in

Le prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux

“Une déclaration du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane (surnommé «MBS») publiée par le Washington Post le 22 mars et passée, semble-t-il, inaperçue dans les médias francophones, fait office d’aveu. En effet, le prince héritier saoudien a assuré que l’idéologie wahhabite avait été propagée au cours de la seconde moitié du XXe siècle par Riyad à la demande des alliés occidentaux du royaume, dans le but de contrer l’influence de l’Union soviétique dans les pays musulmans ”  rapporte le site RT France

Toujours selon RT France , “en visite diplomatique aux Etats-Unis, «MBS» s’est exprimé lors d’une rencontre avec des membres de la rédaction du Washington Post. Bien que cette réunion ait été tenue secrète dans un premier temps, l’ambassade saoudienne a par la suite autorisé le célèbre journal américain à publier des extraits spécifiques des propos tenus par le prince héritier. Ainsi, le journal relate des déclarations de Mohamed ben Salmane sur différents dossiers, dont sa relation avec Jared Kushner, le gendre de Donald Trump et conseiller de la Maison Blanche, ses réformes internes au royaume, la guerre au Yémen ou encore le conflit israélo-palestinien.”

Interrogé sur la propagation du wahhabisme, idéologie islamiste rigoriste née en Arabie saoudite et parfois accusée par la presse et des responsables politiques en Occident d’être une source du terrorisme islamiste, le prince héritier a déclaré que les investissements saoudiens dans les mosquées et écoles islamiques à l’étranger trouvaient leur origine dans le contexte de la guerre froide. Le prince héritier a expliqué que, à cette époque, les alliés occidentaux de Riyad avaient demandé à l’Arabie saoudite d’utiliser ses ressources afin d’empêcher l’Union soviétique de «conquérir le monde musulman ou d’y acquérir de l’influence».
Interrogé par RT France, Pierre Conesa, historien français, auteur du livre Dr. Saoud et Mr. Djihad, qualifie cette révélation de «tardive». Pour ce spécialiste en stratégies politiques internationales, cette révélation permet au prince héritier de «se décharger d’une partie de sa responsabilité sur le financement du terrorisme».
Dans un article publié dans le Monde Diplomatique de juin-juillet 2016, intitulé «Un demi-siècle de diplomatie wahhabite», Pierre Conesa expliquait déjà que la politique étrangère du royaume saoudien avait été anticommuniste durant la guerre froide et opposait le panislamisme au panarabisme socialisant de Gamal Abdel Nasser, dirigeant égyptien de 1954 à 1970. Cette politique était largement soutenue par les Occidentaux et notamment les Américains. «L’adage très répandu pendant la guerre froide selon lequel “l’ennemi de notre ennemi est notre ami” empêche alors [les Occidentaux] de voir que le royaume wahhabite a son propre programme », ajoute l’historien. Une véritable industrie «théo-idéologique» qui «emprunte au soft power américain et à la propagande soviétique» se met alors au service du wahhabisme.
 

Publicité
Publicité

37 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Juste soutenir discrètement les Kurdes de la région, seuls combattants obstinés et irréductibles des islamistes de Daesh et de leurs alliés sunnites pour qu’ils aient une forme d’autonomie et de sécurité de l’Irak à la Syrie, quitte à déplaire et s’opposer à la Turquie. Les Kurdes ne sont pas des enfants de cœur (leur rôle dans les massacres d’arméniens en 1915) mais leur combat actuel est légitime malgré certaines pratiques détestables de l’AKP. Mais comment trouver un accord territorial et politique lorsque les forces en présences locales et nationales se mettront autour d’une table ? Kurdes, sunnites désorientés par leur perte de pouvoir et entraînés dans la spirale de la violence féroce (Daesh après Al-Qaida, al-Nosra, …) mais dont il faut entendre aussi les revendications pour éviter leur radicalisation, minorités très vulnérables (Yazidi et Chrétiens), chiites à la démographie active et soutenus par l’Iran, et les incontournables alaouites incarnés par le clan Assad… inutile de rajouter des intervenants extérieurs qui ont toujours aggravé la situation. Mais à part un Etat fédéral et décentralisé qu’il faudrait inventer et redessiner sur la carte, je ne vois pas d’issue rassurante et positive dans l’avenir.

