in

L’Arabie Saoudite : une puissance pétrolière en crise

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Si le régime saoudien s’effondrait, il faudrait réattribuer la gestion des Lieux saints, ce qui nous promet bien des guerres entre musulmans…
    Car peut-être ne sont-ils pas si pacifiques que ça au fond…

  2. Et l’Arabie ne sortira pas de la crise, à cause de son incurie de gouvernance. Aucune vraie raison pour que l’Amérique relâche sa pression sur l’émir fellon qui ne tient qu’à sa propre personne sans égards aux intérêts de son pays, c’est beau la monarchie hein? Il paiera ce qu’on lui demandera, et il sera lâché quand-même, parce que ses protecteurs ou alliés le méprisent, parce qu’il est méprisable et il le sait. Amer salair des traîtres. L’émir stupide s’est imaginé que l’allignement le plus total, l’inféodation la plus vile lui vaudrait protection efficace de sa petite personne et un peu de respect et quelque égards. Il n’a pas voulu croire, aveuglé dans son Sionisme et Occidentalisme, au suprématisme de ses protecteurs, qui sont ce qu’ils sont, anti-Arabes et antiMusulmans. Voilà où mène le défaitisme, plaise à Alllah que l’émir fellon soit un jour saisi au corps aux mains de son peuple et qu’il paraisse en justice et consomme ses peines personelles et corporelles.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Saïd Branine

Publicité

Le lobby israélien américain enrage : Le sénateur Rand Paul bloque une aide de 38 milliards de $ à Israël

Roland Ries, maire de Strasbourg: « Nous continuerons de défendre notre vivre- ensemble »