in

Les hommes marocains conquis par la chirurgie esthétique

Traquer les rides et gommer les pattes d’oie disgracieuses, faire disparaître les vilains bourrelets et autres poignées d’amour, bref tenter de faire oublier les ravages du temps n’est plus une obsession typiquement féminine, le sexe fort s’adonne aussi, sans complexe, au culte des apparences parfaitement lissées, voire ultra-liftées, remodelées, ou encore liposucées… quand elles ne sont pas défigurées à tout jamais !

Démocratisée, la chirurgie esthétique ne se limite plus aux stars hollywoodiennes, et a traversé depuis longtemps l’Atlantique pour séduire la ménagère de tous horizons, et pas uniquement celle de moins de cinquante ans, jusqu’à conquérir la gent masculine marocaine.

D’aucuns ironiseraient en disant que se faire ravaler la façade n’a plus de frontières, ni d’âge, et dorénavant ni de sexe, mais a un coût, et à quel prix !

Statistiques à l’appui, et relayées par le site web de la chaîne Al Arabiya, l’Association marocaine de la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique évalue la nette progression de Marocains fréquentant les cliniques esthétiques : en l’espace de quelques années, de 5% à 25% d’hommes auraient eu recours aux coups de bistouris miraculeux.

Mais qui sont ces Marocains très soucieux de leur look ? Selon le professeur Salahdinne Slaoui, spécialiste en chirurgie plastique réparatrice et esthétique, c’est essentiellement la crème de l’élite marocaine qui s’en remet à la dextérité de chirurgiens, parmi laquelle des hommes d’affaires, des politiciens ou des célébrités, tous ayant en commun de rêver de la silhouette parfaite et d’une magique cure de jouvence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le clash entre Eric Zemmour et Edwy Plenel

Tunisie, les éditocrates repartent en guerre