in ,

Les conversions à l’islam ont grimpé en flèche dans l’Hexagone après les attentats de Paris

Ses exégètes auto-proclamés et tous plus malveillants les uns que les autres sont légion, l’islam, dénigré, dévoyé, noirci à dessein, et accusé de tous les maux, a le redoutable privilège d’être la religion honnie par excellence, sous les feux de projecteurs qui obscurcissent la richesse de ses enseignements, et pourtant, sa lumière réussit à transpercer la brume épaisse de l’ignorance et de la haine pour illuminer l’horizon de nombreux cœurs, toujours plus nombreux à franchir le pas de la conversion, notamment en France.

Ce petit miracle de la foi, balayé d’un revers de main par nos prophètes de malheur pleins de morgue, qui ont tôt fait de faire passer les convertis pour des illuminés, des incultes, ou des jihadistes en puissance, a encore opéré magnifiquement après les attentats de Paris, à la surprise générale, y compris des imams.

Echappant au traitement passionnel de la deuxième religion de France et faisant mentir ses grands pourfendeurs devant l’Eternel, les Français du terroir qui ont prononcé la Shahada, en ce début d’année marqué par la tragédie nationale et le regain de l’islamophobie institutionnalisée, ont impressionné par leur nombre et la diversité de leurs profils. Hommes comme femmes, médecin, policier, directrice d’école, ou encore jeune fille en fleur, voilà un aperçu éloquent de l'échantillon des 40 personnes (elles étaient 22 en 2014) qui ont poussé la porte de la Grande Mosquée de Paris pour sceller un pacte intime et éclairé avec Allah.

Ces concitoyens touchés par la grâce divine, en dépit de tous les tumultes qui agitent notre époque, ont été également en recrudescence à Strasbourg  et Aubervilliers, provoquant une montée en flèche des conversions de  l’ordre de 30%, tandis que Lyon enregistrait au même moment un boom notable de 20%.

« Dieu guide qui il veut. Il est le plus Savant quant à connaître ceux qui sont bien guidés. »  (S28.V56). A l’instar d’Eloïse, 18 ans, qui est allée au bout de sa quête de sens et se dit comblée par sa fraîche islamité, les Français qui, comme elle, ont récemment embrassé l’islam envers et contre tout, souhaiteraient changer les regards par trop impressionnables et réprobateurs qui rejettent et condamnent sans autre forme de procès.

Briser les « islamalgames » face aux briseurs de rêves qui jouent sciemment sur les peurs, cette profonde aspiration n’a rien d’un vœu pieux pour la musulmane qu'est devenue Eloïse, laquelle a confié à RTL : "Ça me donne encore plus envie d'aller vers l'islam et de montrer à tout le monde que ce n'est pas ça."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“La confiance aveugle”, la vidéo d’une association canadienne pour lutter contre l’islamophobie suscite un large engouement

Stéphane Tiki, le président des Jeunes de l’UMP, sans papiers et désormais sans… présidence