in

Le gouvernement allemand critiqué pour avoir servi du porc lors d’une Conférence sur l’islam

Organiser un colloque de haut vol sur l’islam, sous l’égide du gouvernement allemand, en affichant du porc au menu, il y avait de quoi faire rire jaune dans les chaumières et grincer des dents dans la salle de conférence…

C’est peu dire que la fameuse blutwurst, le boudin noir à base de porc et de bacon, est restée sur l’estomac des personnalités musulmanes qui assistaient à ce grand événement, d’autant plus qu’il était placé sous la présidence du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, ce pourfendeur de l’islam connu pour marteler que « l’islam n’a pas sa place en Allemagne ». Une présidence d’honneur déjà en soi particulièrement difficile à digérer…

De là à semer le doute dans les esprits sur la nature intentionnelle de ce qui a été unanimement  ressenti comme une offense, il n’y avait qu’un pas. Car, tout de même, ce porc ne s’est pas invité tout seul dans les assiettes, lors de la très solennelle « Conférence allemande sur l’islam », se sont émus plusieurs Allemands de confession musulmane sur des réseaux sociaux en pleine effervescence !

« Quel signal le ministre de l’Intérieur Seehofer veut-il envoyer ? Il faut un peu de respect pour les musulmans, qui ne mangent pas de porc », a fustigé le journaliste Tuncay Özdamar sur Twitter, tandis qu’un internaute s’indignait : « Les autorités allemandes auraient-elles commis la même regrettable erreur au cours d’une conférence dédiée au judaïsme ? ».

Bien que se défendant de toute malveillance délibérée, le gouvernement allemand, représenté par Horst Seehofer, le président de l’Union sociale chrétienne de Bavière farouchement anti-islam, a éprouvé quelque peine à expliquer la présence pour le moins indigeste du porc à table…

35 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Mon cher , patrice tu as le même problème que mon petit frère , lui aussi n’aime pas l’odeur “des choux de Bruxelles” je comprend mieux maintenant, pourquoi il prenait la fuite lorsqu’ils venait en visite à la maison , et que je cuisiné des choux de Bruxelles. Passe pour t’a vulgarité , à plus mon amis.

  2. au lieu de trouver des raisons de vous plaindre… si vous commenciez par trouver des raisons pour être appréciés. Vos recherches permanentes de “signes de rejet” sont insupportables. A croire que vous ne vous supportez pas vous même !!
    S’il y avait d’autres plats sans porcs alors cela veut dire que pour vous que ce n’est pas le fait de proposer du porc à table au milieu d’autres pats qui est un acte de racisme c’est le fait de manger du porc…et là honnêtement, vous n’avez aucun droit sur nos choix personnels alimentaires ou autre.
    Je crois que l’on a ici la parfaite démonstration de votre volonté hégémonique d’imposer vos règles dans nos sociétés. Et ça JAMAIS !

    • Pauvre buse, qui t’a dit que tous les musulmans sont d’accord avec cet avis?
      Cette histoire est une peccadille , le fait de présenter du porc à une conférence sur l’Islam est tout au plus un manque de tact, sans plus.
      Ce n’est pas une raison pour en déduire des conclusions “géostratégiques” de je ne sais quelle “Volonté hégémonique” d’imposer “nos règles” à “vos” sociétés.
      C’est un délire paranoïaque et pour cela mon cher il faut se faire soigner. Tu as de la chance en France c’est gratuit.

      • “Ce n’est pas une raison pour en déduire des conclusions “géostratégiques” de je ne sais quelle “Volonté hégémonique” d’imposer “nos règles” à “vos” sociétés.”
        Ce désir existe chez quelques uns d’entre vous comme il existe chez certains chrétiens.
        De même certains athées verraient bien disparaître toutes les religions.
        Pour cette raison pour maintenir un équilibre permettant aux religions et aux non religions de coexister le concept de laïcité de l’État a été créé.
        Il est imparfait car financièrement il fait peser sur les non religieux ou sur les minorités non aidées au plan immobilier le poids de l’entretien de lieux de culte chrétiens ou autres anciens pas toujours des monuments au top de l’architecture et parfois non utilisés.