  2. Effectivement, Patrice, le cynisme, l’ignorance profonde des ricains sur les conditions réeelles de cette vaste région (multiplicité de couches et de niveaux d’acteurs et de décisions) qu’est le Moyen-Orient (avouons qu’à part quelques spécialistes non compromis et passionnés de cet Orient miroitant et introuvable, les Européens se sont souvent aussi trompés dans leurs choix, alliances et interventions même s’ils sont bcp plus habiles et capables que les yankees, en témoigne le mérite de la constitution du Liban qui essayait d’installer un régime stable et démocratique en prenant acte en 1943, avant de se retirer, de la réalité complexe et communautaire, infra-nationale du Liban qui connut alors trente ans de prospérité… avant la guerre civile), la défense de leurs petits intérêts commerciaux et énergétiques les ont poussés dans les bras du petit régime saoudien, totalement vulnérable sans les bases et soutiens de l’armée US, et tributaire d’une idéologie wahhabite délétère et terrible pour un Islam humaniste… Désormais, il faut se retirer le plus possible et laisser se reconstituer des forces réelles, politiques et sociales, sur place, en espérant que ce n”est pas la version la plus totalitaire de l’Islam qui triomphe et ramasse la mise. L’ASL intégrait effectivement dans ses rangs des troupes d’Al-Nosra, or Obama comme Fabius avaient choisi ce pion, cette force voulant croire en leur valeur démocratique et libératrice, pour justifier une intervention directe contre le régime alaouite de Bachar, intervention militaire qui heureusement n’eut pas lieu, à part les soutiens aériens et commandos très secondaires. A part les Kurdes et quelques groupes syriens détachés d’une alliance avec les gens d’Al-Nosra, difficile de soutenir des forces sur place un projet de renouveau d’une Syrie unie, libre et humaniste… Juste se retirer et ne pas réitérer les erreurs ou folies de 1991 (2e Guerre du Golfe in fine au lieu de laisser Saddam évoluer vers une ambitions plus mesurée quitte à l’empêcher d’aller plus loin que le Koweit), de 2003 (véritable allume-braises et désintégrateur de l’Irak, malgré la bonne volonté naïve de l’Administration Bremer), 2011 (Libye : élimination externe et non endogène par décision de Sarkozy et des alliés anglo-saxons de la dictature néanmoins structurante de Khadafi)… Soyons pragmatique et laissons les acteurs locaux et régionaux (mais que faire des Russes et de leur nouvelle diplomatie complexe?) trouver leur solution même si elle nous déplait.

    • On est sur la même longueur d’onde.
      Que faire?
      Se tirer.
      L’intervention française est inutile. Elle est meurtrière et toxique. Elle construit le terrorisme alors qu’elle est censée le détruire. Elle coûte cher, et ne rapporte qu’aux multinationales de l’armement. Mais c’est notre argent qui part dans leurs poches. Et ça nous rapporte quoi? Des augmentations d’impôt.
      Et des attentats.
      Super! Tout le monde aime les attentats et les impôts.
      Amen.

  3. Bla-bla-bla écrit d’une vulgarité simplicité .La solution c’est que Israël se retire de la Palestine et que les Américains et les Européens se retire des pays de Lorient et que les Français se retire de l’Afrique. Stopper les dictateurs .Les migrants retournent chez eux. Ils pourront développer leurs pays .Le monde est en paix et tout le monde pourras voyager dans tous les pays . Partager d’autres cultures dans la joie et le bonheur et la paix ✌️ à tous mes frères et sœurs en humanité.

    • glore a Dieu ces paroles sont profondes et vraies ALLELOUYA c’est vrai y’en a marre de ces charabbias politique pour piéger les plus imbeciles , des imbecilités pour imbéciles voila tout la vie elle meme est beaucoup plus simple sauvegarder notre santé et notre elevation spirituelle voila ce qui compte en cette fin de siecle!

