in

Le clash entre Eric Zemmour et Edwy Plenel

Zemmour et Naulleau, les duettistes ont repris du service sur Paris Première, et n’ont rien changé à leur recette gagnante, l’un réactionnaire, l’autre pas… Mêmes mimiques crispées, mêmes hochements de tête nerveux, l’assimilationniste Zemmour, égal à lui-même, a affronté, vendredi, son meilleur ennemi Edwy Plenel, et le moins que l’on puisse dire c’est que ces deux là sont incompatibles, comme le sont leurs ouvrages respectifs aux titres éloquents : « Mélancolie Française » pour l’agité du bocal de la pureté identitaire, « Notre France » pour celui qui redonne ses lettres de noblesse au journalisme d’investigation et qui lui oppose vertement la citoyenneté française.

Le clash à partir de la sixième minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DSK, entre scandale de Lille et désaveu de ses filles

Les hommes marocains conquis par la chirurgie esthétique