in

Moncef Marzouki opposé à une intervention militaire en Syrie

Contrairement au discours  vat-en-guerre de certains Émirs fortunés, le Président Tunisien Moncef Marzouki, conscient des intérets du monde arabe s'est déclaré fermement opposé à toute   intervention militaire en Syrie. Il a ainsi   indiqué au quotidien algérien El-Khabar, qu'une intervention militaire  en Syrie serait  un "suicide". "Une telle intervention signifierait que la guerre va s'étendre à toute la région, ce qui ouvre la voie à toutes les puissances, à l'instar de la Turquie, d'Israël, de l'Iran et du Hezbollah. Cela voudrait dire toute la région va exploser".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Frères Musulmans égyptiens lancent une mise en garde aux Etats-Unis

L’Iran accuse la CIA et le Mossad d’être derrière l’assassinat d’un ingénieur nucléaire iranien