  4. Sans aller dans les détails de toutes les affirmations, questionnements et approximations (voire délires) ci-dessus, je tiens à ajouter que même si les E-U ont parfois joué aux apprentis sorciers dans leur lutte obsessionnelle contre l’URSS et le communisme ‘stalinien” et si le pétrole exploité grâce aux savoir-faire occidentaux n’a pas été un bienfait évident pour le monde arabe et pour le M-O, juste une rente remplissant les comptes en banque des élites corrompues, des dictateurs et leurs clans, des réseaux islamistes, on ne peut nier que les dirigeants arabes (et parfois turcs et perses) mais aussi les groupes sociaux (partis, syndicats, clans, communautés, minorités confessionnelles, ‘assabiyas) sur place ont leurs responsabilités propres dans ce chaos où tous les facteurs et intérêts s’entremêlent et se combinent jusqu’à la folie, permettant à tout le monde de dire n’importe quoi sans vergogne : Mais n’avoir pas de plan réel et volontariste pour faire avancer la cause panarabe et le développement économique et social (durable) des populations de la région depuis 1948 a conduit les sociétés de la région à l’échec global et au chaos, les interventions occidentales externes n’étant qu’un catalyseur de second plan. Cette absence de vision commune, laîque ou modérée quant à l’élément religieux pour un épanouissement des sociétés et des individus a été remplacée par la haine et la condamnation fantasmatique et obsessionnelle d’Israël et de l’Occident, E-U en tête (le “complot” supposé, de Sikes-Picot entente secrète bien réelle à une époque où aucun Etat arabe n’existait depuis le XVe siècle, au Quincy Act, accord commercial de circonstance jusqu’au 11 septembre où les délires obsessionnels atteignent leur paroxysme pour nier toute culpabilité ou responsabilité arabe et musulmane). Quand le communisme a commencé à reculer (1970-89) puis à sombrer (1989-91) et après la défaite humiliante du nasserisme et de l’arabisme devant Israêl lors de la guerre des 6 jours (la “catastrophe” ou naqba), la force qui montait était bien l’islam politique, shiite ou sunnite, et bien indépendamment des E-U (d’ailleurs l’Iran d’avant la “révolution islamique” de R.K était l’allié fervent des E-U et de l’Occident, idem pour l’Irak de 1954 à 1970, contrairement aux élucubration de notre ami). L’Occident et Israêl, loin d’être des saints et parfois fautifs de catalyser les conflits locaux et régionaux, sont devenus les cibles privilégiés et systématiques des dirigeants et des medias arabes comme alibis et diversion devant leurs échecs, pour ne pas être frappés par la foudre de la “rue arabe”, désorientée, “cocu” et toujours paupérisée. “Fatalement”, une nouvelle idéologie, longtemps en embuscade depuis les années 50 -60 (avec les FM notamment), l’islam politique clairement théorisé par Sayyid Qutb, va remplacer avec force les dernières traces et soubresauts du nationalisme arabe, qui avait ma sympathie malgré tout car le discours était parfois porteur et rationnel. De là, la poussée de l’islamisme s’est poursuivie, par bourgeonnement et métastase, par prédication et occupation des espaces sociaux vacants, amplifiant les division et la violence, notamment entre shiites et sunnites, profitant des revenus croissants du pétrole, du jeu trouble des Saoudiens, propulsant le terrorisme politique enraciné depuis l’époque coloniale (forme de “guerre” en dehors de toute convention et qui frappe en priorité le vulnérable et le civil par surprise et secret à des fins idéologiques) à un stade jamais atteint dans l’histoire de l’humanité où même des enfants et des femmes peuvent, ceinturés de dynamites, se faire sauter dans des lieux publics de marchés, lors de rassemblements festifs ou religieux au M-O, puis dans les lieux et symboles de la sociabilité occidentale en Occident, pour tuer et terroriser en masse… Rien ne sert d’accuser les occidentaux d’avoir nourri, inspiré et implanté le terrorisme et le djihadisme, ni même évidemment le salafisme anti-occidental et anti-Lumières même si ces occidentaux ont leurs responsabilités dans l’aggravation du mal et l’irruption de la “bête immonde”, par naïveté et aveuglement, responsabilité dont il faut prendre acte… mais c’est à la marge. Absurde d’accuser l’occident parce que c’est faux, l’islamisme est endogène au M-O et c’est tellement dédouanant.
    Aux Musulmans ou aux simples citoyens, acteurs de la société civile arabe du Maghreb et du Mashreq de se prendre en main pour créer leur modernité et leurs formes de coopération pacifique entre eux avec le monde (pourvu qu’on n’intervienne plus sauf cas de menace réelle pour la paix mondiale ), alors que les occidentaux se désengagent, s’ils ne veulent pas devenir les fantômes pathétiques de l’histoire …. alors même que l’Afrique subsaharienne (à part au Sahara et Sahel, au contact avec le monde arabe) est en train d’amorcer son décollage et son intégration à la mondialisation ( en espérant que la voie choisie sera durable, équitable et écologique). On attend que les Arabes à la culture si riche prennent enfin en main leur destin chez eux sans trouver des bouc-émissaires faciles et propitiatoires.

