in

“L’Arabe du futur” de Riad Sattouf séduit un large public : il déloge Zemmour de la première place des ventes de livres !

Quatrième opus d’une BD empreinte de ses souvenirs d’enfance en Libye et en Syrie, « L’ Arabe du futur », signé Riad Sattouf, a de l’avenir en librairie, n’en déplaise à Eric Zemmour, le nostalgique fiévreux du parisianisme, dont le « Destin français », décrié par nombre d’historiens pour ses mensonges et approximations, s’en trouve détrôné ! Et lui, tout déconfit…

Il n’aura fallu qu’une petite semaine au dernier tome de cette passionnante série de bande dessinée autobiographique, créée en 2014, pour caracoler en tête des meilleures ventes de livres, toutes catégories confondues, reléguant à la quatrième place (la plus mauvaise…) le nouvel essai au vitriol du polémiste des beaux quartiers.

Et pourtant, le triste sire Zemmour, défiguré par la haine et son éternel sourire sardonique, avait pris un malin plaisir à déclencher une énième controverse autour des prénoms, aussi bruyante que détestable, pour promouvoir son ouvrage.

Riad Sattouf a tout lieu de se réjouir du formidable démarrage, « le meilleur de la série » selon son éditeur Allary Editions qui s’en frotte les mains, réalisé par les nouvelles aventures du personnage qui lui ressemble tant – le petit Riad, âgé de 10 ans – ayant pour cadre la Syrie et la Bretagne.

Si l’un rit devant un succès mérité qui ne se dément pas et se voit même conforté par la magnifique 8ème place des meilleures ventes de BD, à laquelle s’est hissé durablement le volume I de « L’ Arabe du futur, Une jeunesse au Moyen-Orient », l’autre pleure, ou plutôt doit enrager de se voir ainsi ravir la première place par un « Arabe du futur » qui a su conquérir le cœur du public français.

19 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Un excellent dessinateur, à l’humour corrosif, qui, à l’intention de ceux qui l’ignoreraient, a longtemps collaboré à …Charlie Hebdo, dans lequel il a publié “La vie secrète des jeunes” (un régal).
    Ca fait plaisir de constater le succès d’un créa aussi subtil, et porté sur le second degré.
    A noter, dans le même style: Les mémoires dessinées de Carali, incroyablement drôles, publiées au goutte à goutte dans Siné mensuel. Il y raconte ses pérégrinations dans le Golfe, puis ses débuts à Hara Kiri, l’ancêtre de Charlie (beaucoup plus haut de gamme, de mon point de vue).

    • @patrice
      dans la veine “désopilante” vous pouvez également ajouter le “chat du rabbin” de J.Sfar qui reste à mes yeux un grand moment d’autodérision, un pas de coté transgressif totalement jouissif et déjanté à certains moments.
      cordialement

  2. Casser du musulman c’est compulsif chez @ Leroy.
    Faut pas lui en vouloir. C’est sa pathologie, sa raison de vivre, sa béquille. Enlevez-lui ça et c’est la baudruche qui se ratatine en couinant.
    Ce fin historien sait que les immigrés d’autrefois francisaient leur prénom. C’est vrai. Mais ils n’avaient droit à l’époque qu’à une liste de prénoms autorisés.
    Depuis la loi du 8 janvier 1993, les parents peuvent donner à leur enfant n’importe quel prénom, et pas seulement un prénom tiré du calendrier des postes … Seule restriction : avant de rédiger l’acte de naissance la mairie vérifiera que l’association du prénom et du nom ne crée pas un jeu de mots dont l’enfant pourrait souffrir dans la vie. Des cas particuliers d’interdiction sont aussi prévus. Les prénoms étrangers sont autorisés.

    Les Zemmour, Leroy, Cheyenne et Cie ne supportent que ceux qui leur ressemblent. Eh bien voilà ! on n’a vraiment pas envie de leur ressembler.
    Je précise que je suis de souche 100% française et depuis la nuit des temps, et plus sûrement que Zemmour.
    mdr.

    • “Depuis la loi du 8 janvier 1993, les parents peuvent donner à leur enfant n’importe quel prénom”

      Dans ce cas comment expliquer que tous mes élèves arabes portaient un prénom musulman ? Leurs parents auraient pourtant pu s’appuyer sur la loi dont vous parlez.
      C’est donc que soit un musulman doit porter un prénom musulman, soit qu’il ne désire pas trop se mêler à la population qui l’accueille.
      Nous allons de plus en plus vers le communautarisme et on voit ce que ça a donné dans les pays musulmans.
      Rassurez-vous, ici on ne vous donnera pas le statut de dhimmi et vous ne payerez pas l’impôt séculaire qui s’y rapportait.

      • Le petit juif sioniste qui vénère l’état fantoche qui pratique l’aparteid et surtout le meutre d’enfant vient ici nous faire la moral.

        question pour toi ‘leroy’ levy:

        Combien de palestiniens enfants ton état terroriste juifiste a t-il massacré?

