in

Le père d’Amine, 14 ans, grièvement blessé par un tir de Flash-ball, témoigne sur Beur FM

Et voilà que l’on reparle de l’usage inconsidéré et dramatique du Flash-ball par les forces de l’ordre, à la lumière du nouveau fait divers qui a terni, lundi 13 juillet, la célébration de la nuit du destin à Argenteuil, en blessant grièvement au niveau des testicules un jeune garçon de 14 ans, Amine, au sortir de la mosquée Al-Ihsan.

Si le tir policier n’a manifestement pas raté sa cible, comme en a témoigné, sous le choc, le père de l’adolescent en rapportant les dires de son fils admis d’urgence et opéré au centre hospitalier Victor Dupouyque d’Argenteuil  «  Il a vu un policier le mettre en joue avant qu’il reçoive un tir de Flash-Ball au niveau du bas-ventre. Il a un testicule éclaté », le drame et l’ablation chirurgicale ont été en revanche évité de justesse.

Alors que les parents d’Amine comptent porter plainte et que les enquêteurs de la sûreté départementale (SD) du Val-d’Oise ont été saisis des faits, nous vous proposons d’écouter l’intégralité de l’interview accordée à Beur FM par son père.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’hommage poignant de l’Algérie à Hakima Gomrit, une bachelière vaincue par le cancer

Appel à “sauver les églises” dans “Valeurs actuelles” : une méchante mayonnaise médiatique