in

Le maire de Vaux-en-Velin convoqué au tribunal pour avoir hissé le drapeau palestinien

Quand la République se départit de sa neutralité, avec l’assentiment général, pour afficher sa préférence envers le militaire franco-israélien Gilad Shalit, un maire, Bernard Genin, fait, lui, de la résistance en hissant les couleurs palestiniennes sur le toit de l’Hôtel de Ville.

Comment faire rentrer dans le rang cet irréductible édile, qui a choisi son camp, son combat, et son étendard, si ce n’est en l’accusant de parti pris là où l’impartialité devrait prévaloir ? Vaste Tartufferie, au pays où la neutralité s’infléchit selon le côté du mur de la honte où l’on est né…

Convoqué mercredi 29 juin devant le tribunal administratif de Lyon, à la demande du préfet, pour répondre de son initiative un peu trop à contre-courant, la détermination du premier magistrat de la Cité reste inébranlable, et c’est en appelant ses administrés à se mobiliser autour de sa personne et de la cause qu’il défend, la souveraineté palestinienne, que Bernard Genin se prépare à affronter l’Etat français.

A cette occasion je continuerai de défendre l’idée que la neutralité exigée par le préfet n’est pas la bonne solution, qu’elle est un acte de lâcheté devant l’oppression du peuple palestinien. Je préfère exprimer ma solidarité : nos actes concrets de coopération avec la ville palestinienne de Beit Sahour, ville liée avec la nôtre par un pacte d’amitié, et le drapeau palestinien en sont la démonstration ”, s’enflamme l’élu, qui en profite pour médiatiser une réalité israélienne que la suprématie de la pensée unique se garde bien de mettre en lumière : il y a “ des Israéliens qui se battent pour que leur gouvernement stoppe sa politique de colonisation de la Palestine, mettre fin au blocus de Gaza et à la construction du mur de la honte à l’intérieur de la Palestine“.

En fait, les actions que nous menons ici vont dans le sens de ce que souhaitent ces nombreux acteurs de la paix et du respect, Palestiniens et Israéliens,” ajoute le maire fort de ses convictions, qui assure qu’il ne rendra pas les armes à l’issue de sa comparution. Un engagement inflexible suffisamment rare pour être salué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exclusivité OummaTV : la Flottille française pour Gaza victime d’un sabotage

Formation à l’action non-violente à bord du bateau français pour Gaza