qui n’est toujours pas éradiqué.

« Au cours du mois à venir, tout en jeûnant pendant la journée, de nombreux Canadiens musulmans continueront d’être aux premières lignes de notre lutte contre le COVID-19. En ces temps exceptionnels, j’invite tous les Canadiens à reconnaître les nombreuses contributions que les communautés musulmanes ont apportées à notre pays depuis le début de la pandémie, comme elles l’ont fait depuis de nombreuses générations ».

Le Premier ministre britannique

« Ramadan Moubarak à tous ceux qui observent le mois le plus sacré de l’Islam cette année ! », a souhaité pour sa part Boris Johnson sur Twitter. « Je crains fort que cette année encore, il soit nécessaire de suivre les règles sanitaires en vigueur pour rester en sécurité, mais j’espère de tout cœur que ce mois de jeûne, de prière et de charité sera source de paix et de réflexion pour tous les musulmans », a-t-il ajouté.

Ilhan Omar et Rashida Tlaib prêtant serment au Congrès, à Washington

 

« Alors que le Ramadan commence, réfléchissons aux moyens de nous améliorer et de protéger nos communautés contre les injustices, en particulier nos frères et sœurs noirs. Ramadan Mubarak »

« À tous mes voisins musulmans, je vous souhaite un Ramadan paisible, ressourçant et transformateur. J’espère que ce mois sacré nous permettra de renforcer notre foi à travers des actes de charité destinés à ceux qui en ont besoin.»

« #RamadanMubarak ! Alors que les musulmans du monde entier entament ce mois sacré, réengageons notre foi et le bon travail que nous sommes appelés à faire. Plus que jamais, nous devons prôner la paix, la gentillesse et la charité envers tous.» 

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La LICRA indignée par un tweet de Rokhaya Diallo : “Tant qu’on les caresse dans le sens du poil et qu’on chante les louanges de la France, ils nous adorent“

Entretien avec le Dr al Ajamî: “Il est de notre responsabilité de porter un regard neuf sur le Coran“