in

Les salaires mirobolants des dirigeants algériens

A la veille d’une rencontre tripartite à Alger entre le gouvernement, les syndicats et le patronat, en vue d’augmenter le salaire national minimum garanti (l’équivalent du SMIC français), le quotidien algérien El Watan a publié les salaires des dirigeants algériens qui s’apprêtent donc à distribuer quelques miettes aux 3 millions de salariés algériens qui ont un revenu mensuel de misère. “Le Premier ministre Ahmed Ouyahia, qui présidera la tripartite, a un salaire net de 500 000 DA, selon des sources au ministère des Finances, soit près de 34 fois le SNMG, et le chef de l’Etat, qui validera en dernier ressort les décisions prises, a un salaire mensuel de 800 000 DA, soit 54 fois le SNMG ! A titre comparatif, le salaire mensuel du président français est de près de 20 000 euros, soit 14 fois le SMIC (13 65 euros) et des voix de l’opposition promettent déjà de le réduire de 20 à 30% en cas victoire lors de la présidentielle de 2012. Un ministre français touche quant à lui 11000 euros, soit 8 fois le SMIC quand nos ministres s’offrent des salaires moyens de 350 000 DA, soit près de 24 fois le SNMG.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui a tué le gendarme Myriam Sakhri ?

Le temps béni des colonies