in

Les musulmans du monde entier célèbrent la fin du ramadan

La pandémie de coronavirus oblige les fidèles à adapter leur célébration de l’Aïd el-Fitr. Tour du monde.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. La photo illustrant l’article fait carrément froid dans le dos. Rendons grâce au CNCM de chercher à temporiser. Le problème des cérémonies religieuses est la durée d’exposition. On sait que, passé un quart d’heure, le risque est décuplé. Je trouve aussi le Conseil d’Etat bien imprudent, même si la promiscuité dans le métro est toute aussi inquiétante.
    On peut y ajouter le risque d’une deuxième vague plus létale que la première, qui a au final fait peu de morts, l’équivalent d’une grippe sévère X 2. …Mais grâce au confinement.
    Dans tous les cas, l’exemple de la bavure évangélique devait servir de leçon. Dieu ne protège pas les croyants. Il ne protège pas non plus l’Amérique. M’est avis qu’il protège les péquenots. Il n’a pas tort.

  2. Plutot que les musulmans aident les sans domiciles fixe en Amerique, moi je serait pour que dans les orphelinats ou l’assiette pour les pauvre, il y est une assiette halal toujours possible, si on est musulman et qu’on a ce genre de problèmes. D’accord ou pas?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Séquence nostalgie : l’Aïd El-Fitr à Amiens en 2019

N’oublions pas les Ouïghours persécutés par la Chine en ce jour de l’Aïd El-Fitr