in

Les plates excuses d’Aldi pour un pudding halal contenant du porc

Halal, uniquement sur l’étiquette qui le certifiait, et pas du tout dans le pudding qui prétendait l’être, l’erreur d’impression invoquée par le groupe écossais Punjab Pakora, sur l’un de ses produits phares commercialisés par la chaîne de grande distribution Aldi, est restée en travers de la gorge des consommateurs musulmans de l’autre côté de la Manche.

En effet, ce pudding, très indigeste, qui contenait en réalité du sang et de la peau de porc, a fait ressurgir la désagréable sensation que la communauté musulmane est l’éternel dindon de la farce, provoquant une grogne générale du côté des clients atterrés, et des excuses en cascade du côté des enseignes prises en défaut.

"Ceci est absolument scandaleux et je suis profondément offensé par cette cruelle absence de rigueur quand il s’agit du Halal ! Et je suis loin d’être le seul au sein de la communauté musulmane!", s’est indigné Khan Manahil, renchérissant : "C’est démoralisant d’assister à cela. Je parle au nom de tous les musulmans et êtres humains qui ne méritent pas d'être induits en erreur de la sorte, par des tromperies sur la marchandise, une fois encore sur le halal, aussi inacceptables!"

A ces mots, et face à la clameur de protestation qui montait, la direction d’Aldi s’est confondue en excuses, reconnaissant son manque flagrant de vigilance, tandis que les responsables de Punjab Pakora, par qui ce faux pudding halal a donné la nausée aux musulmans, ont battu leur coulpe en faisant endosser à l’un de leurs managers la responsabilité de cette grosse bourde.

« L'erreur est intervenue lorsque nous avons imprimé l'étiquette du produit et le manager ne s'en est pas aperçu et a donné le bon à tirer pour l'impression. Nous mettons tout en œuvre pour réparer ce préjudice et avons contacté plusieurs clients pour les alerter », ont-ils expliqué via un communiqué, avant de présenter, à leur tour, leurs plates excuses : « Nous nous excusons sincèrement pour le public qui en a subi les conséquences et nous tenons à remercier tous ceux qui ont porté cette erreur à notre attention. Tous les clients qui ne sont pas satisfaits sont invités à retourner leur achat en vue d’être remboursés ».

On ignore si les clients musulmans en colère seront nombreux à vouloir être dédommagés pour le préjudice subi, en tout cas ils sont légion à jurer qu’on ne les y prendrait plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un maire UMP partage une image anti-islam

Tourisme au coeur du désert algérien