        On attend tous ta réponse

      • @Leroy

        Vous savez quoi? Comme disait Montaigne après une soirée un peu arrosée, “On s’en bat les couilles”. Ok. Je n’approuve guère cette trivialité, surtout venant d’un de nos plus grands auteurs (1.72m). Eh, ça fait quand même plus de 67 pouces. Bref, que dire des parents qui appellent leur fille Cassolette, ou Fondue? D’accord. “Fondue”, c’est limite savoyard, un peu comme “Raclette” ou “Fendant”. D’ailleurs, je conçois sans peigne que “Fendant” puisse vous choquer, vu que ça nous vient de l’étranger, et que c’est carrément imbuvable.
        Reste quand même à savoir si “Raclette Macron” serait un nom acceptable pour une présidente. Comme j’ai un doute, je vous laisse seul juge, comme dirait Lambert. Pauvre garçon. Imaginez son destin, si, en plus, il s’était prénommé Fendant. Il aurait du penser à ça avant de s’autolyser.
        Au fait…
        Vous avez des élèves? Arabes en plus? On devine donc que vous n’enseignez pas à Henri IV, ou Louis le Grand. Fallait bosser, mon vieux, pas comme moi, ou vous tirer dans la pub. Ils vous tapent dessus? Je sais, c’est crispant. Et, en plus, vous n’avez même pas le droit de frapper les parents d’élèves. ceux qu’on ne voit jamais dans les réunions, mais qui déboulent dans la classe en hurlant, vu que le gamin s’est fait voler sa gomme.
        C’est ça que vous vivez au quotidien? Pourquoi ne vous lancez-vous pas dans le trafic de drogue? Au lieu de critiquer, renseignez-vous. Vous êtes aux premières loges. Boutin! Marre des assistés qui ne cessent de se plaindre.

  3. Pourquoi les historiens ne font pas d’ouvrages pour dénoncer l’imposteur zemmour ?J’avais déjà relever des cas de plagiat de ce sir concis,le voilà couronner de menteur professionnel en plus

  4. Attention aux Schtroumpfs, Gargamel !
    Ton plan est encore en train d’échouer !
    C’est vrai que Peyo finit toujours par les faire gagner une fois encore !
    Merci Peyo !

    • Bonjours,
      J’ai écris 6 ouvrages traitant de la nocivité de l imposteur Eric Zemmour,Alain Finkielkraut, Bernard Henry Levy, Elisabeth Chemla et sans le reste aucun n a été publiés

      • Adjissa : Peut être n’ as tu pas frappés a la bonne porte, ou alors, ce n’ était pas a la hauteur, peut être que la différence, entre toi et Zemmour, c’ est tout simplement le talent !

      • Salamaleikoum Adjissia ,… Tes ouvrages doivent etre publiés sur internet pour avoir une chance d’être vus et reconnus .D’autant plus que cela ne coûte pratiquement rien !Et , cerise sur le gâteau tu peux les proposer pour un moindre prix plus accessible à tous . Si tu cartonnes tu pourras revoir tes prix et même gagner de l’argent .MAIS c’est comme tout , il ne faut pas attendre après les éditeurs qui ne sont la que pour gratter !
        Bonne chance a toi .

  5. Certes, on peut se réjouir que le brûlot de Zemmour perde quelques places Mais “L’ Arabe du Futur” n’est pas dénué de critiques. Je vous conseille l’article de Laurent Bonnefoy qui analysait le 1er volet et le qualifiait de porter un discours caricatural de l’arabe : “[… ] Apparaît en effet un monde dont les pathologies sont attendues et prétendument connues : l’Arabe est sale (les rappels d’odeurs sont pléthore ; les hommes y sentent la transpiration et l’urine), violent, arriéré, toujours bête, vulgaire, bigot et bien sûr… antisémite.” :
    https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/l-arabe-du-futur-ou-la-force-des-prejuges,0784

  6. “une énième controverse autour des prénoms”. Sans blague !

    Puis-je signaler qu’un bon musulman doit porter un prénom musulman, et même si ce n’est soit-disant pas obligatoire, tous le font.
    Et que les musulmanes ne doivent pas nous épouser, nous les kouffars, qui ne sommes pas (encore) musulmans ?
    Certaines âmes naïves appellent ça le “vivre ensemble”…
    Les immigrés précédents francisaient leurs prénoms et s’intégraient par les mariages.

    On n’est pas sortis de l’auberge…

    • @Leroy
      Tu es sur un site musulman et tu viens nous rappeler, à nous musulmans, les soi-disant règles de notre religion. Si tu es persuadé que ce sont nos règles pourquoi nous les rappeler, en principe on les connait. Tu ne cherches tout de même pas à nous “islamiser”. J’ai cru comprendre que tu combats ” l’islamisation” selon tes propres termes.
      Il y a quelque chose de malsain et pervers dans ta démarche. Tu poses des règles que tu nous attribues et que tu condamnes dans la foulée. C’est une démarche typiquement malhonnête.
      Tu nous racontes que “Les immigrés précédents francisaient leurs prénoms”. Parlons de ton cas ton nom est un pseudo et tu es un sayanim, tu ne seras donc jamais français. Tu n’as aucune légitimité. Ne reproche donc pas aux autres de ne pas vouloir s’intégrer. Ils n’en n’ont pas besoin. Eux sont nés en France, ils sont Français, ils sont la France.

  7. “L’arabe du futur ” dans t’a gueule chey_haine !!! à plus les oumanotes de bonne volonté ,juifs ,arabes, français , de toutes les communotes et même du monde entier . j’oubliais dans t’a gueule zemour !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nihilisme et cynisme post-Oslo : une génération palestinienne trahie

À Palu en Indonésie, le tsunami a emporté une mosquée dans la mer