in

Le gouvernement algérien interdit une manifestation pour la Palestine à Alger

Le  site Huffpostmaghreb rapporte que le “vendredi 8 décembre 2017, la police a interdit une manifestation pour la Palestine à Alger. La décision de Trump sur le statut d’El Qods, décriée par l’Algérie et partout dans le monde, n’a pas constitué aux yeux des autorités une raison pour faire une exception à la sacro-sainte interdiction des manifestations dans la capitale.

Les manifestants qui ont répondu à un appel lancé la veille sur les réseaux sociaux à une manifestation à la Grande Poste contre la décision de Donald Trump de déclarer El Qods capitale d’Israël, ont été surpris par un important dispositif policier, des barrières et des contrôles empêchant tout rassemblement. Quelques minutes après la prière du vendredi, de nombreux manifestants se sont dirigés vers la place en face de la Grande Poste à Alger pour exprimer leur colère et leur soutien à la Palestine. Mais des dizaines de policiers en tenue et en civil étaient déjà là.”

L’ article  souligne  “qu’ en quelques minutes, la police a conduit plusieurs groupes de jeunes loin du lieu du rassemblement, de force parfois. Ils ont empêché certains de s’asseoir sur des bancs publics et contrôlé des téléphones pour effacer des photos. Un policier a même demandé à un jeune d’enlever le keffieh autour de son cou. Un autre agent a interpellé un passant ceint d’un keffieh, et lui a indiqué un autre chemin à prendre, loin du lieu du rassemblement.

Puis la police a décidé d’éparpiller même le groupuscule “toléré” à l’entrée de la poste, les obligeant à rejoindre la rue Didouche Mourad. Sur le chemin, d’autres policiers attendaient aux sorties du métro d’éventuels manifestants pour les disperser vers les ruelles adjacentes. Le dispositif s’étendait jusqu’à la fac centrale où des agents, armés de bâtons, semblaient plus nerveux qu’ailleurs.

“Je n’ai rien fait, j’étais en train de marcher !”, crie, en larmes, un adolescent qui affirme avoir été frappé par un policier.

 

18 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Quels abrutis ces généraux et autres acolytes!!! Je suis triste: 132 années de colonialisme et 1 million et demi de chouhadas pour qu’en 2017, à 1h de la France, le peuple algérien ne puisse pas manifester son soutien à ses frères palestiniens.
    Les autorités algériennes humilient chaque jour davantage un peuple exaspéré pour qu’il ne fasse pas de vagues mais patience, leur heure est comptée…le tsunami démocratique les balaiera sur son passage inshallah!

    • Le dernier voyage de Macron en Algérie a laissé des traces ! Honte à l ‘Algérie qui accepte ça ! J’ espère que les algériens vont se reéeiller ! Je suis algérienne et j’ ai honte à leurs place !

      • C’est vrai vu de notre fenêtre c’est se rabaisser que de quémander des visas à Macron mais Il ne faut pas leur jeter la pierre, surtout quand on habite en france et qu’on ne vit pas ce que les Algériens vivent tous les jours…ils ne mangent pas à leur faim et se battent pour survivre. Peut-être qu’on aurait fait la même chose à leur place…Allahouaalam.

  2. Les manifestation dans la ville d’Alger sont interdites depuis le coup d’état du one eleven , il y a vingt cinq ans.
    Il n y a que les corps armés , au service de leur déesse république , qui peuvent manifester à Alger.

  3. Pourquoi manifester, pour rentrer après regarder un match de foot où une série brésilienne et après ? Les juifs agissent , ils ne manifestent pas, alors faire le jeux des manifestations pour apaiser sa conscience est devenu un simple rituel. و اعدو لهم ما استطعتم voilà ce que Allah nous a ordonné de faire.

  4. -MANIFESTER, NE VAUT RIEN DU TOUT,

    -NE VA RIEN RÉSOUDRE,

    -DEPUIS QUAND L’L’INDÉPENDANCE D’UN PAYS,

    -S’OCTROIE PAR LES MANIFESTATIONS ET LES SLOGANS ?

    -JE SUIS CONTRE CETTE FORME DE PROTESTATIONS ET DE REVENDICATIONS,

    -NOUS LES ALGÉRIENS ET FIER DE L’ ÊTRE,

    -NOUS N’ALLONS JAMAIS À ROME PAR 36 CHEMINS,

    -LA SEULE ET UNIQUE CHOSE,

    -QUI RÈGLE LE PROBLÈME DE LA COLONISATION,

    -C’EST LA KALACHNIKOV,

    -ET LA VOLONTÉ SUPRÊME DE SE SACRIFIER ET DE MOURIR POUR SA PATRIE,

    -NOUS SOMMES LES ENFANTS DE LA RÉVOLUTION ET DE L’INDÉPENDANCE,

    -ET NOUS SAVONS FORT BIEN, CE QUE C’EST !

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2017/10/16/kalachnikov-3314309.jpg?itok=zFA3mZx4

  5. L’Algérie officielle manifeste depuis le premier jour suffisamment sa solidarité – notamment financière- aux Palestiniens et n’a plus rien à prouver ni de leçons à recevoir de quiconque; une manif dans la rue n’ajoutera rien aux Palestiniens, l’essentiel du soutien des Algériens est ailleurs et souvent invisible pour les yeux.

  6. depuis quand les manifestations servent à quelque chose?
    C’est de l’agitation pour rien, les seules pressions qui marchent vraiment sont le boycott….mais nous ne pouvons pas sacrifier un peu de notre confort pour les autres…hélas….nous sommes les plus nombreux mais tellement abrutis …..hélas……

  7. Les israéliens préfèrent que les arabes manifestent que de ne rien montrer . C’est une soupape de sécurité . Pour les israéliens , montrer sa haine par des vociférations est moins dangereux que de la montrer par les armes . Il faux que les palestiniens sachent que ce qui a été pris par la violence , ne sera repris que par la violence . C’est l’histoire de toutes les révolutions . Celle de l’Algérie est un parfait exemple .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Canada: la gratitude d’une jeune fille voilée, agressée dans un train, envers le seul passager à être intervenu

Enseignements et sens de la sîra