    • L’Irak allié de l’occident?
      Oui et non.
      Disons que Saddam ménageait les occidentaux, après avoir du renoncer au terrorisme. Je parle du terrorisme lié à la RDA. Saddam avait aussi combattu l’Iran pour complaire aux EU. Mais de là à le situer en tant que pro occidental, il y a un pas à ne pas franchir.
      Vous semblez aussi nier le soutien US aux wahhabites, ce qui me parait assez surprenant, surtout au vu des derniers développements du conflit syrien.
      Enfin, les guerres occidentales dans le Golfe sont bel et bien la cause principale du terrorisme.
      Et la complicité entre l’Amérique et Al Qaida est facile à démontrer. Pourquoi les troupes d’Al Nosra n’ont-elles jamais été bombardées? Pourquoi l’Amérique leur a-t-elle livré des armes il y a deux ans? Cette “élucubration” a pour source Le Canard Enchaîné, beaucoup plus crédible que vous ou moi. (6 milliards de Dollars d’armement, financés par l’AS, et achetés par la CIA dans les pays de l’Est).
      Dernière question: Quel est le plan américain pour les zones sunnites syrienne? Si vous voulez mon avis: Les remettre à l’ASL, faux né d’Al Qaida. Il ne faudra pas venir vous plaindre ensuite de l’extrémisme musulman. On les aide quand même un peu à devenir dingues.

  5. Salamoun ahleykoum! Toute les differentes idéologie sont très loin de l’Islam prêchés par les anbiyas!!! Sunnisme, chiisme, soufisme , wahabbisme ect ce sont tous des sectes dans le mauvais chemin!!!
    Revenez au Texte Révélée ( Coran ) et vous sortirez enfin des ténèbres orchestré par les humains!!!!
    Salam

  6. J’ai une autre analyse .Le wahabisme est née au 17 siècle pour détruire l’Islam de l’intérieur sous commandement britannique .Qu’est ce que le sovietisme à avoir la dedans ?Cet énergumène de mbs est issue d’une famille originaire de la région du najd qui ont détruit et détruise tout le patrimoine anté islamique d’Arabie .Une tel longévité clanique sur ce pays est sidérant.

  7. Je relis votre texte pour la troisième fois, et je devine sa très grande pertinence. Ne vous privez pas de développer.
    Et allez voir sur un fil voisin la chanteuse Rim Banna, qui est hallucinante.
    Mais morte.
    Là, c’est con. Mais elle n’a pas déshérité ses enfants.

  8. A voir aussi l’excellent documentaire « la famille des Saoud ». C’est une longue histoire d’amour (mariage de raison plutôt qu’un mariage d’amour en fait) l’alliance Saoud-Roosvelt au lendemain de la 2nd guerre mondial nommé le pacte de Quincy. Les saoudiens ouvrent leur vanne de petrol à bon prix en échange d’une protection americaine (un deal digne des meilleurs mafieux). Ce qui est le plus glaçant dans le documentaire c’est lorsque l’administration Bush père présente la facture d’une intervention militaire en Irak. Facture qui sera reglée en totalité par le roitelet en djellaba qui a cru l’intervention iminente des troupes de Sadam sous l’impulsion de « photos satelites » presenté par l’administration US. On apprend plus tard que les photos satellites était largement exageré voir trompeuse… Vivement la dynastie Saoud aux oubliettes et poubelles de l’histoire.

