in

Le meurtrier de la mosquée d’Arras a été interné

Fait divers particulièrement choquant et macabre, la mosquée d’Arras a été la cible de la fureur isolée d’un jeune musulman de 32 ans, considéré comme déséquilibré, qui a, hier, vendredi 16 mars, fait irruption dans le sanctuaire de la foi peu avant la prière du soir, pour s'acharner contre des fidèles, à coups de gourdins en bois, avant d'être interpellé. 

Sa victime est un homme de 73 ans, décédé de ses blessures, tandis que le  pronostic vital d'une des trois autres personnes blessées  est engagé. Les antécédents psychiatriques du jeune homme, qui fréquentait par ailleurs la mosquée Annour, ont été rendus publics par la préfecture du Pas-de-Calais, qui décèle dans son coup de folie "un acte plutôt causé par des troubles du comportement plutôt que par quelque autre motif que ce soit". Sa présence dérangeante n’était plus désirée dans le lieu de culte, et il se l’était fait clairement signifier, comme l’a indiqué Abdelkader Assouedj, président régional de la Grande mosquée de Paris. L'homme a été aujourd'hui placé en hôpital psychiatrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votons non à l’islamophobie de droite et de gauche

La France ne doit pas extrader Mourad Dhina vers l’Algérie