in

les musulmans du XVIIIe ne prieront plus dans la rue

En raison de l’absence d’une grande mosquée, les musulmans du XVIIIe arrondissement de Paris étaient contraints de prier dans la rue. A partir du 16 septembre, ces fidèles pourront exercer leur culte dans une ancienne caserne. Cette nouvelle a été annoncée par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant à l’AFP. Deux salles seront donc mises à disposition des musulmans : la première a une surface de 1.200 mètres carrés, l’autre de 800 mètres carrés. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) qui s’est rendu sur place a jugé tout à fait “appropriés” ces locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie : le Koweït et l’Arabie Saoudite rappellent leur ambassadeur

BHL milite pour une intervention militaire en Syrie