in

Le divorce entre musulmans en constante augmentation en Malaisie

Signe des temps, qu’il convient d’interpréter à la lumière de multiples facteurs, le divorce ne relève plus du cas exceptionnel en Malaisie, et se comptabilise même en moyenne tous les quarts d’heure.

Le vie n’est certes pas un long fleuve tranquille, mais ces coups de canifs dans le contrat scellant l’union de deux âmes étaient jusqu’ici l’apanage des sociétés occidentales, où rompre et refaire sa vie se sont banalisés avec le temps.

Les couples malaisiens n’hésitent donc plus, à leur tour, à franchir le pas de la séparation, à un rythme plutôt soutenu, qui n’est pas sans alarmer le gouvernement, ainsi que le rapporte le le quotidien singapourien The Straits Times sur la base de statistiques rendues publiques par le Département du développement islamique (Jakim).

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2009, 27 116 divorces ont ainsi été prononcés contre 17 749 quatre ans plus tôt. Les divorces entre musulmans représentent ainsi 82 % du total alors que les Malais musulmans comptent pour 60 % de la population totale. Si le Jakim a mis en relief nombre de raisons susceptibles d’engendrer ces séparations, aucune mention ne les lie directement à la polygamie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Association France Palestine Solidarité se mobilise pour la campagne « Un bateau français pour Gaza »

« Jésus, Prophète de l’islam » une campagne clouée au pilori en Australie