in

Le Burkini, grand favori de l’élection “Le Mot de l’Année” en Australie

D'un continent à l'autre, les différences de perception sont vraiment aux antipodes... Parure de bain qui fait des vagues sur le Vieux Continent, le burkini prend sa revanche à l’autre bout du monde, en Australie, la terre qui l’a vu naître sous le crayon stylisé de la designer de Sydney, Ahed Zanetti, et où l’on s’apprête à lui ouvrir grand les pages d’un dictionnaire.

 Interdit de piscine en France et ailleurs, quand les portes se referment sur une pudeur musulmane jugée extrémiste, d’autres horizons saluent un néologisme aquatique, né de la fusion de "burqa" et "bikini", pour en faire le grand favori de la distinction honorifique du "Mot de l’Année", décernée par le Macquarie Dictionary.

Très usité, le mot "burkini"  réunit toutes les qualités aux yeux des manieurs du verbe australiens qui composent le jury, infatigables chasseurs de nouveaux vocables que le grand public s’est naturellement approprié, pour enrichir leur lexique en ligne.

 Loin de la controverse passionnelle européenne, c’est un véritable plébiscite que reçoit le burkini en Australie, où il est passé dans l’usage courant tant sur le plan vestimentaire que linguistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Valérie Pécresse ignore le nombre de soldats français morts en Afghanistan

Quand des journaux sionistes proposent d’assassiner Obama