in

Les femmes noires, premières victimes de la mortalité maternelle aux États-Unis

Selon le Centre américain de contrôle des maladies, le risque de mourir des suites d’un accouchement est trois fois plus élevé chez les femmes noires que chez les femmes blanches. Les États-Unis sont le seul pays développé où la mortalité maternelle progresse, touchant les Afro-Américaines dans des proportions qui traduisent d’évidentes discriminations.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Après les propos d’Özil sur la répression des musulmans Ouïghours, la télé chinoise déprogramme le match d’Arsenal

Algérie: l’acte II de la Révolution populaire commence après la présidentielle