in ,

Les coups d’éclat d’étudiants américains : ils affichent leur soutien à la Palestine lors de la remise des diplômes

Quand le soutien à la Palestine, fervent et audacieux, s’invite sur les scènes académiques américaines, lors de la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes, il a le visage de jeunes étudiants engagés, intrépides, qui profitent de leur mise à l’honneur pour jouer les trouble-fête pour la bonne cause.

Pour la juste et noble cause palestinienne, éminemment universelle et humanitaire, une partie de la fine fleur estudiantine de l’Amérique sous l’ère Biden, éclaboussée par sa complicité honteuse, obscène avec Israël, n’a pas craint de défier l’establishment…

A Columbia notamment, l’une des universités les plus prestigieuses et sélectives au monde, ces étudiants indignés ont, pour les uns, surgi sur scène en brandissant l’étendard de la Palestine, des écharpes ou des keffieh palestiniens au cou, tandis que les autres, hissant leurs mains menottées, ont carrément déchiré leur beau diplôme tout neuf. 

Publicité
Publicité
Publicité

Ou comment rompre avec un rituel immuable pour mieux protester contre Washington, contre le locataire octogénaire de la Maison Blanche, mais aussi contre les investissements de leur propre université dans des entreprises d’armement, tous ayant du sang sur les mains : celui des plus de 35 000 victimes palestiniennes de l’effroyable génocide à Gaza.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

«Hind’s Hall» de Macklemore, quand le rap résonne tel un puissant hymne pro-palestinien

Devoir d’inventaire et mémoire : prélude à une coopération dans l’égale dignité