  3. Mon cher patrice, qu’est-ce que tu as contre les choux de Bruxelles . moi j’aime les choux de Bruxelles , pas chere et délicieux , avec un dessert puis une bonne boisson , de plus la Belgique est un beau pays , autrefois j’aimais me promener la bas , et je suis persuadé que Leroy Luis aussi aime ce pays vue qu’il habite le nord 59 , amicalement votre…

    • @Alikhan

      Désolé, ami, les choux de Bruxelles sont à mes yeux l’équivalent de la merde de chien, en moins appétissant. Ca et la choucroute. Si quelqu’un en mange, je change de restaurant. C’est l’odeur…
      Sinon, c’est vrai que la Belgique est un pays sympa, où on mange d’ailleurs très bien. Et les gens sont aimables. Les allemands aussi sont aimables, mais mieux vaut qu’ils laissent tomber la gastronomie. C’est pas leur truc. Il y a pire, d’ailleurs: Les autrichiens. Tous les plats dans la même assiette. Dans ce pays, quand on voyage, mieux vaut emporter des rations de survie. Par contre, l’Espagne et l’Italie, bien. Ou l’Irlande. (Il y a beaucoup de restaurants français top niveau et pas chers, et les gens sont charmants dès qu’ils comprennent que vous n’êtes pas anglais). Quel beau pays soi-dit en passant. Et je ne vous parle même pas du whisky. (hallal, bien sûr).
      Sinon, la cuisine marocaine et la cuisine algérienne sont vraiment top. A part le pinard. On ne peut pas être bon en tout.

  4. J’ai parfois l’impression que la religion musulmane se résume à: “Voile, pas de porc, pas d’alcool”. Bref, tout ce qui clive, sépare, éloigne les croyants les uns des autres.
    A part ça, la gastronomie allemande, passons. A choisir, je préfère celle du Maghreb. Ceci étant posé, je ne vois pas pourquoi les musulmans seraient autorisés à censurer la cuisine locale, au nom de superstitions pour le moins contestables.
    Si on n’avait servi aux convives que du porc, ou, bien pire, que de la choucroute, je comprendrais l’atteinte au devoir d’hospitalité. Sûr que, quand j’invite à bouffer un copain arabe, je lui fais du bœuf ou du saumon, et pas mon délicieux porc en cocote au muscadet. Mais il semblerait que les boches aient proposé un choix assez large, si bien qu’il n’y a pas pas mort d’homme.
    A ce propos, quand les gens tolérants réclament un double menu dans les cantines, ça n’est pas pour proscrire le porc, mais pour laisser le choix aux enfants.
    Pas de libertés pour les ennemis de la liberté! Seuls les fanatiques refusent qu’on déguste en leur présence une nourriture taboue. …Taboue dieu seul sait pourquoi, d’ailleurs. Que penser de l’interdiction des crustacés chez les juifs? Tu bouffes du homard, et c’est l’éternité thermostat 7. (8 pour les orthodoxes). On comprend mieux quand ça se passe chez les autres.
    Ceci dit, je confirme quand même le caractère haram des choux de Bruxelles. Plus dégueulasse que les choux de Bruxelles, t’es Nettanyaou. Je pense sincèrement que c’est le Sheitan en personne qui fait pousser cette daube.
    Je sais. Vous allez me trouver intolérant. J’en conviens. Surtout en matière culinaire.

    • @Patrice
      ” au nom de superstitions pour le moins contestables”.
      Ce ne sont pas des superstitions, ce sont des interdits alimentaires tant que votre vie n’est pas en jeu (à cette condition expresse l’interdit est levé). Ne nous insulter donc pas.
      Pour ce qui est de ceux qui reprochent le fait que l’on ait servi du porc, nous ne dérogeons pas à la loi universelle qui répartie les cons sans se soucier de l’origine ethnique, sociale ou religieuse de ces derniers. De ce point de vue on est à égalité. Nous le regrettons mais c’est ainsi, nous ni pouvons rien.