  9. Excellent article, qui rappelle néanmoins des évidences.
    Je l’avais déja signalé à plusieurs reprises: La guerre froide a coupé le monde musulman en deux. D’un côté, “l’axe du mal”, soutenu par les soviétiques: Iran, Irak, Syrie, Libye, de l’autre, “l’axe du bien”, soutenu par les EU: AS, Qatar, Emirats, Maroc, Egypte, Turquie. On pourrait y ajouter le Pakistan.
    Ce clivage existe toujours, malgré la chute de l’URSS. Poutine, un ancien du KGB, raisonne toujours en fonction de cette opposition.
    C’est pour contrer Moscou que la CIA a sponsorisé Ben Laden. Puis, l’Amérique a détruit systématiquement tous les autres alliés de la Russie. L’Irak et l’Iran, la Libye (merci Sarko, notre Bush junior), la Syrie, en attendant la destruction de l’Iran.
    Pourtant, le communisme a disparu. Mais pas l’opposition est/ouest.
    L’islamisme radical a une grande qualité aux yeux des américains. Il ne s’oppose pas aux multinationales américaines.

    • Votre analyse est un peu imparfaite.
      L’Irak a été détruite car Saddam Hussein a eu l’outrecuidance de vouloir vendre son pétrole en euro (d’où le soutien de Chirac).
      La Libye a été détruite car Kadhafi a eu l’outrecuidance de réunir la majorité des pays africains qui étaient d’accord pour établir une monnaie africaine étalon or. Ceci détruisait le franc cfa et autres systèmes de raquette africain mais permettait à l’euro de faire la même chose pour devenir une monnaie de réserve internationale à hauteur du dollard (d’où l’affaire Strauss Khan, l’Allemagne avait accepté de laisser le leadership à la France). La Libye était un test pour l’Europe. Mais Dark Sarko est arrivé, a vendu l’or que De Gaulle avait rapatrié aux USA et détruit la Libye en la raquétant au passage. Plus d’étalon or possible, les véléités chiraquiennes ont été tuées par les atlantistes valets et traitres à l’Europe et la France. Depuis, la Chine a doublé l’Europe et est en train de devenir une monnaie de réserve internantionale étalon or.
      La Syrie est un mic mac mondial, route de la soie chinoise empêchée par les USA coûte que coûte (afghanistan également), oléoduc qatari vs iranien en direction de L’Europe, géopolitique russe, néo-ottomanisme, tentative hégémonique israëlienne sur la région. Un vrai mic mac.
      La nouvelle guerre froide devient de plus en plus tiède depuis que la Russie a démontré sa renaissance militaire et que la Chine fait du zèle international. L’hégémonie occidentale est mise à mal.
      Les Saoud sont désormais obligés de désolidariser du wahabisme. C’est en cours tout ça car plus les USA vont comprendre que la bonne direction c’est la home plus les saoud vont chier dans leur froque.
      Deux possibilités s’offrent aux américains actuellement : rentrer à la maison en montrant qu’ils restent suffisamment forts pour qu’on ne vienne pas trop les chercher (comme l’empire britanique a su le faire) soit amener le monde vers une WW 3 pour tenter un reset et maintenir leur hégémonie. Malgré l’échec en Afghanistan (17 ans d’occupation), en Irak (15 ans d’occupation), en Libye (Seul Tripoli et ses environs sont sous contrôle, 7 ans), en Syrie (échec total, guerre toujours en cours, 7 ans), les américains sont têtus et souhaitent continuer à faire la guerre. Même pas 250 ans et déjà plus de 90% de leur existence passée en guerre tout de même. La paix n’est pas dans le langage de l’élite américaine.
      Les guerres par proxy en utilisant des groupes (terrorisme) armés ont toujours été utilisées et continuent à l’être par les puissances occidentales. Le problème, ce sont les retours de flammes de l’idéologie nécessaire pour créer des mercenaires.
      Pour finir, l’intérêt de l’Europe, la Russie et la Chine est le développement du moyen-orient et de l’Afrique. Chirac et Stauss-Khan l’avaient bien compris. L’intérêt des USA, Angleterre et Israël est la destruction du moyen-orient et de l’afrique du nord pour raquetter et empêcher l’émergence de concurrents : ils appellent ça la stratégie du chaos (documentée par un générale US tout de même).
      occidental = OTAN = Europe dominé par les USA et Angleterre = guerres
      européen = Europe = liberté des peuples européens et dans le monde = paix

