in

Les femmes saoudiennes exposent leur décoration d’intérieur spécial Ramadan sur les réseaux sociaux

L’arrivée du Ramadan révèle et exalte la fibre créative des femmes saoudiennes qui rivalisent d’idées pour décorer leur intérieur, en lui conférant une touche toute personnelle qui ne reste plus confinée dans l’intimité des foyers mais s’expose désormais au grand jour sur le Net.

Elles sont nombreuses à sortir de l’anonymat pour montrer l’étendue de leurs talents sur les réseaux sociaux, convergeant massivement vers WhatsApp, snapchat et Instagram afin d’exhiber l’aménagement spécial Ramadan de leur nid douillet et d’adresser de précieuses recommandations à leurs coreligionnaires, dont elles espèrent éveiller l’âme artistique.

Décoratrice d’intérieur de son état, Ala Al-Hariri observe pour sa part, non sans une pointe d’inquiétude, l’engouement de ces ménagères pour les plates-formes virtuelles lors du mois sacré, redoutant que ce phénomène récent ne prenne une ampleur démesurée qui nuise à la spiritualité du moment. « Il ne faudrait pas que cette nouvelle mode soit poussée à l’extrême, car elle dénaturerait le caractère religieux du mois béni », a-t-elle alerté dans un entretien à Arab News.

Une crainte que partage pleinement Huda Huda Asiri Abdul Rahman qui, pour aimer, elle aussi, créer une atmosphère particulière chez elle à chaque Ramadan et laisser de merveilleux souvenirs à ses enfants, n’apprécie guère pour autant l’étalage des décorations familiales à la vue de tous, sur la Toile, au mépris des valeurs, vertus et principes revivifiés par le mois saint de l’islam.

"Le Ramadan devrait être un mois d'adoration et cette forte présence des femmes saoudiennes sur les réseaux sociaux, à cet instant précis, est préjudiciable à tout point de vue. Cela encourage une surenchère dans les signes extérieurs de richesse, alors que l’heure nous invite à faire preuve d’humilité, de solidarité en pensant aux plus nécessiteux", a déploré cette mère de famille, en refermant la porte de son intimité, à l’abri de l’exhibitionnisme jugé si peu ramadanien des réseaux sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ramadan: En Tunisie, une femme agressée parce qu’elle ne ferait pas le jeûne (vidéo)

Le député islamophobe Geert Wilders a diffusé des caricatures du Prophète à la télévision publique néerlandaise