  5. Alain peulet ,il vaudrait que ton histoire ne soit pas sélectif peut tu dire quel nation européenne s’est adapté pendant les colonisation, alors arrête un peu des bêtises et va ouvrir des bouquin et de parler pour rien dire

  6. Beaucoup de bruit pour rien.
    Il y avait 13 sortes de collations et pas que des musulmans présents.
    Maintenant si la seule vue de porc est insupportable à certains et vu les habitudes alimentaires en Allemagne leur vie va être compliquée.

    • comparaison n’est pas raison !
      il ne faut pas galvauder les mots !
      Le nazisme consistait non pas à donner du porc mais à faire mourir de faim et à gazer des humains soit juifs ou considérés comme tels soit opposants politiques.

    • Yougouda Abba: Franchement, n’ importe quoi !
      S’ il n’ y avait eu que ça, je serais d’ accord avec vous, mais il y avait une diversité de plats, donc, les gens avaient le choix !

    • @Yougouda

      Vous avez raison! D’ailleurs Hitler proposait aux juifs des camps, en second choix, du rôti de porc accompagné d’un Chambertin 27, ou parfois 29. Mais de chez Drouhin. En premier choix, ils avaient quand même de la gigue de Chevreuil aux airelles, et du filet de bœuf au poivre.
      Bref, je partage votre empathie envers vos coreligionnaires persécutés par les héritiers des nazis. C vrai que c tré méchan.

    • Eternelle victimisation. Tu aimes tu manges. Tu n’aimes pas et bien tu manges pas.
      Quand je vais chez les arabes, je n’ai qu’un choix !! Manger arabes. Pas de choucroute, rotis de porc, saucisses, andouillettes. Chez eux, on mange comme eux, et ici, on mange comme eux. A quand leur retour chez eux, ils n’auront plus de problème. Le porc est la meilleure viande du monde.

  7. Effectivement il y avait du “porc” ( quelle horreur !) mais également d’autres viandes … il en faut pour tout le monde … Les musulmans doivent s’adapter comme “nous” nous nous adaptons aux habitudes alimentaires des “locaux” dans leurs pays quel qu’ils soient … Chinois , arabes , Indiens , bref , il faut s’adapter et non se victimiser !!!!

    • Tu sembles confondre vacances et vie quotidienne d’une part et d’autre part c’était une conférence sur l Islam et non pas une invitation chez le voisin de palier. Tes arguments sont bien orientés et ne laissent aucun doute sur ta bienveillante tolérance

      • @Taoufik

        Une conférence sur l’Islam organisée par le gouvernement allemand, et rassemblant des gens d’origines diverses. Il se trouve que la charcuterie est la nourriture nationale chez les casques à pointes. Je n’approuve pas, mais c’est leur truc. Chaque pays a ses spécialités. En Suisse c’est la fondue savoyarde, enfin, néo savoyarde. Ou la raclette. Je crois qu’ils s’en foutent de savoir si dieu interdit la raclette. C’est pas terrible, mais c’est le truc qu’ils aiment. Bref, l’important, c’est qu’on puisse choisir. Pourquoi empêcher les autres de manger ce qu’ils aiment? Et qu’est-ce que dieu a à voir avec la gastronomie?
        Possible que le Prophète ait dit jadis: “Gaffe au porc, il est vérolé”, vu qu’en effet, il était vérolé, mais en quoi ça nous concerne?
        Je citais plus haut l’interdiction des crustacés chez les juifs. Il y a sûrement une raison. Mais une raison qui remonte à 2000 ans. C’est bon. Elles sont guéries, les langoustes. Ceci dit, si les juifs n’en veulent pas, je suis preneur. Ils n’ont qu’à benner ça dans mon assiette. Avec de la mayonnaise, si c’est pas trop demander.

        • La raison ne nous vient pas du prophète (alayhi salat wa salam) mais bien de Dieu lui même.