      • Il n’y a pas pire qu’un crétin qui se croit intelligent…
        Tu as tout faux. Que des approximations historiques et des mensonges propagandistes !
        Malik=oumma=crétin en liberté=bêtises
        Moi aussi je sais faire des équations !

        • Malik se croit intelligent parce qu’il est intelligent.
          Possible que son post comporte des erreurs, mais c’est construit, organisé, argumenté, et au demeurant intéressant.
          On n’est pas là pour faire du journalisme. On est des blaireaux. On a donc le droit de prendre des risques, en formulant des théories originales.
          Bref.

        • Tu appelles ce que tu écris des équations ?
          Je trouve l’analyse de Malik assez intéressante et elle mérite qu’on s’arrête dessus.
          Par contre, les interventions de malikiki sont très limites et peu argumentées.
          Est-ce révélateur de son peu de connaissance ? Où sont ses arguments ?
          A titre indicatif, tous les crétins se croient intelligents et c’est pour ça qu’on les appelle des crétins et non pas des ignorants. Un ignorant sait qu’il ne sait pas alors qu’un crétin est un ignorant qui ignore même son ignorance.

  10. Alléluia !
    Il va encore y avoir beaucoup de commentaires d’incompétents inutiles. Les Saoud ont été installé par les anglais et soutenus ensuite par les USA. Ils ont peur car à la dernière conférence mondiale du sunnisme réunissant plus de 200 grands muftis, il a été déclaré que le wahabisme ne fait pas partie du sunnisme. Depuis, les choses semblent évoluer dans le bon sens. On ne pourra jamais reprocher aux musulmans d’agir pour éteindre ce feu du terrorisme allumé depuis l’oxydent.
    Même en France, saluons le travail des éducateurs et des imams qui désengagent beaucoup de jeunes de cette idéologie malsaine dangereuse et pernicieuse.
    Les musulmans font le travail, quand est-ce que le peuple occidental et surtout d’Europe qui est totalement innocent et trompé par certaines élites va-t-il se réveiller pour faire bouger les choses. A quand une dénonciation internationale des méfaits de l’élite US (création et armement de DAESH, Al Qaida etc etc etc).
    Lisez tous le livre “56” de Jean-Loup Izambert parce que dans cette affaire on est TOUS COCU !

    • ” Saluons le travail des imams ” ahahahahahahahaha ce type est fou.
      Non non tu es cocu tout seul. Arrête de croire que le monde est à ton image.
      On en a rien à foutre du wahhabisme.
      Il faudrait peut être grandir un peu…

    • conference du sunnisme en tchetchenie chez kadirov,d’exclure les wahabi( salafi) d’une telle reunion est abherent vu l’emprise qu’ils ont sur le monde musulman.,sinon pour l’analyse geopolitique precedente chapeau,excellent

      • Pas du tout yakoubovitch, le grand mufti de l’université El Azhar (une des plus grandes autorité en Islam) en faisait partie par exemple. Il a fait une déclaration dans ce sens et avait rappelé la lutte au sein de cette université lorsqu’ils avaient tenté de la pervertir.
        Pour rappel, les wahabites avec l’aide du MI6 avaient assassiné des grands dignitaires pour ensuite les remplacer et l’angleterre a permis sa diffusion dans le monde arabe et le monde grâce à ses satellites en créant des chaînes de télévision.
        L’Egypte et le Liban disposent des meilleurs savants dans le monde musulman au regard de leur érudition.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Marche blanche à Paris : Marine Le Pen escortée par la LDJ

Rencontre du Bourget : une minute de silence en hommage aux victimes de l’Aude et à Mireille Knoll