          Et c’est dans la bible (anciens testament) et rien ne le permet dans les évangiles entre nous.

          Il n’a jamais été question de viande verrolée ou je ne sais quoi. C’est l’invention pseudo scientifique de certains occidentaux ça.

          La raison théologique c’est que Dieu nous le demande parce qu’il y a plus de méfaits que de bienfaits en consommant du porc point à la ligne.

          Pour les plus rationnels, outre l’aspect sanitaire qui est discutable (surtout que les moyens de conservation de l’époque étaient très suffisants pour clnserver la viande de porc).Le porc est très proche de l’humain génétiquement parlant. Voilà pourquoi certains scientifiques s’accordent à dire qu’il serait un facteur important dans le développement des maladies neurodégénératives. Pour finir le porc est un animal intelligent (plus que le chien) qui a une conscience de soi, ressent de l’empathie, a un carractère développé et peut même élaborer des stratégies. De plus les conditions d’élevage des porcs ne leur permettent pas à ces animaux de mener une vie a peu près normale. A l’état sauvage les porcs ont un coin de toilette, un coin pour leurs besoins et ne se bouffent pas la queue et les oreilles. Il y a encore des tas de points à détailler sur le sujet. Le seul “avantage” qu’on peut en tirer c’est une viande “pas chère”. Dieu se fout pas mal de ce critère.

          Les chiites et hanafites ne consomment pas de crustacés non plus. Bien que je ne connaisse pas l’avis des jurisconsultes à ce sujet, je ne pense pas que le fait d’ébouillanter vivant un homard soit très halal non plus. Voilà pourquoi je m’en abstiens.

          Le halal est une éthique, bien que l’aspect sanitaire importe, nous nous devons de respecter les animaux de A à Z, de leur élevage jusqu’a leur mise à mort. Bien qu’on l’a oublié avec le temps, c’est un des éléments de notre religion. Nous musulmans nous connaissons tous le hadith d’une femme qui est condamnée a l’enfer pour avoir maltraité une chatte. Nous connaissons tous les hadiths concernant le fait que nous ne pouvons pas manger nos chevaux et ânes domestiques (à tel point que dans certains fiqh leur consommation est très fortement répprouvée). Nous savons aussi que l’imam Al Boukhari n’a pas pris les hadiths d’un homme qui mentait à son âne (il le faisait avancer en lui faisant croire que son saccontenait du grain).

          Dans notre éthique de consommation, le fait de manger des animaux dits “répugnants” entre en compte également. Il est déconseillé de consommer ces aliments (pourtant licites) dans une société qui répugne cela.

          Le halal est une éthique complète qui prend en compte un tas de paramètres bien loin de la superstition.

          Alors peut-être que ça vous amuse que nous ne mangions pas de porc, ne buvons pas d’alcool ou que nous ne forniquions pas.

          Mais cela est important pour nous et outre la peur du chatîment, il y a des composantes purement rationnelles qui peuvent nous eviter de dévier.

          Il y a une immense sagesse (vu qu’elle est divine) derrière chaque prescription de notre religion. Du moins, pour nous.

          Alors bien entendu, certains débats dechainent les passions, certains arguments maladroits sont mis sur la tâble. Mais sachons différencier l’islam des musulmans. Et sachons voir le musulman et le non musulman dans son intégrité et non sur des réactions passagères ou sur une seule carractéristique de l’individu.

          • bien dit ” huile d’arachid ” mais j’aime bien aussi l’huile de noix ) ….Oui (ils ) voudraient que tout le monde suive leur régime amaigrissant pour pouvoir se prosterner ….mais le meilleur de tout les régimes ; comme disait ma mère ” c’est de manger de tout …en effet la spécialisation alimentaire nous réduit aux animaux !!! l’homme chacun le sait est un HOMNIVAURE …..certes certain animaux sont aussi homnivaures comme ….les poules ! mais a vivre avec les poules on apprend a piccorer et avec les loups on apprend ….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Qatar va quitter l’Opep le mois prochain

Le Chili et l’Irlande votent le boycott des colonies israéliennes